Accéder au contenu principal

Actualités

2,5 milliards de dollars d'investissement pour un resort à Tahiti

Après la signature d'un protocole d'accord avec le gouvernement tahitien, un consortium chinois devrait remporter un bail de 70 ans pour construire puis opérer le resort Tahiti Mahana Beach. Prévu pour 2022, il s'agira du plus important projet touristique en développement sur le territoire français.

Basé à Hong Kong, le groupe Recas Global est à la tête du consortium chinois qui vient probablement de remporter le colossal marché du Mahana Beach : les sociétés China Railway International et R&F Properties sont aussi parties prenantes de ce protocole d'accord. D'après le Président de la Polynésie française Édouard Fritch, il s'agit du "plus grand projet d'investissement touristique en France, et probablement même en Europe." L'accord devrait être finalisé le 30 juin 2016 au plus tard : il comprend notamment le financement, la construction et l'exploitation du futur resort - et ce pour une durée de 70 ans.Sur une surface de 53 hectares, le Tahiti Mahana Beach Resort & Spa comprendra près de 3 000 clés - réparties entre 1 800 chambres hôtelières et 1 200 chambres en clubs de vacances et condominiums. Le projet comprend aussi une marina, un centre de conventions, un Aquaparc, un centre commercial, et pourrait même accueillir un casino. Le Président de Recas Global Ivan Ko a déclaré que la Polynésie française était "la nouvelle destination pour les touristes aisés de Chine et du reste de l'Asie." Après avoir fait de l'ouverture au marché chinois l'une des priorités de l'archipel, le Ministre du Tourisme polynésien Jean-Christophe Bouissou s'est quant à lui félicité du doublement de son offre hôtelière dans les années à venir.Avec une ouverture prévue d'ici six ans d'après les termes de l'accord, le projet du Tahiti Mahana Beach devrait permettre la création de 4 500 emplois directs, et jusqu'à 10 000 emplois indirects. L'accord inclut notamment l'obligation d'un recours prioritaire à la main d'oeuvre locale pour la construction et l'exploitation du resort. Une aubaine alors que le secteur touristique a particulièrement souffert de la crise, dans un pays où il représente 10 à 15% de l'économie.

Vous aimez aussi:

  • La nouvelle dynamique du tourisme d'Outre-Mer
  • The Brando entre en scène en Polynésie
  • Malaise hôtelier en Polynésie française
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?