Accéder au contenu principal

Analyses

Centenaire de la Grande Guerre : Le tourisme local fait mieux que défendre ses positions

A l’approche des commémorations du 11 novembre de cette année du Centenaire de la Grande Guerre, MKG Hospitality met en évidence une hausse d'activité touristique dans les territoires qui, voici un siècle, avaient été les plus durement frappés par le conflit.

Le tourisme de mémoire représente une filière de poids dans certains départements du Nord-Est de la France qui avaient été fortement touchés par le premier conflit mondial. Les nombreux sites de bataille, mémoriaux et musées dédiés à cette période historique présents drainent ainsi chaque année plusieurs milliers de visiteurs sur ces territoires. Et l'offre touristique s'y développe : le 11 novembre, le président François Hollande va ainsi inaugurer le mémorial de Notre Dame de Lorette, à proximité d'Arras, dédié aux 600 000 combattants morts dans la région du Nord-Pas-de-Calais. Il prendra place au sein de la nécropole éponyme qui a accueilli 198 000 visiteurs en 2013.Des commémorations importantes sont attendues dans les prochaines années à l'occasion des centenaires des grandes batailles (Somme, Verdun) ; elles devraient faire venir d'importants contingents de clientèle internationale dans les départements du Nord-Est de la France. Naturellement, les professionnels locaux du tourisme sont sur le pied de guerre pour les accueillir.Mais le lancement cette année du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, qui se prolongera jusqu'en 2018, a d'ores et déjà commencé à faire sentir ses premiers effets sur la fréquentation annuelle en 2014. Ainsi, sur un échantillon de villes localisées à proximité de sites de la Grande Guerre, MKG Hospitality observe une progression significative des performances des hôtels sur les 9 premiers mois de l'année. Les données récoltées dans les hôtels des agglomérations d'Arras (Pas-de-Calais), Albert et Péronne dans la Somme, Laon et Soissons dans l'Aisne (à proximité du Chemin des Dames), ou encore bien sûr Verdun (Meuse) révèlent une progression du taux d'occupation de ces secteurs de 3,1 points, à 63,6%, et une augmentation de 2,8% du prix moyen. La croissance de ces deux indicateurs permet ainsi au RevPAR d'augmenter de 8,1% sur les 9 premiers mois de l'année, dans un contexte français encore embourbé au cours de la même période.Ainsi, après avoir débarqué en Normandie pour les commémorations du 70ème anniversaire (qui avaient entraîné une forte hausse de l'activité hôtelière : voir notre article), les touristes sont petit à petit en train de monter au front pour le centenaire de la Grande Guerre.

Vous aimerez aussi :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?