Accéder au contenu principal

Actualités

Bilan de l'activité hôtelière de la saison estivale 2019 : mitigé pour l'Île-de-France, positif pour la province

Les premières tendances observées pour la saison estivale qui s’achève à la fin de la semaine font état au niveau national de résultats sensiblement stables par rapport à l’an dernier. En effet, la fréquentation recule de 0,4 point sur les deux mois de l’été.

Dans le détail, la fréquentation a légèrement progressé de 0,2 point en juillet, alors qu’en août, on estime qu’elle baissera de 1 point. La météo mitigée du début du mois d’août y est probablement pour quelque chose. Si les établissements de Province, notamment grâce à un bon mois de juillet, affichent une fréquentation en légère hausse, Paris et l’Ile-de-France enregistrent de leur côté une fréquentation en recul par rapport à l’an dernier (- 1,2 point pour Paris, tandis que l’Ile-de-France baisse de 1,7 point).

Evolution de la fréquentation nationale par zone

Les baisses de fréquentation sont plus marquées sur les catégories allant du 3* au 5*, tandis que les catégories 1* et 2* enregistrent des évolutions positives de leur taux d’occupation. Cela signifie que la clientèle internationale a été moins présente que l’an dernier sûrement marquée par les différents épisodes des gilets jaunes qui ont marqué l’actualité depuis le début de l’année. En effet, mars et avril sont des mois importants pour les réservations estivales. A l’inverse, la bonne santé des catégories inférieures montrent que la clientèle est toujours à la recherche d’un produit de qualité mais surtout à un prix compétitif. L’ensemble des catégories d’hôtels ont rencontré encore plus cette année une concurrence accrue de la part de l’hôtellerie de plein air ainsi que des location privées et saisonnières.  

Evolution de la fréquentation nationale par catégorie

Des performances hétérogènes sur le littoral français

Si la Bretagne et la façade Atlantique ont enregistré d’excellentes performances au mois de juillet (hausse de la fréquentation de 3,9 points pour la Bretagne et de 2,5 points pour la façade Atlantique) grâce à une excellente météo, le mois d’août a été différent avec des baisses de fréquentation respectives de 2,6 points et de 2,5 points. Les bons résultats de la Bretagne sont d’autant plus remarquables que cette année le parcours du Tour de France a boudé ce territoire alors que l’an dernier plusieurs étapes avaient eu lieu dans cette partie du territoire. Concernant la partie Côte d’Azur / Languedoc, sur la période estivale, la fréquentation est stable (+0,2 point) par rapport à l’an dernier. Le mois d’août est moins mauvais que sur les autres territoires avec une fréquentation qui ne baisse que de 0,8 point.

Evolution de la fréquentation nationale par zones littoral

Nette baisse des tarifs en août sur Paris

Au niveau national, les prix pratiqués ont progressé sur le mois de juillet (+1,7% par rapport à juillet 2018) sur l’ensemble du territoire. Sur le mois d’août, une légère hausse des prix est également observée mais dans une moindre mesure (+0,7%). Toutefois, les hôteliers parisiens ont pratiqué une forte diminution de leurs tarifs sur le mois d’août (-4,2%). Cela faisait plus d’un an et demi que les prix n’avaient pas connu de baisse dans la capitale.

Même ralentissement observé chez nos voisins européens

Hormis l’Espagne qui affiche une fréquentation hôtelière en hausse de 1,1 point sur la période estivale, tous les pays européens enregistrent, à l’image de la France, des performances stables voire en recul. Le littoral espagnol reste une valeur sûre du tourisme européen qui attire d’année en année de nombreux touristes venant de toute l’Europe.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?