Accéder au contenu principal

Investissements

La Société Hôtelière Côte Rôtie reprend 8 hôtels filiales du groupe Accor

Ancien directeur adjoint de l’asset management au sein du groupe Accor, Anthony Pallier a gardé une bonne connaissance du parc des filiales et a décidé de profiter de la politique affichée du groupe de céder progressivement ses murs pour entamer une nouvelle carrière de gestionnaire-franchisé.

En réunissant un groupe d’actionnaires de poids, la Sofival, Avenir Entreprises, émanation de la Caisse des Dépôts, BNP Paribas Développement, Garibaldi Participations et Risque & Sérénité, Anthony Pallier a mobilisé de quoi constituer l’amorce d’un groupe hôtelier qui a des ambi­tions régionales en Rhône-Alpes. La Société Hôtelière Côte Rôtie, SHCR s’est portée acquéreurd’un portefeuille murs et fonds de 8 hôtels: Mercure Auxerre (77 chambres); Mercure Chamonix Centre (125 chambres) - Mercure Deux Alpes (100 chambres); Novotel Lyon Porte du Valvert (103 chambres) ; Novotel Saint-Etienne Aéroport (98 chambres); Etap Saint-Etienne (48 chambres); Etap Saint-Fons (50 chambres) et Etap Villefranche (47 chambres). Le président de la SHCR n’a pas fait son choix au hasard : “J’ai cherché à constituer un portefeuille équilibré entre des établissements ayant une vocation complémentaire - loisirs à la mon­tagne, affaires en périmètre urbain - et des profils immobi­liers complé­mentaires – des hôtels à fort potentiel patri­monial comme les hôtels en station et, à l’inverse, des hôtels à faible valeur immobilière mais générateur de bons flux de cash flow comme l’Etap Hotel à la sortie de Lyon. J’aurais même souhaité élargir encore le périmètre, mais il a fallu faire des arbitrages avec le ven­deur”, explique Anthony Pallier.La SHCR compte bien se dévelop­per encore dans la région Rhône-Alpes, choisie en raison de la richesse et de la diversité du trafic clientèle qu’elle suscite et parce que les parts de marché Accor y sont déjà fortes. Le personnel hôte­lier est passé sans difficulté appa­rente du statut de salarié Accor à celui d’employé de la nouvelle société, désormais franchisée du groupe hôtelier. “J’y vois un signe de confiance car je m’appuie beau­coup sur chaque directeur. Nous sommes une toute petite équipe au niveau de la holding mais nous avons l’intention de constituer une véritable équipe de gestion avec une synergie à trouver entre les établissements qui fonctionnent très individuellement l’un de l’autre.”La seconde étape est de renforcer l’attractivité des établissements avec un lourd programme de réno­vation de plusieurs millions d’eu­ros. «Nous achetons et rénovons en bas de cycle pour profiter au maxi­mum de la reprise. Elle s’annonce même plus tôt que prévue, mais nous ne différons pas les travaux qui vont débuter en septembre», poursuit le président de la SHCR. “Le parc restera exploité sous les mêmes enseignes, en ce qui concerne Mercure et Etap Hotel. J’attends les propositions du groupe Accor pour les deux Novotel qui à ce jour n’entrent plus dans la stratégie de l’enseigne. Je souhaite rester fidèle à Accor si une enseigne 3* peut correspondre à l’emplace­ment actuel, sinon je ne m’interdit pas de regarder parmi les autres enseignes de la concurrence. C’est l’arbitrage financier qui prime au final”.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?