Accéder au contenu principal

Analyses

La progression de l’offre hôtelière mondiale s’accélère

En 2014, près de 600 000 chambres et appartements ont été ajoutés à l’offre mondiale des hôtels et des résidences. Le rythme de croissance du parc a ainsi pris de la vitesse par rapport à l’an dernier, fort de la reprise économique qui s’est installée dans plusieurs marchés développés. Sur les quelque 21,75 millions d’unités d’hébergement disponibles à travers le monde au 1er janvier 2015, la part des destinations émergentes a continué de grappiller des dixièmes de point.

La croissance du parc mondial d’hôtels et de résidences, avec et sans enseignes, repasse la seconde vitesse après avoir été freinée ces dernières années par la crise économique et financière, dont les conséquences ont commencé à s’estomper dans plusieurs pays développés. Le rythme de développement de l’industrie hôtelière dans le monde a ainsi pris un peu de vitesse en 2014, alors que l’offre internationale a progressé de 2,8% sur la période. En 2013, ce rythme n’était pas allé au-delà des 1,7%. Au cours de l’année dernière, près de 600 000 chambres et appartements nets ont été ajoutés à l’inventaire international, qui s’élevait alors à 21,75 millions de clés au 1er janvier 2015. De forts taux de progression de l’offre avec et sans enseignes ont été enregistrés dans la zone Afrique et Moyen Orient (+3,9%) et en Europe (+3,2%), où l’offre avait stagné en 2013. Le développement des chaînes a été particulièrement dynamique sur le continent africain et au Moyen-Orient, contribuant activement à l’ajout de plus de 56 800 chambres et appartements sur le marché. Le parc de la région s’élève donc à près de 1,5 million d’unités en opération, dont 29% sous enseignes.A l’inverse, la croissance de l’offre en Europe a davantage été tirée par les hôteliers indépendants alors que le parc des chaînes n’a progressé que de 1,4%. Au total, 249 208 chambres et appartements ont été ajoutés sur le marché, portant à plus de 7,9 millions le nombre total d’unités en opération sur le continent, dont 26% sous enseignes. De l’autre côté de l’Atlantique, la tendance est toujours à la stagnation du parc avec une évolution de 0,5% de l’offre en Amérique du Nord. Le marché ne s’est enrichi que de 25.900 chambres et appartements, traduisant la poursuite de la restructuration du parc d’hôtels et de résidences dans cette zone. Les enseignes restent très fortes sur le marché, représentant 71% de l’offre. Avec 5,3 millions de chambres et appartements, l’offre est nettement supérieure à celle de l’Amérique Latine (1,9 million d’unités, dont 23% sous enseignes), qui a poursuivi sa croissance. Ayant notamment bénéficié de l’attractivité du Brésil à l’occasion de l’organisation de la Coupe du Monde de Football en 2014, la région s’est dotée de quelque 34 400 chambres supplémentaires, soit une hausse de 1,3% en comparaison avec l’année précédente. En Asie Pacifique, la forte avancée des enseignes d’hôtels et de résidences sur le marché (+11,5% de chambres et d’appartements en 2014) s’est faite au détriment des établissements indépendants. Les chaînes ont en effet gagné du terrain dans la région et représentent désormais près de la moitié du parc (46%). Poussée par le développement exponentiel des chaînes, la croissance de l’offre globale sur le continent s’élève à 4,8%. Elle est tirée par la Chine, alors que sur le continent, plus de 250 000 chambres en hôtels et résidences de tourisme ont ouvert au cours de l’année écoulée. Au niveau mondial, la croissance de l’offre a clairement été tirée par le dynamisme des enseignes d’hôtels et de résidences. Le parc des chaînes a en effet progressé de 4,1%, pour atteindre les 9,1 millions de chambres et appartements, alors que l’offre des indépendants n’a augmenté que de 1,9%. Elle reste néanmoins nettement supérieure en termes de poids avec plus de 12,6 millions d’appartements et de chambres en opération dans le monde. Encore modeste, la progression du parc mondial d’hôtels et de résidences n’a pas redistribué les cartes de l’industrie dans la partie qui se joue à l’international. Les mastodontes de l’hôtellerie restent inchangés, l’Europe est toujours en tête au 1er janvier 2015. Plus de 36% de l’offre globale avec et sans enseignes sont concentrés sur le marché du continent, qui totalise un peu plus de 7,9 millions de chambres et de résidences. L’Europe a alors maintenu ses parts de marché part rapport aux 36,2% de l’an dernier, attestant d’une amélioration des conditions de développement alors que les effets de la crise économique sur l’activité s’estompent. A l’inverse, l’industrie nord américaine a perdu légèrement de son poids sur la scène internationale, rassemblant 24,6% de l’offre globale au 1er janvier 2015 contre 25,2% une année auparavant. L’Asie (23,3% de l’offre mondiale) a continué de gagner des parts de marché. L’Amérique Latine (9% de l’offre hôtelière mondiale) et la zone Afrique et Moyen-Orient (6,9% de l’offre mondiale) restent en retrait. Concentrant près d’un quart du parc global (23%), avec et sans enseignes, les Etats-Unis restent de loin le premier marché hôtelier du monde. Leur offre s’élève à plus de 4,9 millions de chambres et appartement au 1er janvier 2015, contre 5,3 millions pour l’ensemble de l’Amérique du Nord. La phase de restructuration que traverse la Chine depuis quelques années, après une période de croissance exponentielle, n’a pas empêché à son marché hôtelier de consolider sa seconde place dans le classement, avec plus de 1,75 million de chambres (soit 7,6% du parc international). Alors que les premiers signes de la reprise économique se sont fait ressentir sur son activité, le marché italien se maintient en tant que troisième mondial. Son bon million de chambres et d’appartements pèse 5% de l’inventaire mondial. Si l’Allemagne conserve sa quatrième place gagnée l’an dernier, l’Espagne et le Royaume-Uni ne sont pas loin derrière. Il faut dire que la forte attractivité de ces destinations au lendemain de la crise économique attire nombre d’investisseurs et de développeurs. Derrière la Chine, les autres grands marchés asiatiques sont le Japon (près de 800 000 chambres), la Thaïlande et l’Indonésie. Si les variations de l’offre hôtelière mondiale restent assez modérées d’année en année, les pays émergents gringottent progressivement la part des marchés matures. Ainsi l’offre poursuit son développement en Asie Pacifique, dans la zone Afrique et Moyen Orient, ainsi qu’en Amérique Latine pour répondre à la demande grandissante due à la densification des flux de voyageurs internationaux et à l’émergence de leur classe moyenne.Pour plus d'informations consultez notre Bilan Hôtelier Mondial

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?