Accéder au contenu principal

Analyses

Madrid : l’eldorado des touristes et des investisseurs ?

La capitale espagnole, Madrid, est devenue le paradis des touristes français à la recherche de plus de liberté dans ce contexte épidémique difficile mais également un lieu privilégié pour les investisseurs immobiliers et hôteliers en raison de sa richesse patrimoniale et sa fréquentation exponentielle.

L’Espagne est le second pays le plus visité au monde, après la France, avec plus de 80 millions de touristes qui viennent chaque année découvrir sa culture, sa gastronomie et ses paysages. Parmi les destinations phares du pays, on retrouve la ville de Madrid qui aujourd’hui attire autant les touristes que les investisseurs par son attractivité indéniable et son dynamisme.

La destination culturelle espagnole par excellence

Au niveau européen, Madrid se situe au 15ème rang des villes les plus visitées avec pas moins de 7,6 millions de touristes internationaux en 2019. Des visiteurs principalement attirés par les atouts culturels de la ville, ces derniers étant le cœur de l’offre touristique madrilène. Ainsi le parcours typique d’un touriste dans la capitale se constitue de monuments et sites emblématique tels que la Plaza Mayor, le Palais Royal, le Teatro Real (Théâtre de l’Opéra), la Cathédrale de l’Almudena ou encore la Puerta del Sol. L’offre muséale enrichit considérablement le patrimoine madrilène avec la présence de 2 musées mondialement connus, enregistrant à eux deux plus de 7 millions d’entrées pour l’année 2019 : le musée du Prado et le musée de Reina Sofía.

Malgré le fait que le tourisme de « sol y playa » soit l’offre touristique prédominante en Espagne, Madrid a su tirer son épingle du jeu et observe ainsi une hausse de 7% de sa fréquentation touristique en 2019 tandis que les côtes enregistrent une tendance inverse. Les retombés économiques résultants de l’activité touristique ont ainsi perçu une augmentation de l’ordre de 6,5% cette même année. De plus, la communauté de Madrid enregistre les dépenses touristiques le plus élevées du pays avec des dépenses quotidiennes moyennes chiffrées à 269 euros contre 154 euros pour la moyenne nationale.

Une ville prisée par les français en quête de liberté

Les touristes français ont envahi les rues de la cité royale ces dernières semaines afin de fuir les mesures sanitaires restrictives instaurées en France depuis le début de la pandémie. Après avoir connu l’un des confinements les plus stricts d’Europe en 2020, certaines régions d’Espagne comme la Communauté de Madrid ont décidé il y a peu, d’alléger leurs restrictions sanitaires pour notamment relancer le tourisme. Ainsi, les lieux culturels comme les musées, les théâtres et les cinémas mais également les restaurants et les bars ont réouvert leurs portes et accueillent à nouveau du public dans le respect des gestes barrières. Il est même possible d’aller danser en boîte de nuit de 17h à 21h, un couvre-feu étant tout de même instauré à partir de 22h jusqu’à 6h.

Autant de libertés qui incitent les français à traverser la frontière dans l’espoir de retrouver un semblant de vie normale, en décembre dernier ce ne sont pas moins de 164 000 touristes français à avoir visiter la capitale espagnole. Le nombre de visiteurs français a ainsi largement dépassé celui des touristes venus d’Allemagne ou de Grande-Bretagne, en effet 1 touriste sur 4 étaient d’origine française. La majorité des touristes s’est déplacée en avion et a donc dû soumettre un test PCR négatif datant de moins de 72h à l’entrée du territoire mais cette condition ne s’applique pas aux voyageurs se déplaçant en voiture, ce qui concerne actuellement 60% des touristes français.

Une grande partie de ces touristes français sont des jeunes, souvent des étudiants qui cherchent un cadre plus agréable pour suivre leurs cours en distanciel. Mais cet afflux de jeunes touristes commence à inquiéter les autorités en raison de nombreuses fêtes illégales organisées dans des hébergements locatifs qui ne respectent aucune règle sanitaire comme le port du masque. Certains évoquent même le terme de réseau de tourisme festif.

