Accéder au contenu principal

Analyses

Paris Londres, quelle attractivité sur fond de Brexit ?

La Ville Lumière et la capitale britannique foisonnent de grands projets. Pour l'une l'échéance des JO2024 catalyse de nombreux investissements, pour l'autre les JO2012 ont débuté une aire de grands changements qui se poursuit 7 ans après et ne semble pas prête de prendre fin.

Bataille de chiffres 

Paris arrive en tête du palmarès ICCA pour 2018 en tant que ville ayant réalisé le plus de congrès (212) loin devant ses challengers (Vienne 172, Madrid 165 .... et Londres 150).
Ce dynamisme du marché MICE pousse la capitale et ses investisseurs privés à moderniser et agrandir les infrastructures. 500 millions d'euros sont investis dans le Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Un projet qui concerne Paris intra muros et les villes limitrovs (voir vidéo en une).

Côté performances hôtelières, Paris n'a pas à rougir des performances de Londres, cette tendance tendra peut-être à se renforcer encore avec la sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne, plusieurs entreprises ayant d'ores et déjà annoncé le déménagement de leur siège en France afin de rester au sein de l'UE. Effet positif qui pourra toutefois être contrebalancé par la baisse de la Livre Sterling qui gagne en compétitivité par rapport à l'Euro.

Attention les données de PM et RevPAR sont données en devise locale.

Un pied voire les deux pieds dans le 21ème siècle

Londres fourmille de nouveaux projets, ce sont pas moins de 76 immeubles de grande hauteur (plus de 20 étages) qui seront livrés dans la capitale britannique d'ici fin 2019 et 366 autres ont été approuvés intra muros.

The Shard, plus haut immeuble en Europe (310 mètres) abrite le Shangri La, des bureaux, un espace panoramique au dernier étage, des restaurants... un parfait exemple de mixed use.

The Shard

Devenu iconic, The Gherkin livré en 2003 concentre de nombreuses innovations pour en faire un bâtiment haut performance.

The Gherkin

The Leadenhall (aussi surnomé the Cheese Grater - la rape à fromage), 225 mètres d'ingéniosité pour insérer 52 étages à proximité immédiate de l'iconique St. Paul’s Cathedral.

The Leadenhall Building

Quelques exemple de projets forts qui marquent le visage de Londres et rencontrent parfois le mécontentement des riverains engloutis dans l'ombre projetée par ces mastodontes d'acier.

Côté parisien, les ambitions sont plus mesurées et concentrées sur des quartiers bien spécifiques. Les règles d'urbanisme et de conservation du patrimoine, limitent la taille et l'implantation. Paris n'ayant pas souffert comme Londres durant la 2ème Guerre Mondiale, les espaces disponibles sont beaucoup moins nombreux.

La Tour Triangle, projet mixed-use qui proposera un large éventail de services dans le quartier du Parc des Expositions de la Porte de Versailles

Tour Triangle

Le début des travaux est attendu avant 2020 par la municipalité après un long feuilleton judiciaire qui n'est pas encore clos.

La ZAC du Village Olympique et Paralympique située sur les  communes de Saint-Denis, de l’Île Saint-Denis et de Saint-Ouen verra les candidatures sélectionnées en octobre pour un dépôt de permis de construire en 2020 et un début des travaux dans la foulée. Un moyen de revitaliser cette partie du Grand Paris.

Au coeur de Paris, c'est la Dame de Fer qui va voir son environnement totalement modifié avec un projet de l'américaine Gustafson Porter pour un montant de 80 millions d'euros (voir la vidéo du projet en une de l'article). Comme Londres en son temps, la capitale devrait être prête à recevoir la compétition dans des conditions optimales à moins qu'un caillou ne vienne se loger dans la chaussure de la ville hôte sous la forme du Grand Paris Express.

Et la mobilité ?

Le Grand Paris Express, un nom sur toutes les lèvres, de l'élu local au sommet de l'Etat, tant le projet mobilise de parties prenantes et de budget. Impulsé dans le cadre de la candidature aux JO 2024, le projet a été revu à plusieurs reprises dans un soucis de maîtrise des coûts impactant l'avancée des travaux. D'ici les Jeux Olympiques et Paralympiques, le prolongement de la ligne 14 nord-sud, la création de la ligne 15 est-ouest et la ligne 16 est-ouest au nord est de Paris devraient être opérationnelles. En revanche, le desserte directe aéroport Charles de Gaulle - Paris est en stand-by dans l'attente de solutions de faisabilité sans impact trop fort pour les usagers quotidiens du RER B.

Quant à Londres, la ville a capitalisé sur les JO 2012 pour moderniser, développer et fiabiliser ses infrastructures. Un élément à nuancer quand on rappelle que le réseau de transports francilien n'a aucun équivalent dans le monde en termes de densité en dehors de Tokyo.

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?