Accéder au contenu principal

Actualités

Fort développement de Protea Hotels en Afrique

Premier groupe hôtelier purement africain, avec quelque 150 hôtels pour 13 000 chambres, en Afrique australe, Protea Hospitality Group élargit encore son implantation avec 11 établissements au Nigéria, en Ouganda et en Zambie.

Le directeur général de Protea Hospitality Group, Arthur Gillis, se veut confiant sur le développement hôtelier de l'Afrique, considérant qu'une plus grande stabilité globale des Etats va générer davantage de contats d'affaires et de besoins pour une hôtellerie modernisée. Le groupe a mobilisé $130 millions pour lancer une nouvelle vague de développement dans des pays qui se comportent remarquablement bien face à la crise mondiale : le Nigéria, la Zambie, l'Ouganda et même l'Angola.L'influence économique de la Chine s'y fait particulièrement sentir avec une accélération des échanges entre les deux "continents". Le groupe sud-africain veut profiter de cette tendance pour prendre de nouvelles parts de marché, et va ouvrir 11 nouveaux hôtels à court terme :Au Nigeria:- Protea Hotel Ibadan, 75 chambres mi 2012 - Protea Hotel Select Emotan - Benin City, 100 chambres fin 2012 - Protea Hotel Select Ikeja, Alausa, Lagos 120 chambres début 2013 - African Pride Avalon Hotel and Spa, Lagos, 150 chambres fin 2013 - Protea Hotel Asaba, Asaba, 125 chambres courant 2013En Ouganda : - Protea Hotel Entebbe, 70 chambres avril 2012- 2 hôtels Protea de plus fin 2012En Zambie : - Protea Hotel Ndola, 80 chambres fin 2013 - Protea Hotel Mulungushi, 104 chambres en constructionLe groupe Protea Hospitality a été créé en 1984 par Otto Stehlik associé à la Bankorp sud-africaine. Le groupe a progressivement développé trois marques distinctes : Protea Hotels pour l'hôtellerie d'affaires urbaine, Protea Fire & Ice pour les boutique hotels, et African Pride pour les hôtels de luxe. Il est présent dans 9 pays de l'Afrique australe.Protea Hospitality Corp s'est constitué pour distinguer la gestion patrimoniale d'une partie des hôtels, de la gestion opérationnelle, en contrat de management, des établissements sous enseignes. La société est passée en 2007 entre les mains du Stella Group australien, avec une participation minoritaire de 26% du Black Economic Empowerment, fond ethnique sud-africain. Deux ans plus tard, devant les difficultés du Stella Group, un rachat par les cadres, le fonds BEE et la Investec Limited reprenait les 75% du groupe australien.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?