Accéder au contenu principal

Analyses

Activité hôtelière mondiale : ralentissement de la croissance sur fond d’essor de l’offre [1/2]

En 2016, le RevPAR de l’hôtellerie mondiale progresse de 1,9%. Bien qu’en ralentissement par rapport à 2015 (+3,3%) il s’agit d’une performance encore très favorable, d’une part, parce qu’elle constitue la septième année de hausse consécutive et d’autre part, parce qu’elle se produit dans le contexte d’une forte croissance récente de l’offre hôtelière.

Pour plus d'information, consultez la deuxième partie de cet article.

Malgré un climat tendu en raison des questions sécuritaires consécutives aux attentats, des conflits en Afrique et en Orient et du ralentissement de l’économie mondiale, 2016 s’achève sur une nouvelle progression du RevPAR de 1,9%. Certes la hausse est cette année moins marquée qu’en 2015 (+3,3%), qui s’établissait déjà en recul par rapport à l’année précédente, et les taux d’occupation tendent à stagner avec une progression limitée à 0,3 point contre 1 point l’année dernière. Mais les prix moyens continuent de progresser de 1,5% assurant la dynamique des performances. Depuis la crise de 2009 qui s’était soldée par un recul de 14,4%, les RevPAR sont systématiquement orientés à la hausse, ce qui constitue un cycle remarquablement long. Entre 2003 et les prémices de la crise en 2008, l’hôtellerie mondiale avait en effet connu un cycle de seulement 4 années de progression du RevPAR.

Dans un contexte difficile l’hôtellerie mondiale fait donc preuve d’une très forte capacité de résistance, d’autant plus significative que l’offre enregistre un cycle de croissance particulièrement dynamique ces dernières années. Sur les 6 dernières années l’offre des chaînes intégrées enregistre bon an mal an des taux de croissance de 3% à 4%, aboutissant à un élargissement de près du quart du parc sur la période. Bien évidemment, c’est du côté de l’Asie et en particulier de la Chine qu’il faut se tourner pour trouver les moteurs de ce développement.2016 reste donc un bon cru. La demande hôtelière fait à nouveau preuve de sa solidité et le chiffre d’affaires progresse à nouveau de 6% pour s’établir à plus de 480 milliards de dollars, établissant un nouveau record absolu. Les segments upscale et upper upscale / luxe réalisent à eux seuls 55% de ce chiffre d’affaires, l’hôtellerie moyen de gamme 32% et les segments budget et économique 13%. Les évolutions des taux d’occupation sont relativement homogènes entre les catégories en 2016, comprises entre +0,2 point en upscale et +0,6 point sur le segment upper upscale / luxe. En 2015, les taux d’occupation avaient connu des fortunes diverses : alors que les segments budget et économique étaient déjà entrés dans une période de stagnation, les catégories milieu et haut de gamme continuaient de progresser. Du point de vue de l’occupation, l’année 2016 se caractérise donc par le ralentissement de la dynamique dans l’hôtellerie des catégories supérieures. Les dynamiques des prix moyens sont en revanche similaires d’une année à l’autre. Elles se caractérisent par la croissance des prix de l’hôtellerie budget (+2,5%) et le recul des prix en catégorie économique (-0,5%). Les catégories milieu et haut de gamme / luxe gagnent entre 1,2% et 2,2%, la meilleure performance étant réalisée par les établissements haut de gamme.

Si vous souhaitez accéder au dossier complet, retrouvez l'ensemble du bilan monde 2016/2017 sur notre store.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?