Accéder au contenu principal

Actualités

Air France-KLM réalise le premier vol long-courrier alimenté par du carburant durable

Air France-KLM, Total, Groupe ADP et Airbus ont uni leurs forces pour réaliser le premier vol long-courrier alimenté par du carburant aérien durable (SAF) produit en France.

Le 18 mai dernier, le vol 342 d'Air France a décollé du terminal 2E de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle à destination de Montréal avec, pour la première fois, du carburant aérien durable produit dans les usines françaises de Total dans les réservoirs.

Le carburant aérien durable (SAF) est un mélange de carburant aérien classique (JET-A1) et de carburant biojet fabriqué à partir de déchets et résidus issus de l'économie circulaire (graisses animales, huiles de cuisson usagées, etc.). Le biojet fuel a des propriétés similaires au JET-A1 et produit jusqu'à 90% d'émissions de CO2 en moins sur son cycle de vie par rapport à son équivalent fossile.

L'incorporation des biocarburants ne nécessite aucune modification des infrastructures de stockage et de distribution, des avions ou des moteurs. Leur introduction progressive dans le monde entier devrait permettre de réduire considérablement les émissions de CO2 du transport aérien, conformément aux objectifs de développement durable des Nations unies.

Le biocarburant utilisé pour ce vol a été fabriqué à partir de déchets et résidus issus de l'économie circulaire. Total a produit le SAF à partir d'huiles de cuisson usagées dans sa bioraffinerie de La Mède, dans le sud de la France, et dans son usine d'Oudalle, près du Havre, sans utiliser d'huile végétale vierge.

Ce premier SAF 100% français a reçu la certification ISCC-EU de l'International Sustainability & Carbon Certification System, un organisme indépendant qui garantit la durabilité. Le mélange à 16% sur ce vol a permis d'éviter l'émission de 20 tonnes de CO2.

En développant et en soutenant la première production industrielle de SAF en France, Air France-KLM, Total, ADP Group et Airbus ouvrent la voie à l'innovation de la France en matière de transition énergétique et environnementale. La législation française prévoit que les avions utiliseront au moins 1% de SAF d'ici 2022 pour tous les vols en provenance de France, en avance sur l'ambition européenne qui prévoit de passer progressivement à 2% d'ici 2025 et 5% d'ici 2030, dans le cadre du Green Deal européen.

Pour répondre à ces besoins, Total produira également du SAF sur sa plateforme zéro-crude de Grandpuits près de Paris à partir de 2024.

Ce vol illustre également la synergie des différents leviers de réduction de l'empreinte environnementale de l'aviation, à savoir le carburant aérien durable, les avions de dernière génération et l'électrification des opérations au sol. L'Airbus A350 utilisé pour le vol consomme 25 % de carburant en moins que son prédécesseur. De plus, l'avion a été ravitaillé par le premier camion de ravitaillement 100% électrique, développé en France avec l'expertise de Total, et l'ensemble du matériel d'assistance au sol utilisé par Air France était entièrement électrique.

Air France-KLM est un pionnier dans l'essai de carburants d'aviation durables. KLM a effectué son premier vol propulsé au SAF en 2009. Depuis, le groupe a multiplié les programmes innovants. Entre 2014 et 2016, il a par exemple réalisé 78 vols Air France alimentés par un mélange de 10% de SAF, en collaboration avec une filiale de Total. Ces tests ont montré que l'utilisation de SAF n'avait aucun impact sur la fiabilité des opérations de la compagnie aérienne. Air France-KLM entend renforcer son leadership en matière de SAF dans les années à venir, tout en contribuant à la recherche sur les futures générations d'avions.

Depuis de nombreuses années, le groupe Air France-KLM s'est engagé à réduire son empreinte environnementale. Avec le renouvellement de notre flotte, les carburants aéronautiques durables constituent notre principal levier à moyen terme pour réduire de moitié nos émissions de CO2 par passager/km d'ici 2030. Ces deux actions sont donc au cœur de notre stratégie, aux côtés de l'éco-pilotage et de l'atteinte de la neutralité carbone des opérations au sol. La France a aujourd'hui l'opportunité de se positionner comme un leader dans la production et l'utilisation de carburants durables et nous mettons tout en œuvre pour y contribuer avec nos partenaires. Soutenir l'émergence d'une filière française de biocarburants aéronautiques économiquement viable pour toutes les parties concernées est une priorité stratégique pour le pays et le groupe.

Benjamin Smith, CEO of Air France-KLM

 

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?