Une cité en perpétuel mouvement

La ville est en passe de devenir une destination phare du tourisme de luxe, en effet une dizaine de projets hôteliers sont annoncés pour les années à venir, certains sont déjà sortis de terre, dont une majorité serait des établissements haut de gamme et luxe. Parmi ces futurs établissements, on peut citer le Hyatt Centric, le Marriott W ou encore l’Hotel Pestana CR7 appartenant au joueur de football Cristiano Ronaldo. Il y a également le Four Seasons Hotel Madrid, l’établissement bénéficie d’une situation centrale proche de la célèbre Puerta del Sol et prend place au sein de 7 bâtiments historiques datant du 19ème siècle. Il se compose de 200 chambres et suites ainsi que 22 résidences privées et comporte également un restaurant gastronomique et un spa qui sera le plus grand spa de la capitale. La construction de cet hôtel couronne le projet commercial Centro Canalejas développé conjointement par Mohari Hospitality et l’entreprise de BTP espagnole OHL qui a pour objectif final de d’ouvrir un vaste centre de 16 000 m² réunissant commerces de luxe et restaurants en plein cœur de Madrid.

Le marché de l’hôtellerie de luxe n’est pas le seul à prendre d’assaut la capitale espagnole, le secteur super-économique a aussi décidé d’investir les rues madrilènes comme le groupe Easy qui détient la filiale EasyHotel. En effet, la société a fait l’acquisition d’un site hôtelier en pleine propriété dans la ville afin de construire un nouvel hôtel d’une capacité de 230 chambres courant 2021-2022 pour développer son réseau dans les grandes villes européennes. Le PDG du groupe, Scott Christie, justifie le choix de la ville de Madrid car c’est « une destination emblématique avec de nombreuses attractions pour les touristes et les voyageurs d’affaires ».

Des vastes projets de rénovation ont également lieux dans la ville, tel est le cas de l’hôtel Ritz de Madrid qui rouvrira ses portes début 2021 sous le nom de Mandarin Oriental Ritz Madrid après presque 3 ans de fermetures. Les 153 chambres et 53 suites de l’établissement ont été entièrement repensées par les designers français Gilles et Boissier et petite nouveauté, l’hôtel s’est doté de nouvelles prestations de loisirs et de bien-être comme une piscine intérieure chauffée et un institut de beauté. Le groupe Accor a lui aussi de son côté lancé de grands travaux de rénovation pour son hôtel Novotel Madrid Puente de la Paz et l’a ainsi transformé en un nouveau concept hôtelier innovant. Ce projet résulte de l’association de 2 de ses marques hôtelières, Novotel et Ibis Styles avec un concept gastronomique nommé Unusual. L’hôtel est ainsi composé de 156 chambres Novotel et 96 chambres Ibis Styles réparties sur plusieurs étages, partageant les espaces communs comme la salle de petit-déjeuner, la piscine ou le gymnase. L’établissement comporte également 8 salles de réunion de plus de 400m² et un vaste espace jardin pouvant accueillir de grands évènements en plein air.

La construction d’un nouveau quartier des affaires va aussi voir le jour, le Madrid Nuevo Norte, un projet qui est dans les tuyaux depuis de nombreuses années et qui a commencé à prendre vie fin 2019. Ce projet de rénovation urbaine est actuellement vanté comme le plus grand en Europe avec une superficie totale de 3,3 millions de m² dont 1,6 millions de m² dédiés à des bureaux et commerces. Le site abritera de même 10 500 logements, 500 000 m² d’espaces verts, la plus grande gare TGV du pays et une nouvelle station de métro. La fin de cet ambitieux projet est prévue pour 2044, une fois terminé il devrait permettre la création de 200 000 nouveaux emplois avec des retombés économiques s’élevant à 16 milliards d’euros.

 

Madrid a su s’imposer comme une destination incontournable au niveau européen et même international grâce à son patrimoine culturel riche, sa vie nocturne trépidante et sa gastronomie typique. La capitale est tout aussi attractive pour les touristes que pour les investisseurs, notamment hôteliers, qui perçoivent tout le potentiel d’une ville aussi dynamique et tendance. Et cela profite grandement à Madrid pour qui le tourisme est l’un des secteurs d’activités majeurs. Ainsi dans l’objectif de booster la fréquentation touristique qui reprend, la municipalité a décidé le jeudi 18 février d’alléger encore plus les restrictions sanitaires, repoussant le couvre-feu et la fermeture des restaurants à 23h.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?