Accéder au contenu principal

Actualités

Dublin, le joyau de l’île émeraude

Capitale de l’Irlande, Dublin jouit d’une grande popularité comme destination de court séjour mélangeant l’histoire et la culture. Dublin, c’est un peu une capitale européenne en miniature, qui réunit dans un espace restreint : une superbe vieille ville, le poids de son importance politique avec ses bâtiments gouvernementaux et un riche héritage universitaire.

L’affluence de plus en plus forte des visiteurs vers Dublin affirme chaque année un peu plus l’attractivité d’une destination où règne une atmosphère beaucoup plus décontractée que dans la plupart des villes du Nord de l’Europe. Dublin est la parfaite illustration, dans ses murs et sa population, d’une approche philosophique de la vie, traduite par le célèbre ouvrage : proverbes et dictons d’Irlande. Et le climat n'arrive même pas à contrecarrer l’intérêt grandissant pour cette métropole attachante.Tous ces développements, tant dans l'industrie hôtelière que dans la programmation de projets au niveau national, montrent la conviction que la ville à la capacité de se développer et de se diversifier. La myriade de projets est ambitieuse mais c'est ce dont Dublin a besoin pour se positionner en tant que ville qui peut attirer un nombre croissant d'hommes d'affaires, tout en maintenant ses positions sur le marché des loisirs. Dublin poursuit son ascension. Le caractère national irlandais porte assez naturellement à l'auto dérision, mais en matière de développement sa capitale regarde l'avenir avec beaucoup de sérieux.En 2006, dans la lignée des années précédentes, le nombre de visiteurs en Irlande a continué de progresser de 10% pour atteindre 7,4 millions pour l’ensemble du pays et 5,6 millions pour Dublin seule. Le total des dépenses des visiteurs internationaux était proche de 4,7 milliards d’euros, en hausse de 420 millions sur 2005. Alors que la majorité des visiteurs arrive toujours de Grande-Bretagne, le nombre des visiteurs en provenance d’Europe continentale a crû de 18%, en particulier venant de pays émergents. Ces performances impressionnantes ont été le double de ce qui était prévu par l’Organisation mondiale du tourisme. Le total des dépenses intérieures et étrangères de 6,09 milliards d’euros ont représenté 3,8% du PNB. La ville de Dublin a été la première bénéficiaire de cette manne.Dublin est depuis de nombreuses années considérée par beaucoup de visiteurs comme une destination de court séjour de loisirs plus que pour des voyages d’affaires. En 2006, près de 4 millions de touristes y sont venus en comparaison de 761 000 voyageurs d’affaires. Sur l'année, 2,7 millions de visiteurs n’ont passé que 1 à 3 jours sur le sol irlandais. Le nombre des hommes d'affaires a vu une chute assez nette depuis 2005, mais cette baisse est compensée par l’intérêt des touristes, quelle que soit la saison.La ville doit une grande partie de son succès, en tant que destination mini break, aux compagnies lowcost. Ryanair, créée en 1985 sur la base de Waterford dans la République irlandaise, est devenue le plus important et le plus profitable de ces transporteurs. Les opérations entre Dublin et Londres ont débuté une année après la création de la compagnie. Et depuis l'installation récente de son hub principal à Londres Standsted, son succès n’a cessé de croître. En 2004, Aer Lingus, la compagnie nationale, a aussi baissé le prix de ses billets pour éviter d’être sortie du marché par son nouveau concurrent.Cette explosion du trafic, renforcée par le boom des voyages à bas prix, a naturellement conduit à un changement de dimension de l’hôtellerie. Les hôtels de Dublin reflètent la diversité des marchés d’une capitale nationale. Le développement a été très important, tant chez les grandes chaînes que chez les opérateurs de plus petite taille.Selon MKG Hospitality, le RevPAR a augmenté de 5,3 % en 2006, indicateur d’une bonne performance globale. Le groupe hôtelier le plus présent en Irlande, Jurys Doyle, gère des hôtels dans les catégories 3, 4 et 5 étoiles. Il s’appuie sur deux segments : Jurys Inn, offrant des prestations de niveau 3 étoiles plus, alors que