Accéder au contenu principal

Actualités

Le premier hôtel zéro plastique à usage unique en France

Il s'agit du Best Western Premier Opéra Liège, un hôtel haut de gamme de 50 chambres situé à Paris et qui supprime depuis le 1er février tous les emballages en plastique à usage unique dans tous les services de l’établissement. L’initiative a été conçue et mise en place en partenariat avec la start-up Racing for the Oceans, qui accompagne les entreprises sur la voie du zéro plastique à usage unique.

L’initiative zéro plastique du Best Western Premier Opéra Liège fait partie des projets pilotes de la start-up Racing for the Oceans et s’inscrit dans la législation qui prévoit la transition écologique afin de bannir tous les objets plastiques à usage unique d’ici 2040. La start-up basée à Paris accompagne des acteurs de différents secteurs pour devenir des références du zéro déchet en leur proposant des solutions d’approvisionnement et de consulting. Dans ce cadre, l’entreprise a conduit des audits des dépenses en objets plastiques de l’hôtel afin de déterminer les pôles où la suppression du plastique serait possible.

Du côté des produits d’accueil, le changement le plus remarquable est le remplacement du classique flacon de shampoing en plastique par des shampoings savonnettes solides et sans emballage. D’autres solutions durables incluent l'huile hydratante dans des flacons en verre rechargeables, des brosses à dents en bambou et d’autres accessoires à la demande (kit de couture, coton, dentifrice) et en version écologique. Les bouteilles d’eau en plastique dans les chambres ont été aussi remplacées par des modèles en verre et une fontaine d'eau a été mise en place dans l’hôtel pour les remplir. Le projet met aussi à disposition des clients des cartes magnétiques en bois, des sacs poubelle en papier ou en tissu végétal et des sacs à linge en coton bio.

Pour la partie restauration, les produits du bar et du petit déjeuner sont livrés en circuit court, pour offrir des produits frais et protégés, sans emballage plastique à usage unique. D’autres nombreux produits sont également livrés dans des contenants en verre ou en matières biodégradables comme dans le cas des capsules de café.

En ce qui concerne les coûts de transition, Marine Pescot, co-fondatrice de Racing for The Oceans, explique que si bien le coût de nouveaux produits écologiques est pour l'instant plus élevé que celui des classiques plastiques, la différence reste minimale, et à moyen terme, et sur des gros volumes, l'investissement devient même rentable. Par ailleurs, la Direction de l’hôtel se montre enthousiaste et engagée dans le projet et prévoit de le répliquer dans ses six autres hôtels à Paris.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?