Accéder au contenu principal

Actualités

Ces hôtels qui ferment alors que le groupe se porte bien : le cas de Huazhu

Malgré des résultats très positifs, le groupe chinois vient récemment d’annoncer avoir fermé 60 hôtels au premier trimestre 2019. Retour sur le pourquoi du comment de ces mesures définitives et radicales.

Huazhu, fondé en 2005, représentait au premier janvier 2019 un ensemble de 3 907 hôtels, soit 388 087 chambres (selon le classement Hospitality ON), répartis à travers plus de 350 villes d’affaires et de loisirs chinoises. Ses marques s’échelonnent du segment économique au haut de gamme, parmi lesquelles Joya Hotel, Manxin Hotels & Resorts, Ji Hotel, Starway Hotel, HanTing Hotel, Elan Hotel, et Hi Inn. Autrement connu sous le nom de China Lodging Group, la firme est entrée au capitale d’Acccor en 2018 à hauteur de 4,5%. Il s’agit en réalité d’une participation croisée, puisqu’Accor détient 10,3 % de Huazhu.

Par ailleurs, le groupe a démontré des performances remarquables en annonçant être le quatrième groupe hôtelier le plus rentable au monde l’an dernier, était évalué à 12,8 milliards de dollars (11,04 milliards d'euros) au 31 mai 2018, alors qu’il était classé neuvième en termes de volume de chambres. En d’autres termes, l’hôtelier sait rentabiliser ses établissements, ne misant pas tant sur la quantité mais sur la qualité. Cette stratégie, qui s’avère payante, explique la récente fermeture de soixante établissements leurs appartenant.

Les hôtels concernés sont pour 12 d’entre eux loués, et pour 48 autres franchisés. Les problèmes qui ont entraîné ces fermetures sont principalement d’ordre administratifs, géographiques et qualitatifs.

Tout d’abord 22 établissements ont mis la clef sous la porte à cause d’un changement de zonage ou à la suite de l’expiration d’un bail de location. Ensuite 18 autres ont dû cesser leur activité car ils ont observé des pertes d’exploitation du fait de leur emplacement géographique, étant situé dans des marchés peu porteurs, des villes non pas de second mais de troisième rang.

Enfin, la troisième raison évoquée consiste en une inadéquation avec le positionnement du groupe. Dix hôtels ont ainsi dû quitter Huazhu car ils ne répondaient plus aux normes de l’hôtelier, et dix autres se verront transformés dans les prochaines années afin de réhausser le niveau d’hébergement de ces derniers. Ces vingt hôtels se répartissaient entre les marques HanTing et Hi Inn. Cette mesure permet de poursuivre la stratégie portée sur la qualité que le groupe a engagé, puisque « en supprimant les hôtels de qualité inférieure, la société est en mesure de fournir une expérience client plus cohérente, ce qui contribuera à améliorer à la fois les marques et la rentabilité future » comme l'explique un communiqué du groupe sur ses résultats financiers du premier trimestre 2019.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?