les Jurys Hotels, comme The Burlington et The Westbury à Dublin même, offrent des prestations 4 et 5 étoiles. Forte de ses bons résultats, la compagnie a suscité l’intérêt des investisseurs et, en juin dernier, la division Jurys Inn a été reprise par le groupe immobilier irlandais Quinlan Private pour 1,165 milliard d’euros. Il se concentre désormais sur l’expansion de sa marque Jurys Inn qui, en 2006, a compté pour 33 % du chiffre d’affaires de la compagnie, mais pour 43 % de ses bénéfices.Les autres développements hôteliers incluent le nouveau Radisson SAS Royal de 150 chambres qui a ouvert ses portes le 1er août de cette année. Avec cette ouverture, le groupe Rezidor Hotel a inauguré son 11e Radisson SAS en Irlande et porté le nombre total de chambres à 3 703. Cet hôtel porte la signature “Royal” de Radisson SAS accordée à quelques uns de ses hôtels, dont le premier à Copenhague. Le Shelbourne a aussi rouvert ses 265 chambres après rénovation, sous l'enseigne Renaissance, une marque haut de gamme du groupe Marriott. Situé dans le coeur de la ville, cet hôtel date de 1824 et a servi de cadre à la signature de la constitution irlandaise en 1922.Dans un futur proche, l'hôtel boutique Mount Hybla ouvrira ses 19 chambres après rénovation d'une demeure du 18e siècle. Cet hôtel, légèrement en dehors de la ville, est situé à seulement 13 km de l'aéroport de Dublin. Après un investissement de 40 millions d'euros, Hilton a également ouvert son établissement de Kilmainham au printemps dernier, ajoutant un nom à la liste des nouveaux venus.Pour accompagner le développement de la capacité hôtelière en ville, d'autres projets sont prévus en périphérie. Sur le site de l'ex-Spenser Dock, à proximité de la rivière, un centre de conférences de 400 millions d'euros doit être achevé en 2009. Le Dublin National Conference Centre sera le premier projet de partenariat public-privé qui arrive à terme. Ses installations comporteront un auditorium assez grand pour 2 000 personnes et l'ensemble pourra accueillir jusqu'à 5 000 délégués. Un hôtel 5 étoiles de 250 chambres y est prévu, bien que les détails soient encore en discussion.Dublin est depuis longtemps associée au sport, au football et au rugby en particulier. Le fameux stade de Lansdowne Road va bénéficier d'un développement à l'horizon 2010, pour porter sa capacité à 50 000 sièges. Le coût estimé est de l'ordre de 365 million euros, dont 191 million ont été apportés par le gouvernement irlandais, le solde étant couvert par l'Irish Rugby Football Union (IRFU) et le Football Association of Ireland (FAI).Autre signe de ce sentiment de confiance en l'avenir, l'aéroport de Dublin a enregistré un formidable accroissement du nombre des passagers. 2006 a vu une hausse de 15 % sur les années précédentes, pour parvenir au total de 21 millions de passagers. Il fait partie maintenant du cercle des 10 aéroports les plus actifs en Europe pour le trafic international, en traitant une moyenne de 60 000 passagers et 600 mouvements d'avion par jour. La Dublin Airport Authority a prévu d'investir 2 milliards d'euros sur la prochaine décade. Le nouveau Terminal 2 doit ouvrir en 2010 et, en attendant, une extension du terminal actuel doit être mise en oeuvre incessamment : le projet Pier D. Une seconde piste est prévue pour faire face à l'augmentation prévisible des utilisateurs. On estime que ces investissements devraient permettre à l'aéroport de traiter jusqu'à 35 millions de passagers par an.Tous ces développements, tant dans l'industrie hôtelière que dans la programmation de projets au niveau national, montrent la conviction que la ville à la capacité de se développer et de se diversifier. La myriade de projets est ambitieuse mais c'est ce dont Dublin a besoin pour se positionner en tant que ville qui peut attirer un nombre croissant d'hommes d'affaires, tout en maintenant ses positions sur le marché des loisirs. Dublin poursuit son ascension. Le caractère national irlandais porte assez naturellement à l'auto dérision, mais en matière de développement sa capitale regarde l'avenir avec beaucoup de sérieux.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?