Accéder au contenu principal

Analyses

La Péninsule Arabique continue de voir les choses en grand

Grâce à des investissements de grande ampleur, les pays du Golfe vont augmenter leur capacité hôtelière. Il faut dire que les taux d'occupation sont élevés dans la plupart des marchés, soutenant l'évolution des performances et permettant à certains pays de franchir une nouvelle étape en termes de développement.

Avec des échéances telles que la coupe du monde 2022 au Qatar, et plus généralement le besoin de développer l’industrie hôtelière au Moyen Orient pour répondre à la demande, les pays du Golfe investissent fortement dans la construction de nouveaux établissements. Trois pays se détachent en particulier de par l’ampleur de leurs développements : le Qatar, les Emirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite, avec La Mecque et Dubaï en figures de proue. Les 3 autres pays du Conseil de Coopération du Golfe que sont le Koweït, le Sultanat d’Oman et Bahreïn devraient aussi développer leur offre dans des proportions tout de même moins importantes. D’après les chiffres de l’hôtellerie du cabinet MKG Hospitality concernant ces 6 pays, les situations locales divergent légèrement, mais globalement la région de la Péninsule Arabique enregistre en effet des performances d'activité solides.Les poids lourds hôteliers de la région que sont le Qatar, l’Arabie Saoudite et les Emirats affichent  tous des taux d’occupation supérieurs à 75% au premier semestre 2014, et seuls les Emirats connaissent une légère baisse de ceux-ci (-1,5 point), qui n'empêche pas l'occupation de rester particulièrement élevée (81,7%). D'autant qu'avec des prix qui grimpent de 6,8%, les Emirats enregistrent une hausse de leur RevPar de près de 5%. L'évolution du RevPAR est également positive en Arabie Saoudite au premier semestre (+3,3%), mais à l'inverse elle est portée par une fréquentation en hausse (+3,3 points) et un léger recul des prix. A noter toutefois un léger recul du RevPAR à La Mecque depuis le début d'année. Les investissements suivent les bonnes performances, et le Qatar, l’Arabie Saoudite et les Emirats entrent donc logiquement dans une phase de construction de nouveaux hôtels.A Bahreïn, le RevPar affiche une hausse de plus de 16% sur le premier semestre 2014, mais les taux d’occupation restent peu élevés (56%) bien qu’augmentant de belle manière (+5,4 points de janvier à juin). Les prix quant à eux y sont plus élevés que dans les pays voisins du Koweït et d’Oman. Le Sultanat a vu au premier semestre ses taux d’occupation croître de plus de 2 points (à 79%) et ses prix de 3,7%, pour afficher un RevPar en hausse de 7,3%. Le Koweït a pour sa part connu une légère baisse de ses taux d’occupation, mais la hausse des prix a compensé cela, permettant d'enregistrer un RevPar en hausse de 5,6%.Pour le dernier pays de la Péninsule Arabique, le Yémen, les chiffres sont clairement dans le rouge, avec des taux d’occupation inférieurs à 30% de janvier à juin 2014 (situation géopolitique oblige) : la traversée du désert se prolonge, et l’heure n’est pas à la débauche d’énergie en termes de développement.

Vous aimerez aussi :

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?