Accéder au contenu principal

Actualités

Mandarin Oriental poursuit son avancée dans l'élimination du plastique à usage unique

En octobre 2019, Mandarin Oriental Hotel Group (MOHG) s'est engagé à éliminer tout plastique à usage unique (SUP) dans l'ensemble de son portefeuille d'hôtels de luxe d'ici la fin mars 2021.

À la fin du premier trimestre 2021, le Groupe avait atteint une réduction de près de 70 % de cette empreinte plastique annuelle. Il est prévu que tous les hôtels éliminent les SUP d'ici la fin du premier trimestre 2022, ce qui permettra d'éviter 930 tonnes de déchets plastiques chaque année. Le groupe n'a pas atteint la date cible en raison du retard dans l'utilisation des stocks de SUP existants à cause du faible niveau d'activité causé par la pandémie.

Le groupe s'est engagé à éliminer les SUP dans toutes les parties de ses hôtels, y compris les chambres, les spas, les transports, les restaurants et les bars, ainsi que dans les parties de l'établissement qui ne sont pas vues par les clients, comme les bureaux, les espaces réservés aux collègues et les cuisines. 

Six articles à fort impact représentaient 81 % des déchets SUP générés annuellement :

  • Les sacs poubelles (294 tonnes par an).
  • les bouteilles d'eau (7,7 millions de bouteilles par an)
  • Les chaussons (816 000 paires par an)
  • Sacs sous vide pour aliments (88 tonnes par an)
  • Film alimentaire (80 tonnes par an)
  • Produits d'accueil - shampooing, après-shampooing et gel douche (4,9 millions de bouteilles par an)

La pandémie a entraîné des fermetures temporaires d'hôtels et un faible taux d'occupation, ce qui a ralenti l'épuisement des stocks existants de produits en plastique jusqu'à 12 mois sur certains marchés.

Plusieurs initiatives ont été mises en place comme les paquets "We Care" destinés aux clients comprennent des masques réutilisables en tissu, sans plastique.
Si le groupe a toujours cherché à utiliser des alternatives écologiques totalement exemptes de plastique certaines exceptions ont été faites comme les poils des brosses à dents, les scellés hygiéniques des articles F&B, les scellés en plastique des boissons ou des pots de bonbons, les articles médicaux.

Bien que les emballages des fournisseurs soient exclus de ces calculs, car le MOHG n'a pas de contrôle opérationnel direct, les hôtels continuent de s'attaquer à ce problème par des actions de collaboration avec les fournisseurs. 

Le groupe publiera un nouveau rapport sur les progrès réalisés au quatrième trimestre 2021. 

Bien que notre calendrier ambitieux visant à éliminer tout plastique à usage unique de nos établissements d'ici fin mars 2021 ait été reporté d'un an, en grande partie à cause de la pandémie, nous avons fait d'énormes progrès, la majorité de nos hôtels devant atteindre l'objectif d'élimination d'ici fin juillet de cette année. Malgré les conditions difficiles actuelles, nos collègues ont continué à adhérer à notre engagement à assumer les responsabilités du groupe en matière de développement durable.

James Riley, directeur général du groupe

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?