Accéder au contenu principal

Entretiens

"Notre conviction est que nous ne sommes pas propriétaire mais dépositaire de l’eau"

Co-fondateur de Viadeo, Damien Chalret du Rieu a fondé en 2010 La Compagnie des Pyrénées, une entreprise responsable et ancrée dans son territoire, après plusieurs années d'entreprenariat. La Compagnie des Pyrénées est née avec une ambition centrale, faire grandir le territoire et ses hommes.

Qu’est-ce qui vous anime ?

Ce qui me passionne, c’est la réussite humaine. Arriver avec un projet à concilier les agendas sociaux, économiques, et associatifs. Cela semble facile, mais c’est en fait assez compliqué à mettre en place. Y arriver est très enthousiasmant.

Quels sont vos projets pour la compagnie des Pyrénées ?

Nous avons deux axes de distribution : le grand public et les professionnels.

L’âme du projet, est notre offre grand public nommée eau neuve. Son nom est une référence au numéro du département d’où nous venons. « Neuve » correspond à la nouvelle façon de consommer l’eau que nous proposons. C’est la promesse que nous souhaitons tenir face à nos consommateurs : révolutionner l’eau en bouteille en offrant une alternative responsable et circulaire. C’est pourquoi nous avons tissé un partenariat exclusif pour proposer la première eau en carton Tétrapak entièrement recyclable. Ô9 sera disponible dès mars 2021 en magasin : dans 150 magasins en France la première année puis 800 à l’horizon 2023.

Pour les professionnels, nous avons créé le service Source, une offre d’eau sur-mesure pour se faire le relai de la marque. Ainsi, les caractéristiques de l’eau peuvent être adaptées aux besoins de la clientèle : gazeuse, plate, aromatique, fonctionnelle (c’est-à-dire avec des nutriments adaptés à certains publics). En outre, son nom et son format sont personnalisables. La bouteille devient ainsi la vitrine de la marque. Très souvent dans l’hôtellerie, il existe le savon ou le stylo au nom de la marque, mais pas la bouteille d’eau. Pourtant elle est centrale puisque le client la consomme : le rapport à la bouteille est plus sensible et puissant que pour des accessoires personnalisés.

Et parce que notre projet est pensé pour être circulaire, Source est proposée dans 4 emballages recyclables (carton, rPET, verre, ou aluminium), et nous mettons en place un système de collecte pour assurer leur revalorisation.  

Qu’est-ce qui différencie votre offre ?

La philosophie de la Compagnie des Pyrénées est de réinventer le modèle de consommation d’eau en bouteille.  Notre ambition est de créer un système circulaire et responsable, qui assure la gestion de l’ensemble du cycle de vie du produit, y compris sa collecte et revalorisation.

Par ailleurs, notre eau minérale, puisée dans la source de Pedoures, a une composition naturelle exceptionnelle avec un PH neutre et une faible composition en minéraux. Cela lui permet d’être bue quotidiennement et par tous, du nourrisson aux plus seniors.

Pour nos eaux aromatisées, elles sont sans sucres, sans conservateurs et composées d’arômes biologiques et sans conservateur. Nous travaillons aussi sur une offre d’eau « fonctionnelle », qui est une eau dont nous ajustons, en collaboration avec des médecins, la composition en minéraux pour répondre à des besoins nutritionnels spécifiques (sportif de hauts niveau, femmes enceintes, etc.)

Que signifie selon vous « développement durable » et en quoi le projet de la Compagnie des Pyrénées répond à cette définition ?

Le développement durable un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Pour la Compagnie des Pyrénées cela signifie tout d’abord monter un projet local, qui profite aux habitants de la région. Par exemple, nous embauchons dans un rayon de 25 kilomètres maximum autour du site. Nous travaillons également main dans la main avec des acteurs locaux, pour la construction du site ou le transport notamment.

