Accéder au contenu principal

Actualités

En direct de La Fabrique du Tourisme

Un événement organisé par les professionnels pour débattre et échanger sur enjeux du secteur. La première édition est consacrée au développement durable dans l'industrie du tourisme et de l’hôtellerie.

Pedro Novo, Directeur Exécutif en charge de l'Export chez BPI France - Vanguélis Panayotis, CEO chez MKG Consulting -  Bertrand Pullès, Gérant associé chez Extendam accompagnés de Nicolas Maurin, BPI France - Johanna Wagner, ESSEC et d'Alexandre Guérin, Extendam, ont uni leurs forces pour créer cet événement dont le premier rendez-vous est consacré au développement durable dans la gestion de des entreprises.

Bertrand Pullès, Extendam : "Ce projet découle de discussions entre Pédro, Vanguélis et moi pendant le confinement." " Nous avons choisi de débuter par la thématique du développement durable car nous devons prendre les choses en main et anticiper sur ces questions de développement durable." "Ce n'est qu'une première étape."

Alain Jounot, AFNOR : "Le standard ISO 26000 est un cadre d'activité pour déployer les démarches de développement durable." "Charge ensuite à chaque secteur de définir ses standards." "Aujourd'hui les différents secteurs réfléchissent pour définir les enjeux." 'Il y a des secteurs à la pointe : la communication, l'agriculture, le BTP..." "Nous voyons apparaitre une multitude de labels sectoriels." "Attention à la crédibilité des systèmes d'autoévaluation."

"Deux enjeux essentiels : la compréhension de votre marché et le leadership."

Thibault Lamarque, CEO chez Castalie : "Une entreprise qui a 9 ans et que j'ai créée pour supprimer les bouteilles en plastique. "J'ai l'impression que ces questions de réchauffement climatique nous en parlons depuis des années et que nous ne faisons rien." "Il existe un outil, la fresque pour le climat pour prendre conscience des conséquences de ses actes". "Pourquoi on ne fait pas alors qu'on sait depuis 1987 ?" "Tout changement implique que l'on trébuche."
"En 1970, nous avions épuisé toutes les ressources de la planète fin décembre, en 2020 c'était le 22 août." "La crise du Covid nous a appris qu'en quelques mois nous étions 7 milliards à pouvoir changer."

"Le tourisme a pris une claque, le tourisme va muter, l'immobilier va muter. Chaque crise nous permet de nous réinventer. L'hôtellerie a un coup à jouer."

Hubert VENDEVILLE, Betterfly Tourisme : "Via le plan de relance, il va y avoir de nombreux financements. Par exemple l'Ademe a un enveloppe de 50 millions d'euros à écouler en 2021 et 2022 dont 80% sont dédiés à l'hôtellerie." " Il y a une aide de 650 millions d'€ pour aider les territoires ruraux sur des actions de développement durable. Vous pouvez donc vous adresser à l'Ademe en local."
"Le Green new deal européen concerne également le tourisme. L'Occitanie a lancé un Green new deal régional."
"Les exploitations sont peut-être au ralenti et les équipes ont le temps d'y réfléchir. Cela permet aussi de récupérer de la marge." "Il y a une vraie attente des collaborateurs qui se posent des questions sur le sens de leur activités."
"Parlons MICE responsable. Après la reprise il faut s'attendre à ce que les clients sélectionnent leurs lieux en fonction de l'engagement responsable." "Il y a un vrai sujet si les hébergement ne sont pas labellisés sur leurs impacts carbones."
"Il faut aussi anticiper les nouvelles réglementations, il faut donner de l'information au consommateur sur l'impact environnemental. La question de l'obligation de ce score se pose."
"D'ici 2023 les restaurateurs auront des obligations liées aux biodéchets."

"Les français ne perçoivent pas l'industrie du CHR comme aussi responsable que la profession se perçoit elle même."

Gilles Vermot Desroches, Schneider Electric : "Nous ne devons pas faire plus avec moins, mais faire différemment." "La société de demain sera numérique et électrique." "L'énergie solaire il y a 10 ans valait 15% de plus qu'aujourd'hui. Dans de nombreux pays, l'énergie solaire vaut bien moins cher que d'autres énergies." "Internet a connecté l'humanité en 20 ans, le web connecte désormais les machines." "Tous les dix jours, il y a une ville comme Paris qui se créée dans le monde."
"Il y a un immense changement dans le mode de fonctionnement on veut profiter maintenant. Dans le secteur après les différentes révolutions : distribution, économie du partage et maintenant big data. Ceux qui les ont inventées avaient moins de 35 ans."

"Le décret tertiaire suite au Grenelle de l'environnement est un formidable levier pour tout changer."
"La question des 10 prochaines années sera celle des jeunes sur la planète. Dans le monde, la moitié des jeunes de moins de 25 ans a perdu son travail."

"Quand on invente quelque chose qui va changer le monde, on a moins de 35 ans."

Carine Legoux Macrez, Groupe Bertrand : "Ce poste de RSE est une initiative de la direction générale." "La RSE ne fonctionne pas si elle n'est pas performante économiquement". "Il faut être capable de s'affranchir de la stratégie du court terme, pour passer sur du long terme et avoir plus de résilience."

Les entreprises qui adoptent des critères RSE ont 13% de performances en plus." "Cela créée de la valeur pour mieux recruter et fidéliser ainsi que pour nos clients."

"Tout cela ne se fait pas du jour au lendemain, nous faisons encore de nombreuses choses." "Je suis dans le groupe depuis 12 ans, j'avais la connaissance de l'ecosystème ce qui ma beaucoup aidé a faire adopter la RSE." "Il faut aussi s'adapter à l'interlocuteur qu'on a en face de nous."

"Nous avions 4 restaurants qui triaient les bio déchets, en fin d'année il y en aura 200."

Pedro Novo, Directeur Exécutif en charge de l'Export chez BPI France : "Le contexte incertain nous oblige à financer différemment, à proposer des produits différents." "C'était un travail mené en amont avec une bande d'amis. Vous devez être les portes paroles de ce mouvement là. Il faut le faire savoir, le traduire le rendre lisible et visible. Pour porter cette parole auprès du gouvernement."
"Merci à tous ceux qui ont contribués à ce travail."

Vanguélis Panayotis, CEO MKG Consulting : "Nous avons décidé de refuser l'immobilisme et la sidération. C'est difficile mais il faut se mettre en mouvement pour transformer cette situation en opportunités même si nous allons nous prendre des coups. Il y a des afflux massifs de plans de relance qui arrivent. Capitalisons sur notre excellence à la française. "

Franck Gervais : "Cette parole doit être portée par des personnes qui sont reconnues par leur expérience et leur savoir-faire." "L'Alliance France Tourisme va projeter le tourisme en France." "Nous avons la chance d'avoir une offre très hétérogène en France, encore faut-il voir plus grand en France et partager." "Après avoir joué collectif, il faut jouer projectif." "Être consommateur et citoyen mais aussi employeur et citoyen."

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?