Accéder au contenu principal

Enquêtes

Enquête : les écoles hôtelières à la loupe

Pour tout savoir sur les écoles et leurs atouts, les programmes proposés, leurs critères d’admission, leurs coûts... De l’Europe à l’Asie, de la Suisse à l’Australie, des Etats-Unis aux Emirats, Hospitality ON vous propose un tour d’horizon approfondi de certains des meilleurs cursus hôteliers.

Aller tutoyer les sommets en Suisse

La réputation de l’enseignement hôtelier de la Confédération Helvétique n’étant plus à faire, les écoles suisses sont logiquement des destinations prisées des élèves visant des carrières à haut niveau de responsabilité, que ce soit dans l’hôtellerie-restauration ou dans les secteurs qui en apprécient les profils (luxe, conseil/finance…). Pour accéder aux sommets alpins, il faudra tout de même être prêt(e) à mettre les moyens de ses ambitions : les tarifs des programmes Bachelor, généralement en 3 voire 4 ans, de la plupart des écoles les plus cotées s’échelonnent généralement de 60 000 à plus de 130 000 CHF (55 000 à 120 000 €) pour les étudiants non-Suisses, auxquels pourront potentiellement s’ajouter ensuite les frais d’un diplôme postgraduate ou d’un master. Ce ticket d’entrée pourrait paraître élevé, mais plusieurs facteurs sont à prendre en compte. Tout d’abord, des bourses ou aides financières peuvent être attribuées sur des critères sociaux, et les tarifs peuvent être bien plus modérés si vous êtes Suisse ou du canton ciblé. Surtout, les stages de plus de 6 mois effectués en Suisse sont rémunérés à hauteur du minimum local, soit 2 172 CHF (environ 2 000 €) par mois ; les recettes des périodes obligatoires de stage pourront donc contribuer à réduire l’addition globale. Toutefois, les frais d’inscription doivent également être rapportés aux salaires à la sortie. Les écoles suisses qui ont mené des enquêtes sur le sujet évoquent généralement un salaire brut annuel “ de 54 000 à 60 000 CHF ” pour leurs diplômés travaillant dans la Confédération. Mais les réalités étant bien sûr très différentes selon les pays, les métiers et les types de structures intégrées, plutôt que sur des moyennes d’école, la meilleure démarche sera donc de vous renseigner sur les salaires correspondants au(x) poste(s) et pays auxquels vous convoitez d’accéder à l’issue de votre cursus, et de mettre en pratique vos notions de finance pour calculer le retour sur investissement des différentes formations selon vos désirs de carrière.Il faut aussi garder à l’esprit qu’à l’inverse de la plupart des autres cursus non hôteliers, et de ce qui est pratiqué dans d’autres pays, les frais d’inscription aux écoles hôtelières suisses comprennent généralement la quasi-totalité des coûts indirects engendrés par une année d’études. C’est notamment le cas de l’hébergement, le plus souvent obligatoire (sauf dérogations sur demande), et il est de toute façon recommandé compte tenu des niveaux de loyers suisses et de la situation géographique des campus. L’alimentation (en pension complète, ou sur demande en demi-pension), mais aussi l’assurance santé (obligatoire en Suisse), les frais d’inscription, les uniformes de cuisine et scolaires, les taxes fédérales, l’accès wifi, les services d’assistance aux étudiants, le pick-up aéroport à l’arrivée de l’élève, l’accès aux nombreux équipements du campus (salles de sport, librairie…). En un mot, quasiment tout est pris en charge, sauf bien sûr pendant les périodes de stage ou de vacances scolaires. A noter toutefois que la plupart des écoles communiquent sur des frais d’hébergement correspondant à une chambre twin ; il faudra dans ce cas prévoir des frais supplémentaires si vous souhaitez disposer d’une chambre privative ou d’un parking voiture. En Europe, des formations de haut niveau attractives et aux atouts diversifiésTandis que la Suisse privilégie les formules “ tout compris ”, les formations hôtelières européennes sont généralement plutôt adeptes d’une démarche “ à la carte ” en ce qui concerne les nombreux à-côtés de la période d’étude hôtelière (logement, restauration, vie quotidienne…), une formule qui offre de nombreuses possibilités aux étudiants. Etudier dans l’une des écoles hôtelières leader en Europe pourra donc s’avérer particulièrement adapté pour ceux qui veulent se loger hors campus seul ou en colocation, étudier dans une grande ville, travailler à côté ou faire occasionnellement quelques extras pour compléter sa formation hôtelière… Le bon rapport qualité-prix de la plupart des programmes –quelques cursus d’élite faisant tout de même exception– fait aussi de l’Union Européenne une destination de choix pour les élèves voulant se former dans des écoles d’excellent niveau tout en limitant leur endettement et/ou l’impact sur les finances familiales. Mais les écoles hôtelières de l’UE mettent pour autant la barre haute en termes de qualité. Pour certaines, elles ont aussi l’atout de proposer un enseignement dans le cadre de grandes écoles ou d’universités de référence, qui permettent de s’intégrer à un réseau d’anciens élèves puissant et à des formations généralistes à même de favoriser la diversité des carrières qui s’ouvrent