Accéder au contenu principal

Actualités

"15 femmes en avenir” chez Alain Ducasse

Les 15 candidates sélectionnées en juin pour le programme “15 femmes en avenir” ont débuté leur formation le 6 septembre. Elles ont maintenant un an pour décrocher leur CAP de cuisine. Une fois le précieux sésame en poche, Alain Ducasse leur promet un CDI dans l’un de ses restaurants.

Ce programme initié par Alain Ducasse Entreprise, financé à hauteur de 80% (75000 euros) par le Secrétariat d’état chargé de la politique de la ville et réalisé en partenariat avec le département du Val d’Oise, la ville de Sarcelles, l’Institut des Métiers et de l’Artisanat de Villiers-le-Bel et la Fondation Aéroports de Paris, a pour but d’accompagner vers l’emploi 15 femmes en difficulté issues des quartiers de Sarcelles. Pour ce faire, elles ont été embau­chées en Contrat Unique d’Inser­tion au sein de 12 restaurants d’Alain Ducasse Entreprise et sui­vront une formation d’un an en alternance à l’IMA de Villiers-le-Bel pour passer le CAP cuisine.Pour Fadela Amara, Secrétaire d’Etat chargée de la politique de la ville présente lors de la conférence de presse, la réussite de ce projet est maintenant entre les mains de ces apprenties cuisinières. “Vous êtes désormais nos ambassadrices. Vous allez pouvoir prouver à tous que les politiques d’intégration visant à ramener de l’excellence dans les quartiers fonctionnent ». Mais pour Alain Ducasse, cela ne suffira pas à faire de cette initiative un succès : “il faut maintenant que vous décrochiez votre diplôme bien sûr, mais aussi et surtout que nous soyons suivis par d’autres chefs et d’autres entreprises. Que tous ceux qui peuvent intégrer dans leurs équipes au moins une personne défavorisée le fassent, et là, nous pourront être pleinement satisfaits”. Reste donc à voir si cette formation d’Alain Ducasse Entreprise fera école.Ces 15 femmes, âgées de 24 à 43 ans, ont été informées de l’exis­tence de cette opportunité par leur maison de quartier, le pôle emploi ou des associations de femmes. Motivées, elles ont décidé de saisir cette chance et se sont présentées devant un jury composé de repré­sentants de Fathia Benatsou (pré­fète à l’égalité des chances), de Jérôme Chartier (député du Val d’Oise) et de l’IMA de Villiers-le-Bel et d’un responsable et d’un chef de cuisine d’Alain Ducasse Entreprise. Certaines avaient déjà travaillé dans la restauration, d’autres aimaient simplement cuisi­ner, les dernières enfin, n’étaient là que par désir de changer de vie. Toutes ont été choisies sur la base de leur détermination et comptent bien prouver aux jurys qu’ils ont pris la bonne décision.Afin que rien ne puisse entamer leur détermination, tout est mis en œuvre pour leur garantir les meilleures conditions de travail possibles. Une cellule d’aide et de suivi, animée par la ville de Sarcelles et le Conseil Général du Val d’Oise, les assistera face aux éventuelles difficultés en matière de logement, de transport, de garde d’enfants… Et en cas de besoin, un suivi scolaire personnalisé leur sera proposé. Par ailleurs, Alain Ducasse entreprise a affecté à chacune d’elle un tuteur volontaire.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?