Accéder au contenu principal

Enquêtes

Autriche une accelération de RevPAR pour une destination de rêve 1/3

L’Autriche est une destination touristique d’importance : 29,5 millions d’arrivées internationales dans le pays en 2017 pour 106 millions de nuitées (source : OMT). Et depuis de nombreuses années : en 2009 l’Autriche représentait 4,6% des arrivées internationales en Europe ; presque 10 ans plus tard, ce chiffre n’a quasiment pas bougé pour rester à 4,39% en 2017. Pourquoi alors parler de l’Autriche ? Y a-t-il encore quelque chose à dire sur ce pays qui fait figure de vieux sage du tourisme ? La réponse est simple : oui. Car dernièrement l’Autriche a réalisé des scores impressionnants : des progressions de RevPAR à deux chiffres, des taux d’occupation qui s’envolent, un nombre de touristes en hausse de 5% en 2017... L’Autriche cacherait elle encore des surprises ?

L'Autriche, une destination très solide

L’Autriche est intégrée depuis longtemps à l’oecoumène touristique. Il faut dire que la république des Alpes ne manque pas d’attractions dignes d’intérêt : le festival de Salzbourg, qui prend place dans la ville du même nom depuis 1920, le Grossglockner, sommet le plus haut du pays culminant à 3 798 mètres, les palais de la vieille ville de Vienne… Le pays ne compte pas moins de 10 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Autant de lieux, de paysages, qui forment une mine inépuisable de ressources touristiques. L’ensemble étant aidé par le rayonnement de la culture autrichienne : voilà le pays de Mozart, de Freud, de Klimt… et qui n’a jamais mangé de viennoiserie ? Pour prouver l’importance du tourisme en Autriche il suffit de prendre les chiffres : selon Statitisk Austria, l’institut de statistique national, le tourisme valait en 2017 8,7 % du PIB, soit 32,253 milliards d’euros. Un poids considérable pour ce pays, aux quelques 9 millions d’habitants (8 772 865 en 2017).

Répartition des hébergements en 2017

Réoartition hébergements classements

L’une des premières raisons expliquant ce poids en valeur du tourisme est le côté « luxe », haut de gamme de la destination. Là encore, les chiffres parlent d’eux-mêmes : un quart des hôtels du pays sont classés en 4 ou 5 étoiles. Le prix moyen national, sur les chaines intégrées, s’élève à 98,20 euros en 2018 (source : observatoire MKG Consulting / OK_destination) : plus que le prix moyen de la France, de l’Espagne ou du Portugal par exemple. Cela explique sans doute la présence dans le pays d’enseignes de renoms, très haut de gamme. Pour Vienne surtout : un Ritz Carlton ouvre à Vienne en 2013, l’hôtel Sacher et sa célèbre tarte est l’un des vieux noms de l’hôtellerie de luxe en Europe, ou encore l’Hôtel Impérial, sous la marque de Marriott the Luxury collection, comme l’hôtel Bristol.

