Accéder au contenu principal

Analyses

Saint-Pétersbourg, la Venise du Nord

Bercée entre la culture russe et européenne, Saint-Pétersbourg est la ville culturelle de la Russie. Forte de son histoire, la ville a su capitaliser sur ses atouts et convaincre de plus en plus d’investisseurs. Consciente de son potentiel en tant que destination touristique, les autorités réfléchissent au développement de projets afin de la rendre encore plus attractive.

Située en Europe de l’Est, sur la rive orientale de la mer Baltique (golfe de la Finlande), St-Pétersbourg est fondée officiellement le 16 mai 1703 par le tsar Pierre Ier le Grand. La ville est ainsi le résultat d’un vaste projet d’urbanisme qui a fait naître de multiples canaux et plus de 400 ponts. Construite dans le delta de la Néva, la ville bénéficie d’une proximité avec l’Occident.  Après avoir porté plusieurs noms, elle devient Petrograd en 1914 avec le début de la guerre contre l’Allemagne. Suite à la mort de Lénine en 1924, la ville adopte le nom de Leningrad pour revenir finalement 67 ans plus tard, soit en 1991 à son appellation d’origine Saint-Pétersbourg. Elle est d’ailleurs la capitale de la Russie jusqu’en 1917.

La ville a été plongée au cœur de l’histoire de la Russie. En 1917, lorsque la « révolution d’octobre » éclate, Léon Trotski s’empare d’une partie de Petrograd (ancienne Saint-Pétersbourg) tandis que Lénine et ses hommes pénètrent dans le palais impérial. La monarchie est alors renversée. A la suite de cet épisode, Saint-Pétersbourg perd de son poids face à Moscou.

En 1941, la ville est assiégée par Hitler et ses troupes. Elle résiste et est finalement libérée par les troupes russes en 1944. Elle déplore cependant de nombreuses victimes.

Avec 17 millions de km², soit 33 fois la France, la Russie est le plus vaste Etat du monde.

Dans un pays qui compte 146,8 millions d’habitants (RosStat 2017, cité par France Diplomatie), la ville de Saint-Pétersbourg est la deuxième ville démographique de Russie avec 5,3 millions d’habitants alors que la capitale moscovite en compte 12,4. Au niveau national, la densité est cependant de 8,56 habitants au kilomètre carré. 

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du pays est de 1 283 milliards USD selon la Banque Mondiale en 2016. Son PIB par habitant est de 8 748 USD. En 2016, la Russie a enregistré un taux de croissance de -0,2% mais il devrait se situer entre 1,5 et 2% en 2018 selon les prévisions.

La Russie peut compter sur ses ressources d’hydrocarbures dont le gaz et le pétrole qui font d’elle le deuxième producteur mondial en 2016. Outre les ressources importantes en matières premières dont elle dispose, elle possède de forts atouts sur les secteurs militaires et industrielles et plus récemment sur les services tels que les télécommunications, la finance et la distribution.

Une partie de la ville et en particulier le centre historique de Saint-Pétersbourg est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

Saint-Pétersbourg est une ville réputée pour être le pilier de la Russie sur le plan de l’économie, de la culture et de la science. Ses ensembles architecturaux, ses cours et ses parcs luxueux, ses musées font l’attrait de la destination. Une partie de la ville et en particulier le centre historique de Saint-Pétersbourg est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Avec environ 200 musées et 50 galeries d’art et salles d’exposition d’art contemporain, la jeune ville de St-Pétersbourg est aussi surnommée « la Capitale culturelle ». Baignée par les réformes d’Etat, les révolutions ainsi que les inventions scientifiques, il y règne une atmosphère unique par son côté énigmatique, étonnant et ses devantures de couleurs vives.

Les musées de la ville proposent des chefs-d’œuvre originaux de la peinture, de la sculpture en passant par la bijouterie. Le plus connu d’entre eux, l’Ermitage, fruit de constructions effectuées entre les XVIIIe et XIXe siècles est un des plus importants musées d’art au monde. Il abrite plus de trois millions d’œuvres et d’objets d’art de la culture mondiale. L’histoire du musée commence à partir de collections d’œuvres d’art acquises par l’impératrice russe Catherine II en privé. Les principales expositions de l’Ermitage sont situées dans le complexe du musée principal situé dans le centre historique de Saint-Pétersbourg. Il est représenté par le Palais d’Hiver qui est une ancienne résidence de l’Empereur, le Petit Ermitage, le Vieil Ermitage, le Nouvel Ermitage ainsi que le théâtre de l’Ermitage. Le musée a été visité par plus de 3 600 000 visiteurs en 2015, dont 39% étaient des visiteurs étrangers.

