Accéder au contenu principal

Enquêtes

Recrutement : l'hôtellerie-restauration face à une pénurie de candidats

Alors que les perspectives d’embauche dans le secteur de l’hôtellerie-restauration sont bonnes, et devraient le rester au vu de l’accroissement du tourisme sur la scène internationale, les professionnels de l’industrie peinent à trouver des candidats pour répondre à leur besoin de personnel. Il y a donc un déficit de candidats, mais contrairement aux idées reçues l'orientation des jeunes vers l'hôtellerie-restauration est surtout freinée par les rythmes de vie qu'impliquent ces métiers. C'est ce que révèlent les résultats d'un sondage réalisé auprès des professionnels français par Hospitality ON, avec Olakala.

"Aujourd'hui, il a un décalage entre l'offre de postes et le nombre de candidats sur le marché de l'emploi hôtelier français, en raison d'une réelle méconnaissance des métiers du secteur et des formations disponibles... Il y a un besoin de revalorisation des professions de l'industrie, où les perspectives sont bonnes", déclarait Bruno Croiset, directeur Emploi pour Accor en France, dans un entretien accordé à Hospitality ON. Les professionnels du secteur rencontrent en effet des difficultés pour recruter un personnel adapté au fonctionnement de leurs établissements, comme le montrent les résultats d'un sondage réalisé par Hospitality ON, avec Olakala. Les hôteliers interrogés relèvent ainsi le manque de candidats sur le marché, notamment qualifiés. Pour 45% d'entre eux, l'industrie n'a pas assez de candidats par rapport au nombre de postes à pouvoir, et ces derniers ne sont pas assez qualifiés pour 49% des sondés. Le manque d'expérience des postulants et leurs exigences salariales élevées représentent également un frein au recrutement pour plus d'un tiers des répondants au sondage. Enfin, seuls 7% déclarent ne rencontrer aucune difficulté dans leur processus de recrutement. Les domaines dans lesquels la profession a le plus de mal à embaucher concernent principalement les métiers de terrain : femme de chambre, réceptionniste, serveur et cuisinier sont les plus cités.  En termes de critères d'embauche, outre l'expérience et les qualifications, les hôteliers recherchent principalement la disponibilité, la polyvalence, la motivation et le professionnalisme des candidats.Les résultats du sondage montrent que le manque d'attractivité des métiers de l'industrie est une réelle préoccupation pour 88% des hôteliers sondés. Plus en amont, la difficulté est d'orienter les jeunes vers ces métiers au cours de leur scolarité. Selon les professionnels, elle ne vient pas tant de la reconnaissance des métiers, des tâches à accomplir ou des perspectives d'évolution, souvent décriées dans les médias mais qui semblent en réalité assez appréciées par les jeunes qu'ils embauchent. Elle est plutôt à mettre sur le compte des niveaux de salaires, pour 60% des professionnels interrogés, mais surtout des rythmes de vie, cités par 81% des répondants comme l'un des principaux freins pour les jeunes.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?