Cela veut aussi dire un projet qui limite l’impact de son activité sur son environnement. En premier lieu, par une exploitation raisonnée de la source à 15%, qui permet son auto-régénération. Mais aussi par la préservation de l’écosystème pyrénéen, notamment de bocage de montagne entourant l’usine, favorable à la faune locale. Nous avons même aménagé des niches dans les murs de l’usine pour offrir un habitat complémentaire aux lézards.

Nous souhaitons limiter notre impact sur toute notre chaine de production : l’énergie que nous utilisons est 100% verte, nous avons la chance d’être à 2km d’une centrale hydroélectrique. L’emballage est entièrement recyclable et nous allons aussi remplacer la protection en plastique qui tient les bouteilles ensemble par du nylon, ce qui qui permet d’avoir 80% de plastique en moins. Notre ambition est d’être neutre en carbone dès la mise en route du site de production. 

Enfin, cela signifie assurer la gestion du cycle de vie de nos produits, de la production jusqu’à la revalorisation. Pour assurer cette circularité, nous travaillons sur la récupération des déchets. C’est en engagement très fort, car aussi nobles que soit les emballages, s’ils ne sont pas revalorisés ils ne sont pas durables. Nous avons ainsi tissé des partenariats avec les entreprises les plus compétentes en la matière, mais aussi et surtout celles qui partagent nos valeurs de responsabilité sociale et environnementale. Nous travaillons ainsi avec des recycleurs innovants comme Greenbig, qui permettent de trier, collecter sur place et de compacter. L’objectif est de collecter 100% des emballages de la Compagnie des Pyrénées pour que chaque emballage devienne un nouvel emballage à horizon 2025.

L’usine d’embouteillage est en cours de production. Elle est née d’un partenariat avec la communauté de communes. Vous êtes dans une volonté de revitaliser le territoire et de faire venir des emplois. Vous avez même des agriculteurs qui ont accepté que vous vous installiez sur ce qui était avant un lieu d’exploitation pour apporter de la vitalité économique sur le territoire.

C’est la clé de la réussite de ce projet : le travail en intelligence avec les premiers intéressés, les personnes qui vivent là-bas. Nous les avons associés à la réflexion dès le démarrage du projet. Nous avons travaillé avec les services de la préfecture, les pompiers, les agriculteurs, toutes les parties prenantes d’un territoire. Nous allons par ailleurs accueillir des éleveurs et des apiculteurs sur les prairies autour de l’usine. La présence d’abeilles et le développement de ruches est un signe de la faible pollution émanant de notre usine.

Dynamiser le territoire est un beau pari que nous menons tous ensemble. C’est une zone assez reculée : nous sommes à 1.200 mètres d’altitude à 2km de la frontière d’Andorre. Créer 40 emplois sur place est une belle réussite et c’est le résultat d’une synergie avec les acteurs locaux. Nous collaborons avec l’agence « une rivière un territoire » d’EDF, dont l’objectif est de développer l’activité économique locale et contribuer à la création de valeur et d’emplois dans le territoire.

Vous êtes donc dans une création de valeur qui dépasse celle du produit ?

Oui, notre conviction est que nous ne sommes pas propriétaire mais dépositaire de l’eau. Bien qu’il s’agisse d’une jolie phrase, elle est pleine de conséquences pour nous et est au cœur de notre réflexion et de notre projet. Nous essayons d’inventer de nouveaux modèles pour associer davantage nos parties prenantes à la réussite de l’entreprise. Au-delà de la valeur économique, la valeur extra-financière des entreprises est clé.

Comment les professionnels peuvent-il se procurer Source et comment assurez-vous la revalorisation ?

L’offre Source s’adresse en particulier aux entreprises de la restauration et de l’hôtellerie pour qu’elles puissent offrir leur propre marque d’eau à leurs clients particuliers. Nous avons une équipe commerciale qui est en charge de qualifier le besoin de chaque client puis de le conseiller et l’accompagner jusqu’au au développement final de sa gamme personnalisée. Nous proposons aussi un système de collecte pour récupérer les bouteilles vides lors des livraisons de nouvelles bouteilles puis assurer la revalorisation ou recyclage.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?