ensuite aux jeunes diplômés. Pour d’autres, la qualité de la formation passe par des enseignements de spécialité, notamment autour de certains métiers opérationnels du tourisme, ou encore par un accompagnement au plus près de l’élève, via par exemple un ratio élèves/professeurs modéré. De nombreuses écoles européennes offrent aussi aux étudiants la possibilité d’aller étudier un semestre ou plus à l’étranger, que ce soit sur leurs propres campus partout dans le monde, via le programme européen Erasmus ou à travers des partenariats à l’étranger noués par les écoles, y compris sur d’autres continents. A travers les échanges pendant les semestres académiques ou encore les périodes de stage, il est donc possible d’approfondir sa maîtrise des langues et de se forger un profil “ international ”. Se forger un profil international sur d’autres continentsL’hôtellerie étant un univers où la connaissance d’autres cultures est un réel atout professionnel, et où les connaissances et savoir-faire peuvent être acquis à l’étranger dans le monde, partir à la découverte de nouveaux continents pourra être une force pour une carrière future à l’international. Parmi les destinations les plus prisées figurent naturellement les pays anglophones, Etats-Unis et Australie en tête qui offrent des formations hôtelières de renommée mondiale. L’Asie-Pacifique et le Moyen-Orient étant des marchés hôteliers en plein essor, ils offrent des opportunités de développement de carrière et comptent de plus en plus de formations disponibles. Et certaines formations permettent même de concilier le meilleur des deux mondes, avec des formations couplant des études en environnement anglophone ainsi qu’en Asie. Attention toutefois, les universités américaines peuvent exiger des étudiants d’avoir, préalablement à leur admission, déjà obtenu des crédits dans d’autres disciplines et/ ou une expérience professionnelle. Accéder aux diplômes hôteliers pourra alors demander aux candidats quelques semestres supplémentaires, accomplis dans le monde du travail ou sur les campus. Il faudra donc bien veiller à vous renseigner le plus en amont possible sur les critères spécifiques à chaque école et aux passerelles possibles (équivalence de crédits). Quelles clefs (d’or) pour rentrer ? Quelle que soit votre destination, il vous faudra faire preuve de vos qualités pour accéder aux meilleures formations. L’un des facteurs le plus important est le niveau d’anglais : en effet, la quasi-totalité des écoles hôtelières demandent à leurs candidats de justifier de leur niveau d’anglais à travers un examen officiel de moins de deux ans de validité. Il sera donc impératif de bien se préparer en amont à ces tests et de les passer avec succès avant le dépôt de votre demande de candidature, car les cursus auxquels il est possible de prétendre varient selon les résultats obtenus. Pour les cursus Bachelor, il faudra avoir obtenu un résultat de minimum 5.0 à l’IELTS (International English Language Testing System), soit 500 à l’examen TOEFL sur papier, ou 61 au TOEFL IBT (sur internet) ; mais beaucoup d’écoles exigeront de leurs élèves un niveau IELTS de 5.5 (soit 550 au TOEFL papier / 70 à l’IBT) ou équivalent, voire de 6.0 ou 7.0, soit le niveau qui sera aussi le plus souvent exigé à l’entrée en Master, MBA ou diplôme Postgraduate. Avant de faire son choix entre les différentes écoles, connaître son niveau d’anglais est donc un impératif. Mais il ne faudra pas non plus baisser les bras si les résultats obtenus semblent à priori insuffisants : de nombreuses écoles, y compris les plus exigeantes, pourront accepter des candidatures sous condition que l’élève suive un cursus obligatoire d’anglais intensif, sur plusieurs semaines ou mois, préalablement à sa rentrée dans le cursus hôtelier classique.  Pour autant, un niveau minimum sera là aussi demandé (typiquement un score IELTS 4.0 ou équivalent) pour s’inscrire aux sessions de rattrapage linguistique. Enfin, il ne faut naturellement pas oublier que certaines écoles proposent aussi des formations diplômantes en d’autres langues, notamment le français et l’allemand, au moins les premières années.Sur le plan académique, au-delà du diplôme, certaines écoles demanderont aussi de justifier d’une certaine excellence académique (à travers les bulletins du secondaire), ou de passer certains tests généralistes, en particulier le GMAT. Les candidats devront aussi faire preuve de leur motivation lors d’un entretien personnalisé. Enfin, à l’entrée en Master ou en MBA, une expérience professionnelle sera le plus souvent demandée, et cela peut aussi être un atout majeur (voire même dans certains cas un prérequis) en cursus Bachelor. Pour autant, la nature des exigences demandée pourra varier : regardez lesquelles correspondent à votre profil. Car c’est la chance qui s’offre à tous ceux qui aspirent aux cursus hôteliers de haut niveau : quelles que soient vos aspirations, votre parcours et votre projet personnel, la diversité des écoles présentes à travers le monde devrait vous permettre de trouver celle qui vous correspondra. 




Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?