Accéder au contenu principal

Analyses

Municipales à Paris, quelle place pour le tourisme?

Les trois principales candidates en lice évoquent le tourisme avec des points de vue variables. Quelles visions affichent-elles de ce poumon économique pour la ville ? Quelles propositions ?

Côté professionnels du tourisme et de l'hôtellerie, Paris est une destination incontournable qui affiche des performances enviables par rapport au reste du territoire français première destination touristique mondiale.

Une offre qui repart en croissance :

Nombreux sont les opérateurs qui souhaitent être présents dans la capitale dont le foncier est extrêmement contraint. A l'intérieur de la ceinture du périphérique, les places se raréfient  pour une demande en constante progression.

Des performances en progression :

Paris maintient une progression de RevPAR malgré les "crises" que l'hexagone a traversées ces dernières années (attentats, gilets jaunes, grèves contre la réforme des retraites). Le marché est donc attractif pour les hébergeurs qui convoitent une place dans la capitale parisienne.

Le programme des candidates pour le tourisme :

Pour Anne Hidalgo, actuelle maire de Paris, le tourisme se résume à une question posée sur le site officiel de sa campagne électorale : "Par quels moyens réguler le tourisme de masse que beaucoup d’entre vous ne supportent plus ? "

Chez Rachida Dati, les propos sont plus nuancés. Si elle indique, également sur le site officiel de sa campagne via une vidéo : "Le tourisme de masse génère de nombreuses nuisances à Paris ", elle tempère en indiquant vouloir  engager une "discussion avec l’ensemble des acteurs économiques du tourisme" et entend "offrir un tourisme de meilleure qualité" pour "préserver l’identité de Paris".

Agnès Buzyn affiche quant à elle un volontarisme plus marqué vers les professionnels du tourisme qu'elle rencontrait vendredi dernier avec l'accompagnement d'Alliance France Tourisme en présence des comités des Champs-Élysées, Haussmann et Saint-Honoré ainsi que des personnalités du secteur du tourisme parisien.

Elle annonçait lors de cette rencontre sa volonté de créer un Comité PACT Paris attractivité commerce et tourisme "lieu de concertation, de décision et de suivi des actions engagées". Elle rappelait également les grands enjeux liés à l'accueil de la Coupe du Monde de Rugby en 2023 et des Jeux Olympiques en 2024.

Ouvertures possible des commerces qui le souhaitent le dimanche, programmation de congrès par la municipalité, formation des professionnels pour un accueil de meilleure qualité, création de 100 promenades culturelles... sont autant de projets qu'elle propose de mettre en oeuvre si elle accède à la tête de la Mairie de Paris.

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?