Le musée principal présente des monuments de la culture et des arts du monde antique, de l'Europe, la Russie et l'Est. Dans la collection Ermitage, il y a deux peintures de Léonard de Vinci et des sculptures de Michel-Ange, que l'on ne trouve nulle part ailleurs en Russie, ainsi que la plus grande collection de peintures de Rembrandt hors des Pays-Bas.

En tant qu'ancienne résidence des monarques russes, le musée Peterhof rassemble aussi de nombreuses réalisations de la culture nationale et internationale. Ce complexe unique a été créé par des architectes, des décorateurs et des sculpteurs, dont les œuvres d'art s'intègrent dans le charme naturel du paysage côtier.

La ville est également réputée pour ses théâtres et notamment pour l’emblématique théâtre Mariinsky offrant une programmation riche en spectacles, opéras, ballets et concerts.

Parmi les monuments emblématiques de St-Pétersbourg, on retrouve notamment la Cathédrale Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé qui représente l’endroit où le tsar Alexandre II a été assassiné en 1881. Cette église a été construite de 1883 à 1907. Les murs et les plafonds à l'intérieur de l'église sont entièrement recouverts de mosaïques détaillées. La cathédrale Saint-Isaac ou Isaakievskiy Sobor à Saint-Pétersbourg est quant à elle, dédiée à Saint Isaac de Dalmatie, un saint patron de Pierre le Grand, qui était né le jour de la fête de ce saint. Les empereurs russes de la dynastie des Romanov, à l’exception de Peter II et Ivan VI sont enterrés dans la cathédrale Pierre-et-Paul. Il s’agit de la plus vieille église de St-Pétersbourg dont la construction commença en 1703.

la Russie s’apprête à recevoir la Coupe du Monde de Football 2018. L’année suivante, la ville recevra l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme

L’événement phare de la ville, le festival des nuits blanches, se déroule en général entre Mai et Juillet où la nuit ne tombe pas totalement sur Saint-Pétersbourg. Durant cette période, des concerts et spectacles illuminent les nuits.

En 2018, la Russie s’apprête également à recevoir la Coupe du Monde de Football 2018 qui se tiendra entre le 14 juin et le 8 juillet. Le 29 septembre 2012, le président de la FIFA, Joseph S. Blatter, et le ministre russe des Sports, Vitaly Mutko, ont annoncé la nomination de Saint-Pétersbourg parmi les 11 villes hôtes de la plus grande manifestation sportive au monde, avec 10 autres agglomérations (Moscou, Kaliningrad, Nijni-Novgorod, Kazan, Samara, Saransk, Volgograd, Rostov-on-Dan, Sotchi et Ekaterinbourg).

En 2018, d’autres événements majeurs se dérouleront les élections présidentielles ainsi que The Global Congress of the Global Association of the Exhibition Industry (UFI) du 31 octobre au 3 novembre 2018 à St-Pétersbourg. L’année suivante, la ville recevra l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme. La ville pourrait également recevoir les championnats du monde de Hockey sur Glace en 2024.

La ligne pourpre du métro de Saint-Pétersbourg sera prolongée de trois nouvelles stations. Pour permettre une meilleure desserte lors de l’événement footballistique de 2018, la ligne verte se dotera des stations Begovaya and Novokrestovskaya.

Bien reliée au reste de l’Europe, Saint-Pétersbourg est accessible en avion, train, ferry et bus. La communication ferroviaire entre Saint-Pétersbourg et d'autres villes de Russie et de l'étranger se réalise à partir de cinq lieux : la Finlande, la Baltique (Estonie), Moscou, Vitebsk (Biélorussie) et Ladoga (Russie).

