Accéder au contenu principal

Entretiens

Portrait de Muriel Sionnière, Directrice des Etudes Vatel Bruxelles

• Muriel Sionnière est la directrice des études de la toute récente école de management hôtelier Vatel de Bruxelles, ouverte à proximité du Hilton, qui joue le rôle d'hôtel d'application. • Formée au tourisme, elle a débuté sa carrière auprès des grandes agences réceptives et dans le monde de l'incentive avec une spécialisation sur le marché espagnol. • C'est grâce à cela qu'elle a rencontré son mari, François Sionnière, hôtelier amateur permanent de défis, qu'elle a accompagné dans ses différents postes sans renoncer à sa propre activité.

Créer et concevoir des circuits touristiques est une activité exaltante, réservée à quelques rares spécialistes, presqu'une caste chez les tour-opérateurs. C'était le rêve de Muriel Sionnière qui n'a jamais douté qu'elle entrerait dans ce petit cercle d'initiés. “Pendant mes études, au lycée de tourisme de St-Quentin-en-Yvelines, on nous répétait sans arrêt qu'un étudiant sur 300 pouvait espérer être Chef de produit chez un T.O., je savais que je serai celle-là”. Muriel met toutes les chances de son côté, elle entame même une formation originale,un diplôme universitaire d'adaptation à l'emploi en milieu européen, un Erasmus avant l'heure, qui lui fait passer un an à Grenade en Andalousie, juste avant l'ouverture de l'Expo Universelle de Séville. Elle en profite pour s'immerger dans la langue espagnole et en faire un atout de plus.-* 1990 : BTS en production touristique Lycée professionnel St-Quentin-en-Yvelines -* 1993 : Grenade Espagne - Année universitaire formation européenne -* 1994 : Paris - Responsables inventive dans différentes agences réceptives, dont Kuoni et Destination France du groupe Carlson Wagonlit -* 1996 : Paris - Rencontre avec François Sionnière de Warwick Hotels International -* 2001 : Caen - Professeur d'espagnol à l'Ecole Tunon, création de France Incentive -* 2004 : Lyon - Professeur à Ecole Tunon et professeur d'espagnol à Vatel Lyon -* 2008 : Paris - Responsable inventive marché Espagne chez Ring Tours -* 2009 : Bruxelles - Directrice des études Vatel BruxellesDe retour à Paris, elle n'a pas de mal à entrer dans une agence réceptive, dirigée par un Andalou, pour accueillir en France les clients espagnols. Débute alors un parcours de quelques années, où elle passe de l'agence de quartier aux réceptifs les plus créatifs de la place, Kuoni, Destination France du groupe Carlson Wagonlit, développant son imagination pour proposer des circuits originaux aux entreprises espagnoles.Parcourant la France, négociant avec les responsables commerciaux de groupes hôteliers, elle tombe sous le charme de l'un deux pour finir par l'épouser. Muriel devient Mme François Sionnière, épouse du directeur des ventes et du marketing du groupe Warwick Hotels International. Rien que de très naturel en somme, et sans grande conséquence professionnelle quand on travaille tous les deux à Paris. Mais que ce passe-t-il quand François est amené à faire un choix de carrière qui le conduit à diriger l'Office de tourisme de Caen ? “Je savais qu'il avait de l'ambition et qu'il serait amené à bouger. J'y étais un peu préparée et aujourd'hui on peut travailler dans le tourisme d'un peu partout. Alors pourquoi pas de Caen. Je l'ai soutenu pour qu'il accepte ce challenge et nous sommes partis nous installer en Normandie”.Sans agence de voyages locale capable de lui offrir un poste à sa dimension, Muriel saute le pas et crée France Incentive pour traiter ses clients espagnols fidèles et parallèlement elle commence à donner des cours d'espagnol à l'Ecole des hôtesses Tunon de Caen, un premier pas dans l'univers de la formation.Mais il fallait s'attendre à ce que François Sionnière