Accéder au contenu principal

Analyses

Bristol, dans les petits papiers des développeurs hôteliers

Alors que les projets de développement urbains se multiplient, la ville du South West continue de s'imposer comme l'une des valeurs sûres du tourisme britannique. Différentes enseignes comptent aujourd'hui tirer partie du riche patrimoine de Bristol pour étoffer davantage son parc hôtelier.

Bristol, plus importante ville du Sud-Ouest de l’Angleterre et port de commerce historique qui fit longtemps le lien entre le royaume insulaire et ses voisins, est aujourd’hui une ville dynamique. Récipiendaire de l’European Green Capital Award en 2015 pour ses efforts en matière de développement durable, choisie comme l’une des six « Science Cities » du pays, Bristol dispose à Temple Quarter d’un quartier en développement de 70 ha spécialisé dans les industries bas carbone, les hautes technologies, et les innovations créatives. La région bénéficie avec Bristol Filton Airport de l’un des plus importants centres aérospatiaux d’Europe : Airbus, BAE Systems, GKN Aerospace ou Rolls-Royce sont notamment basés sur ce site qui a vu le développement du Concorde et les premiers vols de ses prototypes. Ville de science, Bristol est aussi une destination de premier plan pour les arts et la culture, et a su s’imposer comme l’une des destinations touristiques britanniques les plus populaires. A mi-chemin entre le Pays de Galles, Cornouailles et les villes historiques de Bath et Gloucester, la grande cité du South West a su conserver son propre caractère, illustré par l’émergence du Bristol Sound dans les années 1990 et par la vitalité de la scène underground locale aujourd’hui – Banksy, artiste local, est en effet loin d’en être l’unique représentant.L’hôtellerie de chaînes bristolienne présente un profil relativement équilibré entre les différentes catégories d’hébergement. Avec 1 804 chambres, les établissements économiques regroupent 38,8% des chambres de l’agglomération. Les segments milieu de gamme et haut de gamme ont respectivement 1 405 chambres, soit 30,2% du parc, et 1 439 chambres soit l’équivalent de 31% de la capacité hôtelière de chaînes de Bristol. La ville comprend au total 34 hôtels de chaînes intégrées, représentant un parc de 4 648 chambres.Une première adresse Hampton by Hilton a fait ses débuts en octobre 2015 : situé au croisement de Bond Street et York Street, cet hôtel de 186 chambres résulte de la conversion de la York House, un immeuble de bureau des années 60. Hilton Worldwide a par ailleurs signé un accord avec CIMC, producteur international de conteneurs, pour développer un second établissement Hampton by Hilton à proximité de l'aéroport de Bristol. Il sera développé en construction modulaire, composée de plusieurs blocs pour les chambres et les couloirs, et offrira 201 chambres, un centre fitness ouvert 24h/24, des espaces modulables de travail, et un parking de 120 places. Son ouverture est prévue en fin d’année 2016. Le groupe AccorHotels a quant à lui repris à la chaîne Thistle Hotels la gestion du Grand Hotel Bristol, une adresse historique de 182 chambres située sur Broad Street, à deux pas de Castle Park. L’établissement opère désormais en tant qu’unité Mercure ; c'est la quatrième de l’agglomération.Courant 2016, Harbour Hotels devrait inaugurer son premier établissement à Bristol, après la conversion de deux bâtiments situés sur Corn Street –anciennement sièges des établissements bancaires Lloyds et Midland Bank. Les rénovations en cours portant sur ces bâtiments historiques devraient permettre au nouvel hôtel d’accueillir ses premiers clients à partir de l’été. L’établissement Bristol Harbour Hotel & Spa comprendra également un espace bien-être et des espaces dédiés à l’événementiel.Les conversions de bâtiment sont un phénomène en pleine expansion, alors que de nombreux projets de ce type sont envisagées dans le centre-ville : un hôtel Premier Inn de 168 lits devrait ainsi prendre place dans les locaux de l’ancienne Courage Brewery. Autre projet notable, le premier hôtel cinq étoiles de la ville pourrait s’installer sur le site historique de Guildhall sur Broad Street, après un projet de conversion de 10 millions de livres. En effet, Trevor Osborne Property Group projette de créer un hôtel de luxe de 93 chambres avec restaurant, salles de réunion, spa, et piscine en rooftop. A l’ouest de la ville, l’hôtel Avon Gorge devrait quant à lui bénéficier de travaux de rafraîchissements, concernant en particulier le White Lion bar et sa terrasse offrant des vues sur le pont suspendu de Clifton, véritable symbole de la ville.La rénovation tant attendue de l’Ashton Gate Stadium, le développement continu de la Bristol Temple Quarter Enterprise Zone, et la construction de la Bristol Arena (12 000 places) –un projet de 90 millions de livres dont l'achèvement est prévu l’année prochaine– devraient en tout cas donner aux hôteliers de la ville de bonnes raisons d’être confiants en l'avenir. Alors que les projets touristiques sont nombreux dans les cartons et que l’activité économique bat son plein (le taux de chômage a baissé d’un tiers entre 2010 et 2015, pour atteindre aujourd'hui un taux de 2,8% seulement), Bristol confirme son statut dans le peloton des destinations britanniques qui montent.

Vous aimerez aussi :

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?