Accéder au contenu principal

Actualités

France : plusieurs sites rejoignent le Patrimoine Mondial de l’UNESCO

Avec la ville de Nice, la France compte désormais 48 biens inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Nombreux sont les sites culturels à travers le globe. Cependant, bien peu peuvent se targuer d’appartenir à la liste de l’UNESCO.

Ayant pour principe fondateur de « contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en resserrant, par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations, afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'Homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations unies reconnaît à tous les peuples », l’organisation présente une sélection très stricte.

En effet, « Tous les biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial doivent présenter une valeur universelle exceptionnelle : cela signifie que le bien a une importance culturelle et/ou naturelle tellement exceptionnelle qu’elle transcende les frontières nationales et qu’elle présente le même caractère inestimable pour les générations actuelles et futures de l’ensemble de l’humanité. À ce titre, la protection permanente de ce patrimoine n’incombe pas seulement à l’État partie ou au gestionnaire du bien, mais à l’humanité toute entière ».

Dans cette optique, la France dénombre aujourd’hui 48 bien inscrits, le dernier en date étant la ville de Nice.  Ayant rejoint cette liste au titre de "ville de la villégiature d'hiver de Riviera", celle-ci présente en effet un environnement architectural, paysager et urbain unique.

Afin de maintenir ses atouts et sa nomination, la ville doit en revanche respecter un cahier des charges stricte, au risque de perdre sa place, avec notamment une politique d’urbanisme très contrôlée. Il est de plus nécessaire, au vu des enjeux environnementaux actuels et futurs, de développer une vision d’ensemble du territoire, de privilégier un tourisme responsable et d’éviter le tourisme de masse.

La consécration d’une ville française n’est cependant pas nouvelle. En effet, avant Nice c’étaient Le Havre en 2005 et Bordeaux en 2007 qui se voyaient élevées au rang de patrimoine mondial.

Devenir patrimoine mondial de l’UNESCO permet donc d’obtenir de nombreux avantages, mais s’accompagne aussi de nombreuses contraintes et responsabilités. Si l’entraide entre les états membres de l’organisation est de mise, il en va de la responsabilité de la nation concernée de veiller à la sauvegarde de son patrimoine matériel et immatériel.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?