ne reste pas en place. Quelques années passent et le groupe Warwick le rappelle pour diriger La Reine Astrid, une résidence hôtelière à Lyon qu'il fallait imposer un peu plus dans son marché. “Un nouveau défi qui le tentait trop pour l'en dissuader”, raconte Muriel qui n'hésite pas un instant pour un nouveau déménagement, et une nouvelle vie à Lyon. “J'ai conservé mes clients espagnols mais ce n'était pas suffisant pour faire vivre ma structure. J'ai pu trouver un poste à l'Ecole Tunon de Lyon pour enseigner la conception de forfaits touristiques et l'aisance relationnelle... et j'ai intégré aussi l'Institut Vatel qui cherchait un prof d'espagnol”.Venant du monde du tourisme, Muriel a une approche de l'enseignement de l'espagnol qui colle avec la philosophie pratique de Vatel. “L'idée était surtout d'appliquer l'enseignement d'une langue à la pratique quotidienne dans l'univers hôtelier. Loin de l'étude de la littérature comme on le fait en France jusqu'au bac, les cours de langue chez Vatel sont des cours participatifs, des jeux de rôles dans des situations réalistes à la réception d'un hôtel, pour la négociation d'un contrat, la présentation d'un plan marketing... Les étudiants sont un peu surpris mais ils se prennent vite au jeu et cela change complètement l'approche des langues”. Nouvelle orientation de carrière pour son époux François, qui décide d'une parenthèse avec le groupe Warwick, pour prendre la direction d'un hôtel indépendant en région parisienne. Muriel n'hésite pas davantage à revenir sur Paris et en profite pour rejoindre le groupe touristique Ring Tour en lui apportant sa connaissance du marché espagnol. “J'ai toujours conservé un noyau de clients qui me fait confiance. C'est un atout pour trouver du travail. J'avais envie de retrouver l'ambiance d'une équipe, échanger des idées, surtout lorsque l'on doit créer des programmes”. L'étape parisienne ne sera pourtant que de courte durée, une année à peine se passe avant que le groupe Warwick ne fasse un nouvel appel du pied à François Sionnière pour prendre la direction d'un boutique hôtel à Bruxelles. Une fois encore, Muriel accepte de soutenir son mari dans cette nouvelle aventure, voyant le plaisir qu'il prend à s'offrir un nouveau défi hôtelier. “Je n'aurai fait qu'un CDD chez Ring Tour, mais je savais que nous partions pour une autre qualité de vie à Bruxelles”. Les contacts avec Vatel n'ont jamais été rompus et Muriel arrive avec son mari au moment même où le groupe ouvre une nouvelle école dans la capitale belge. Dov Sebban, directeur de Paris et Bruxelles, lui propose d'en prendre la direction des études. “Je vais pouvoir profiter de mon expérience accumulée dans l'hôtellerie à force de suivre François. J'ai vécu plusieurs mois dans un hôtel alors j'en connais bien le fonctionnement interne”. Le démarrage se fait en douceur avec une promotion de 28 étudiants, mais très vite la montée en puissance se profile avec le cap des 100 élèves passé à la prochaine rentrée et un objectif de 250 à 300 étudiants d'ici quelques années. Installé à proximité de l'hôtel Hilton, l'école profite des installations pour confronter les étudiants en alternance à l'expérience quotidienne des métiers hôteliers.Il n'est pas si évident pour les conjoints d'hôteliers, à la carrière toujours changeante, d'exister sans rester dans l'ombre. Le tourisme a permis à Muriel de toujours trouver sa place en évoluant en parallèle dans les deux univers complémentaires des opérations et de l'enseignement. Aujourd'hui Muriel peut s'appuyer sur François pour «parler boutique», leurs univers se sont rejoints. “Il va accueillir des étudiants en stage et je sais qu'ils seront bien suivis”.Muriel Sionnière en quelques dates...

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?