Accéder au contenu principal

Actualités

La Guadeloupe relance progressivement sa machine touristique

L'île en forme de papillon se dit prête et invite à venir re-découvrir ses trésors sous les tropiques. "On (NR: Les Outre-mers français) offre un bout d'ailleurs tout en étant en France," nous confie une hôtelière guadeloupéenne.

Les compagnies aériennes Air Caraïbes et French Bee, filiales du groupe Dubreuil et spécialisées dans les liaisons aériennes avec les outremers, annonçaient le 26 mai dernier la reprise progressive et graduelle de leurs vols commerciaux et notamment les liaisons long-courriers entre Paris et leur cœur de réseau : Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), Fort-de-France (Martinique), Cayenne (Guyane), Saint-Denis (La Réunion) et Saint-Martin (en correspondance via le réseau Air Caraïbes régional au départ de Pointe-à-Pitre). La réouverture de l’Aéroport de Paris Orly étant prévue pour le 26 Juin 2020, c’est exceptionnellement depuis l’Aéroport de Roissy Charles de Gaulle que les liaisons ont repris.

Suite à la promulgation de la loi dite « d’urgence sanitaire », le préfet de la Guadeloupe avait instauré une nécessité de justifier d’un motif impérieux d’ordre personnel ou professionnel, un contrôle de température à l’embarquement de tous les vols au départ ou à destination de l’archipel, une quatorzaine stricte aux voyageurs entrant dans la destination ainsi qu'une limite de 130 passagers maximum à bord des avions effectuant les liaisons transatlantiques.

Depuis l’annonce du déconfinement, le Comité du Tourisme des Iles de Guadeloupe (CTIG) et les professionnels locaux, ayant été privés d’une part conséquente de la haute saison 2020 n’ont eu de cesse d’alerter sur la nécessité d’organiser un prompt redémarrage du secteur et appelaient de leurs vœux à un allègement des conditions particulièrement dissuasives pour les touristes. La ministre de l’outre-mer Annick Girardin a annoncé devant les députés de la Délégation Outre-mer le 30 Mai dernier le lancement d’une expérimentation d’un dispositif de « septaine » en lieu et place de la quatorzaine. Ce dispositif expérimental est entré en vigueur au début du mois de juin.

Jusqu’au 22 juin, la nécessité de justifier d’un motif impérieux reste en vigueur, de plus, les voyageurs à destination de la Guadeloupe doivent réaliser un test de dépistage 72 heures avant le départ, puis ils sont placés à l’isolement durant 7 jours pour enfin refaire un nouveau test qui, seulement s’il s’avère négatif, permet aux touristes de circuler librement. Le port du masque reste obligatoire.

« Au-delà du 22 juin, il n’y aura plus de motifs impérieux pour se rendre dans un territoire d’outre-mer. Le nombre de passagers par vol ne sera plus plafonné. Oui, les Français pourront se rendre dans les territoires ultramarins cet été. (@RCI_GP) » twittait la Ministre des Outre-mer en réponse à nos confrères de Radio Caraïbes International (RCI) Guadeloupe.

Le président Emmanuel Macron en a lui-même fait l’annonce officielle lors de son allocution de dimanche dernier (le 14 juin), presque tout le territoire français repasse en vert (sauf la Guyane et Mayotte, où la transmission du virus reste encore très active). Mais attention, si la Guadeloupe connait à date entre 0 et 5 nouveaux cas de contamination par jour et que la destination à enregistré 14 décès, l’objectif premier reste d’éviter la saturation des hôpitaux. Le gouvernement prévient donc qu’en cas de flambée de l’épidémie, il n’hésitera pas à prendre les mesures nécessaires.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?