Accéder au contenu principal

Actualités

L'Iran s'ouvre au tourisme haut de gamme

Avec l'allègement des sanctions internationales qui devrait accompagner la mise en oeuvre de l'accord sur le nucléaire iranien, Téhéran compte bien développer son secteur touristique. Alors que le gouvernement annonce des investissements sans précédent dans l'hôtellerie, les grands groupes mondiaux ne cachent plus leur intérêt pour le marché.

A l'occasion de l'inauguration de l'hôtel Espinas Palace au nord de la capitale, le président de l'Organisation du Patrimoine et du Tourisme, Masoud Soltanifar, a souligné la nouvelle priorité du gouvernement iranien. D'après lui, près de 125 hôtels quatre ou cinq étoiles ont été construits ou planifiés dans le pays au cours des deux dernières années, un renouveau sans précédent du parc hôtelier national. Après des années de sanctions économiques et d'isolation internationale, l'Iran souffre en effet d'un important déficit d'offre hôtelière alors que les autorités comptent relancer le tourisme dans ce pays de 78 millions d'habitants au potentiel encore largement inexploité. Le gouvernement du Président Rouhani a déjà anticipé la levée progressive des sanctions et une progression significative de la fréquentation internationale. L'objectif est de multiplier par cinq le nombre de visiteurs d'ici l'année 2025, pour atteindre les 20 millions d'arrivées et les 30 milliards de dollars de revenus touristiques.Après l'accord de Vienne signé le 14 juillet dernier par les pays du P5+1, les groupes hôteliers mondiaux ont confirmé leurs espoirs d'une ouverture du pays au tourisme international. A la fin de l'année 2015, le Français AccorHotels était le premier opérateur occidental à officialiser son retour dans le pays, avec l'ouvertures de deux adresses à proximité de l'aéroport international de Téhéran sous les marques ibis et Novotel. D'après la presse iranienne, le groupe émirati Rotana prévoit aussi d'ouvrir un hôtel cinq étoiles de 600 chambres à Téhéran, tandis qu'un autre établissement serait en projet dans la ville sainte de Mashhad, au nord-est du pays. En ce début d'année 2016, tout porte à croire que le renouveau de l'hôtellerie iranienne ne fait que commencer.

Vous aimerez aussi :

  • AccorHotels joue le rôle de pionnier en Iran
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?