Accéder au contenu principal

Analyses

Exclusif MKG Hospitality : Les marchés hôteliers du Moyen Orient et d’Afrique du Nord

Du point de vue de l’analyse des enjeux touristiques et hôteliers, la zone MENA (Middle East North Africa) regroupe des pays aux caractéristiques très différentes. Les écarts de niveaux de développement économique, de structures politiques et les différences dans les caractéristiques géographiques sont tels qu’il est difficile d’envisager la zone comme une entité uniforme. Cependant, le tourisme est souvent considéré comme un secteur d’avenir dans l’ensemble de la zone. La récente étude MENA Hospitality Report produit par MKG Hospitality décrypte les différentes zones.

Un premier groupe de pays peut être identifié, des pays dont l’économie repose sur l’exploitation du pétrole et du gaz : Arabie Saoudite, Bahreïn, Oman, Qatar, Koweït (dans l’ordre d’importance décroissante de l’offre hôtelière). Dans ces pays, implantés dans la péninsule arabique, le secteur du tourisme est vu par les autorités locales comme une source de diversification des revenus, préparant l’après pétrole. Les stratégies mises en place visent souvent la constitution de destinations resorts reconnues internationalement, tout en continuant d’accompagner la croissance de l’hôtellerie d’affaires. A ce titre, les Emirats Arabes Unis sont en avance sur cette diversification en raison d’un faible niveau de ressources pétrolières. L’offre hôtelière y est déjà conséquente, aux mains d’acteurs variés. On y retrouve les grands groupes européens ou américains, leaders de l’hôtellerie mondiale, mais aussi des groupes domestiques. Dans les autres Etats de la Péninsule, l’offre hôtelière est moins structurée et les grands groupes hôteliers abordent des terrains «vierges» à développer. L’Arabie Saoudite constitue un cas à part en raison de la taille du pays et de l’importance prise par le développement du tourisme religieux. Mais là encore l’offre hôtelière connaît une mutation extraordinaire. Les projets de développement laissent envisager un doublement de l’offre des chaînes hôtelières à l’horizon de 5 ou 6 ans.Les autres pays de la zone MENA, du Maroc à la Jordanie en passant par la Tunisie, la Turquie et l’Egypte, sont souvent des destinations traditionnelles de l’hôtellerie de loisirs qui disposent de nombreuses infrastructures resorts (Tunisie, Egypte, Turquie) et/ou à proximité des centres historiques de renommée mondiale (Petra, les Grandes Pyramides, etc.). Le tourisme revêt aussi des enjeux stratégiques. Il s’agit alors souvent, tout en accompagnant la poursuite du développement de l’hôtellerie de loisirs, d’accompagner l’essor économique des pays par la structuration d’une offre hôtelière d’affaires.L’observation des groupes leaders dans la zone traduit la dualité du développement hôtelier. TUI, le spécialiste allemand de l’offre resort est leader de la zone en nombre de chambres. Accor et IHG complètent le podium avec une offre plus orientées affaires, mais qui ne délaisse pas totalement l’hôtellerie de loisirs. La grande majorité des pays de la zone MENA ont souffert de la crise en 2011. Le ralentissement économique, les attentats (Marrakech) et les révolutions du Printemps Arabe ont entrainé une chute de la demande. Sans surprise, la Tunisie et l’Egypte ont vu les niveaux d’activité s’effondrer, les revenus par chambre construite (RevPAR) accusant respectivement un recul de 28,7% et 44,8%. La Turquie a tiré parti de la situation et a drainé une partie de la clientèle fuyant les rivages du Sud de la Méditerranée. Les hôtels y ont vu leur REvPAR progresser de 22,7%. L’année 2012 débute de meilleure manière. La plupart des pays de la zone enregistrent des progressions des indicateurs de performances hôteliers sur le premier semestre. La stabilité politique est fondamentale pour le développement du tourisme, comme l’a souligné l’impact négatif sur les performances des hôtels des révoltes et révolutions de 2011. D’une manière générale, les groupes hôteliers témoignent de leur confiance pour la zone MENA. Pour s’en convaincre : les projets identifiés pour les 5 prochaines années devraient ajouter quelques 96 000 chambres au parc actuel de l’offre des chaînes de 250 000 chambres.Le MENA Hospitality Report 2012 passe en revue :-* 13 pays : Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Turquie, Liban, Jordanie, Koweït, Bahreïn, Qatar, Arabie Saoudite, EAU, Oman. -* l’offre hôtelière : volume d’offre globale, taux de pénétration des chaînes, les groupes et leurs enseignes, le pipeline de chaque pays -* les indicateurs de performances : données annuelles depuis 2007, données mensuelles (graphiques) de janvier 2010 à juin 2012.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?