répartition hôtels

L’image de la destination est marquée par le haut de gamme : l’Autriche est un pays de prestige, où le soleil frappe de ses rayons la feuille d’or des Palais, de Vienne à Salzbourg, en passant par Innsbruck. Il suffit de reprendre la liste des hôtels tout juste évoqués : le Ritz Carlton s’est installé dans un ancien hôtel particulier de la Famille Wurtemberg, famille régnante d’un ancien état de l’Empire Allemand, le Sacher se trouve à l’endroit même où vécu Vivaldi… D’ailleurs les événements les plus marquants du pays ne sont pas pour le tout-venant : le Life Ball de Vienne, immense gala caritatif visant à réunir des fonds pour la lutte contre le Sida, réunit tous les ans le gotha mondial, notamment de la mode pour des défilés de renoms. Ou encore le festival de Salzbourg, l’un des plus vieux festivals de musique au monde, la première édition se déroula en 1920, et aussi l’un des plus chers: certaines places bien situées se vendent autour des 400 euros par soir.
Cette renommée explique en partie la position de leader de l’Autriche pour le tourisme d’affaire, notamment de Vienne, la capitale, qui truste les premières places au classement de l’ICCA depuis au moins 20 ans (international congress and convention association). La ville était classée première, devant Paris ou Singapour, en 2009, 2010 et 2011 et se classe 2ème en 2018 avec 190 congrès ou conventions et 113 891 participants. Des scores qui s’expliquent par la qualité des infrastructures viennoises: 4 000 chambres d’hôtels en 5 étoiles, 10% du parc total, 16 000 en 4 étoiles, soit 50% du parc. Sur les 500 hôtels de la ville, 100 possèdent des installations facilitant le tourisme d’affaires comme des salles de congrès ou de séminaires. D’ailleurs la ville elle-même ne compte pas moins de 3 centres de conventions et de congrès, pour une surface totale de plus de 70 000 mètres carrés dédiés; les halls accueillent en particulier des événements du monde de la médecine : Eurospine, le congrès multidisciplinaire pour la recherche sur les cancers urologiques, le rendez vous annuel de l’endocrinologie en pédiatrie (3 000 personnes).

Une destination haut de gamme, avec un vrai savoir-faire sur le tourisme MICE, deux avantages comparatifs auxquels il faut ajouter un autre fait : l’Autriche est une destination performante tout au long de l’année, car le pays est aussi une destination de montagnes, de sports d’hiver, de neige. Il ne faut pas oublier que la moitié du pays, à l’ouest, se trouve dans les Alpes : 40% du pays se situe à plus de 1000 mètres d’altitude. D’où une industrie touristique performante tout au long de l’année. Cela se voit notamment via la répartition géographique des hôtels : 31,50% des hôtels autrichiens se trouvent dans la région du Tyrol, une région de montagne et de stations. Certaines disposent de domaine skiable de plus de 200 kilomètres, comme le Domaine skiable de Kitzbühel. L’ensemble de la région accueille quelques 3 millions de touristes en hiver, pour 6 millions de nuitées. En fait, le Tyrol est la région où s’effectuent 45% des nuitées du pays, sachant que la part de la saison hivernale a pris 1 point en dix ans pour atteindre 12.5% des nuitées dans le Tyrol faites en hiver. L’ensemble permet à l’Autriche d’avoir des taux d’occupation très hauts tout au long de l’année (voir graphique ci-contre : hiver comme été ; et surtout une durée moyenne de séjour globale sur le pays de 4,31 nuitées, un très haut score, tiré par les séjours en stations souvent plus longs.

Focus Vienne

En somme : l’Autriche a le profil type d’un grand du tourisme. Luxe, voyage d’affaires, stations de renoms : le palais des glaces du monde du voyage. Le château incarné dans un état : montagne comme des hauts remparts, hôtels comme des logements impériaux. Et la communauté internationale le reconnait : l’Autriche a coorganisé l’Euro en 2008, Graz fut capitale Européenne de la culture en 2003 avant de rentrer dans le réseau des villes créatives de l’UNESCO, Linz en 2009 reprend le flambeau de Capitale Européenne de la Culture…. Cela permet à l’Autriche de devenir une valeur sûre, quasiment refuge pour le tourisme : grâce à l’Euro en 2008 et l’obtention du titre de Capitale Européenne de la Culture en 2009, la destination vit plutôt bien la crise ; d’autant plus valeur refuge que le nombre de chambres reste stable, avançant moins vite que le nombre d’arrivées ou de nuitées. C’est ce que montre le graphique page 88, avec de surcroit une baisse du nombre d’acteurs sur le marché de l’offre, la disparition de petits hôtels bas de gammes et familiaux.

Mais dire que l’Autriche est un pays solide du point de vue touristique n’est pas une nouveauté, ce modèle prévaut depuis au moins 10 ans.D’ailleurs même les dates semblent déjà si lointaines : qui, excepté un fan de foot, sait qui a gagné l’Euro 2008 ? Ou ce qu’il s’est passé à Linz en 2009 ?

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?