Accéder au contenu principal

Actualités

Grèce : Apollo finalise enfin le rachat de l'Astir Palace, privatisé pour 393 M€

Afin d'alléger la dette de l'Etat, la Banque Nationale de Grèce avait mis en vente le complexe Astir Palace, au sud d'Athènes, en 2012. Ce dossier s'est enfin conclu, aboutissant au rachat du complexe pour 393 millions d'euros par le fonds d'investissement Apollo, qui va y engager d'importants travaux.

Le rachat par le fond Apollo Investment HoldCo de l'Astir Palace, situé sur la péninsule de Vouliagmeni, au sud d'Athènes, auprès de la Banque Nationale de Grèce via le fond de privatisation grec TAIPED, s'est officialisé jeudi dernier. L'opération s'est clôturée pour un montant de plus de 393 millions d'euros, correspondant à l'acquisition des parts de l'Astir Palace Vouliagmenis AXE à hauteur de 88,5%. Le complexe "Astir Palace" inclut les hôtels Arion (181 chambres - il avait ouvert ses portes en 1967) et Nafsika-Westin (162 chambres - il a accueilli ses premiers clients en 1980), deux établissements opérés par le groupe hôtelier Marriott International (depuis que celui-ci a racheté Starwood Hotels & Resorts). Le resort comprend également l'hôtel Aphrodite, à présent désaffecté, ainsi qu'un ensemble de résidences et une marina. Les deux hôtels existants, la marina et les bungalows vont bénéficier d'un vaste programme de rénovation sur 18 mois, et le bâti abandonné va faire l'objet de travaux de restructuration pour créer notamment une quinzaine de villas de luxe, des restaurants, bars, boutiques, salles de séminaires, équipements sportifs et de loisirs.A cette occasion, Stergios Pitsiorlas, Président du fonds de privatisation grec, le Hellenic Republic Asset Development Fund (HRADF), a déclaré : "La finalisation de la vente de l'Astir ne constitue pas uniquement un accord d'investissement significatif, c'est aussi une parfaite illustration d'une coopération bénéfique et productive entre les pouvoirs publics et le secteur privé, ouvrant la voie à la croissance du pays."La Cour Administrative grecque avait dans un premier temps empêché la mise en place du plan de développement initialement prévu en 2013 (qui comprenait le développement de 100 maisons de vacances). Ce dernier aurait causé selon elle d'importants dommages sur l'environnement naturel et urbain. La Grèce et le fonds, via Jermyn Street Real Estate Fund IV LP, se sont ensuite accordés en janvier dernier pour un plan spécifique, respectant les règles instaurées par la Cour. Ce dernier accord prévoit que les chambres du resort resteront ouvertes jusqu'au 20 novembre puis les travaux de modernisation débuteront et devraient durer près de 18 mois.

Vous aimerez aussi :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Register for free to Vote pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?