Trafic

L’aéroport international Pulkovo se situe à 23 kilomètres de la ville. C’est le troisième aéroport le plus visité après les aéroports de Moscou, le Domodedovo et le Sheremetyevo. En 2016, l’aéroport Pulkovo a accueilli plus de 13,2 millions de passagers avec des pics de près d’1,5 million de passagers en juillet et en août. En croissance depuis 2009, le nombre de passagers est cependant en légère baisse à partir de 2014 : de -5,4% de 2014 à 2015 et de -1,7% de 2015 à 2016. Les revenus totaux de l’aéroport sont en revanche en croissance depuis 2010 tout du moins, et s’élèvent en 2016 à 14,2 milliards de roubles russes (près de 300 millions d’euros).

Malgré les crises mondiales dans l’industrie du tourisme mondial et les contraintes budgétaires imposées, le rythme des arrivées a été soutenu par 6,9 millions de touristes en 2016 contre 6,5 millions en 2015.

Le nombre de touristes ayant visité la ville pendant la saison hivernale 2016-2017 a augmenté de 30% par rapport à 2015-2016

Selon le site officiel de l’Administration de Saint-Pétersbourg, le prix moyen dans les hôtels de la ville a augmenté de 20% l’été 2016 par rapport à la même période de 2015. La possibilité de passer des vacances abordables à Saint-Pétersbourg continuent pourtant d’attirer à la fois une clientèle nationale mais aussi internationale, principalement d’Asie.  Les prix des services touristiques ont augmenté en moyenne de 15% en 2016. L’hôtel le plus cher du pays a été en 2016, le « Astoria » de Saint-Pétersbourg, où le prix moyen pour la nuit s’élevait à 54 000 roubles (772 euros). 

Cette dynamique est confirmée par les résultats du secteur de la restauration puisque le chiffre d’affaires des restaurants et des cafés a augmenté de 9% en 2016 pour atteindre 65,3 milliards de roubles (plus de 933 000 000 millions d’euros). En 2016, le nombre d’entreprises dans la restauration augmenté de 9,5% à Saint-Pétersbourg.

Le nombre de touristes ayant visité la ville pendant la saison hivernale 2016-2017 a augmenté de 30% par rapport à 2015-2016. Pendant les vacances du Nouvel An, la ville a été visité par environ 390 000 personnes dont 40 000 étrangers environ. 

il y a un intérêt croissant pour l'analyse et les prévisions, des projets communs et un travail sur l'amélioration de l'industrie hôtelière comme jamais auparavant

Dans un proche avenir, le flux touristique devrait augmenter en raison du développement de l’infrastructure touristique de Saint-Pétersbourg, de la simplification du régime des visas et de l’amélioration de la situation touristique dans son ensemble.

Le développement de l’infrastructure hôtelière est l’une des priorités du programme de développement de Saint-Pétersbourg en tant que destination touristique.

Selon l’Office du tourisme de Saint-Pétersbourg, il y a actuellement « une unité de l'industrie du tourisme, un intérêt croissant pour l'analyse et les prévisions, des projets communs et un travail sur l'amélioration de l'industrie hôtelière comme jamais auparavant ».

Hôtellerie

Performances hôtelières

Au mois de décembre 2017, le taux d’occupation de Saint-Pétersbourg est de 44,7%. Il paraît peu élevé comparé à Moscou, qui enregistre un taux d’occupation en décembre dernier de 68,4%. La capitale progresse de 5,2 points sur l’indicateur par rapport à la même période de l’année 2016 et St-Pétersbourg progresse quant à elle de 1,2 points. Toujours en décembre 2017, les prix moyens par chambre de la ville baissent de -2,3%, ce qui limite la croissance du RevPAR à seulement 0,5%.

En Year-to-date jusqu’à décembre 2017, le taux d’occupation remonte à 65,7% pour St-Pétersbourg, soit une légère baisse de -0,9 point par rapport à la période précédente. Les prix moyens par chambre augmentent de 8,5% ce qui permet au RevPAR de progresser de 7,1%. Par comparaison, Moscou affiche un taux d’occupation de 72,1% en year-to-date 12/2017 ainsi qu’un RevPAR en croissance de 4,4%. [Prix moyens et RevPAR incluent les taxes - Source : OlaKala_destination]

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?