Accéder au contenu principal

Analyses

Lille : Le marché hôtelier sur de bons rails

Les performances de l’hôtellerie lilloise en 2014 sont dans le haut de tableau des métropoles françaises. Une nette reprise de la fréquentation y a été constatée (+1,9 point de taux d’occupation sur les 11 premiers mois). Elle est portée par l’accueil de nombreux évènements sportifs ou d’affaires, et des gains d’accessibilité apportés par de nouvelles liaisons aériennes et ferroviaires, notamment l’ouverture en avril 2014 de la ligne Thalys reliant directement Lille à Amsterdam.

Alors que la plupart des grandes villes françaises hors Paris affichent une activité hôtelière en légère baisse sur les 11 premiers mois de 2014 (voir notre article), l’agglomération de Lille a vu son taux d’occupation augmenter d’1,9 point sur la période de janvier à novembre. Si le Revenu par Chambre (hors taxes) augmente de 0,3%, il est tiré par une nette reprise de la fréquentation qui ne s’est pas encore véritablement traduite sur les prix moyens, qui ont baissé de 2,7% sur les 11 premiers mois de l’année. En d’autres termes, les hôteliers lillois ont absorbé quasiment intégralement la hausse de 3 points de la TVA de 2014, ce qui a logiquement impacté leurs recettes. Pour autant, la courbe d’évolution mois par mois laisse entrevoir une amélioration progressive de la tendance des prix au cours de l’année 2014, d’autant que les taux d’occupation ont été en croissance régulière depuis le mois d’avril. Cela devrait soutenir l’évolution des prix en 2015, et donc une évolution du RevPAR favorable.

Parallèlement à une stabilisation de l’offre hôtelière en 2014, la fréquentation touristique a été dynamisée cette année par plusieurs événements qui se sont succédés dans l’agglomération et ont été à l’origine de flux de visiteurs élevés, soutenant les taux d’occupation.À noter tout d’abord un développement de l’accessibilité de la ville, permettant une meilleure desserte à l’échelle européenne et participant à une augmentation de taux d’occupation significative des hôtels situés à proximité des gares de Lille. Outre l’ouverture en avril 2014 du Thalys reliant Amsterdam à Lille, qui a permis un renforcement de la présence néerlandaise dans les hôtels lillois, une ligne de TGV Lyria reliant Lille et Genève a été mise en service en décembre 2014. Elle viendra compléter la nouvelle ligne aérienne développée entre les deux villes par la compagnie Low-Cost Easyjet en 2013, qui a déjà accéléré la venue des touristes originaires de Suisse. La gare de Lille-Flandres a également vu sa capacité d’accueil de trafic passager augmenter de 30% suite à une opération de réorganisation des voies initiée en 2011 par Réseau Ferré de France.Côté sport, la métropole a pris l’avantage en 2014, avec tout d’abord la ½ finale du Top 14 de Rugby les 16 et 17 mai à Villeneuve-d’Ascq, participant à une hausse de 3,2% du taux d’occupation mensuel (soit un gain de 2,5 points, à 67,3% en 2014). Les coureurs du Tour de France ont eux aussi fait étape dans l’agglomération au mois de juillet, dynamisant l’activité (une situation qui devrait se reproduire en 2015 avec le passage prolongé du Tour de France dans le Nord : lire notre article). Ils ont été suivis par les tennismen avec la finale de la Coupe Davis qui s’est tenue du 21 au 23 novembre au stade Pierre-Mauroy. Le secteur de Villeneuve-d’Ascq, à proximité du stade, est ainsi celui qui a enregistré les plus fortes hausses de performances en 2014. Il a en effet été porté par la richesse de l’actualité sportive lilloise, mais aussi par la montée en puissance du marché local, qui a accueilli de nombreuses ouvertures dans la période récente : Hôtel B&B Lille Grand Stade (voir notre article) ou Hôtel Park Inn by Radisson Grand Stade (voir notre article) en 2012, résidence Tulip Inn Lille Grand Stade en 2014 (lire)… La montée en charge des établissements neufs et la remontée de leurs concurrents immédiats contribue aux gains d’activité de ce secteur en 2014. Villeneuve-d’Ascq a gagné des parts de marché en 2014, et est, avec le secteur des gares, l’un des moteurs de croissance actuels de l’agglomération Lille Métropole.La hausse de fréquentation et de recettes touristiques dans l’agglomération lilloise s’inscrit aussi dans un contexte plus global de développement touristique de Lille Métropole, notamment sur le volet d’affaires. En 2013, la ville s’est hissée au 63ème rang européen du classement ICCA, avec la réalisation de 22 meetings, contre le 138ème rang en 2012 avec 8 meetings. En 2014, Lille a continué de développer sa notoriété, avec notamment l’accueil du Congrès Santé Travail qui a réuni 3 000 congressistes en juin, d’Unimev en juillet, des Euroskills (plus de 100 000 visiteurs à Lille Grand Palais) et de la 25ème Convention Nationale des Intercommunalités en octobre, ou encore du Congrès du Sommeil (plus de 2 600 participants) en novembre.Le tourisme de loisirs s’affirme également, avec une fréquentation satisfaisante de la Grande Braderie les 6 et 7 septembre, et la poursuite du programme culturel Lille 3000, en continuité avec la promotion de la ville suite à sa nomination en tant que « Capitale Européenne de la Culture » en 2004. L’agglomération lilloise, ainsi que plus largement l’ensemble de la région Nord-Pas-de-Calais, met en œuvre de longue date une stratégie touristique axée sur la Culture. Christian Berger, président du Comité Régional du Tourisme, la décrivait plus en détail dans une interview accordée à Hospitality-On dans le cadre du TourInvest Forum :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?