Accéder au contenu principal

Actualités

[Mise à jour #2] Thomas Cook fait le plein de ressources avant l’hiver

Nouveaux rebondissements dans l’affaire de recapitalisation du premier tour-opérateur de l’histoire. Thomas Cook en redemande encore plus à ses créanciers pour l’aider à affronter l’hiver. En parallèle, il est poursuivi en justice par ses créanciers américains.

Le conglomérat Fosun était en discussion depuis le 12 juillet avec le tour-opérateur pour prendre une part majoritaire dans son capital, en échange de quoi il devait apporter une enveloppe de 750 millions de livres, Thomas Cook avait annoncé avoir besoin de fonds additionnels pour affronter l’hiver, période habituellement creuse pour les ventes de voyages.

Encore et toujours plus...

Alors que cette recapitalisation était en voie de finalisation selon une annonce de la société du 28 août dernier, une nouvelle annonce a fait savoir que le voyagiste aurait besoin de ressources complémentaires encore plus élevées que prévues. Les fonds annoncés n'étant pas suffisants, il était déjà prévu que les créanciers remettent encore 150 millions de livres (161 millions d'euros) sur la table pour compenser la basse saison 2019/2020, période « qui rapporte habituellement moins de recettes ».

En réalité, ce seront 200 millions de livres (227 millions d'euros) qui complèteront les 900 millions de livres (environ 1 000 millions d'euros) de la convention de recapitalisation signée avec Fosun et en attente de validation, faisant dès lors grimper la dette nette à environ 1,2 milliards de livres. A cette annonce, l’action de Thomas Cook a chuté de 21%. Par ailleurs, comme si cela n’était pas déjà assez, la société est l’objet de poursuites judiciaires par ses créanciers obligataires américains. Elle a ainsi recouru au chapitre 15 de la loi américaine sur la faillite devant le tribunal de New York pour ne pas être poursuivie pendant sa phase finale de recapitalisation.

Thomas Cook conclue ainsi :

Les discussions sur les termes définitifs de la recapitalisation et la réorganisation du groupe se poursuivent avec de nombreux acteurs, dont son premier actionnaire Fosun

Pour rappel, les 900 millions de livres sterlings seront investis comme suit :

  • 450 millions de Livres Sterling par Fosun qui détiendra désormais 75% de l'activité tour-operating et 25% de l'activité aérien.
  • 450 millions de Livres Sterling par les banques et autres actionnaires qui deviendront propriétaires de 75% de l'activité aérien et 25% de l'activité voyagiste

Le tour-opérateur subit depuis fin 2018 d’importantes difficultés financières, ce dernier ayant à la fois une dette bancaire de 650 millions de livres et une dette obligataire de 1,15 milliard de livres. Pour faire face à cette crise, le britannique a fait le choix de transformer ses dettes en fonds propres. C’est ainsi que le chinois Fosun, propriétaire du Club Med, et le turc Neset Kockar, avait fait l’acquisition d’une partie des actions de la société, respectivement à hauteur de 18% pour l’un et de 8% pour l’autre. Il poursuit sa démarche de recapitalisation et efface ainsi 1,6 milliard d'euros de dettes.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?