Croisières : cap sur un horizon prometteur - Partie 2

16 min de lecture

Publié le 07/06/23 - Mis à jour le 07/06/23

croisière

Tout comme le secteur aérien, le secteur des croisières est souvent décrié pour son impact non négligeable sur l’environnement. Si les acteurs de cette industrie affichent désormais clairement leurs ambitions écologiques, la transition durable des croisières ne devrait pas être complète avant encore des années. Une transition, qui bien que nécessaire, nécessite des investissements conséquents alors que l’écologie est loin d’être le seul objectif de développement du secteur. Si proposer des croisières vertes s’inscrit dans les priorités de l’industrie, offrir des séjours premiums et des expériences toujours plus poussées est également à l’ordre du jour.

Pour lire la première partie de cette analyse, cliquez ici. La nécessaire transition durable du secteur Dans une étude néo-zélandaise, des chercheurs estiment qu’un bateau de croisière émet entre 250 et 2 200 g de CO2 par passager par kilomètre, selon le type de bateau et le nombre de passagers. Un...

Ce contenu est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité.

En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Déjà membre ?

Pour aller plus loin

Chaque semaine, l’équipe HON vous apporte un regard expert sur le monde de l’hospitalité. En devenant membre, vous aurez accès à un écosystème complet : contenu exclusif, emploi, etc.

DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?