Accéder au contenu principal

Actualités

BpiFrance et la BEI se mobilisent pour la relance du secteur touristique français

Alors que l'allégement des restrictions sanitaires s'annonce, tous les acteurs se mobilisent pour la relance du secteur touristique français et cela concerne également le volet financier. Ainsi BPI France et la BEI travaillent conjointement pour accompagner au mieux les PME qui ont été durement touché par la crise sanitaire, avec la mise en œuvre de deux vastes opérations financières.

Nicolas Dufourcq, Directeur général de la BPI France, et Ambroise Fayolle, Vice-président de la BEI (Banque Européenne d’Investissement) ont signé ce lundi 17 mai deux accords, d’un montant total s’élevant à plus d’un milliard d’euros, visant à renforcer la trésorerie des ETI (Entreprises de tailles intermédiaires) ainsi que les fonds propres des entreprises du secteur du tourisme. L’objectif principal étant d’accompagner au mieux et sur un plan financier la relance du secteur touristique.

Ces opérations sont en parties réalisables grâce au soutien de la BEI et toutes deux s’inscrivent dans différents fonds à l’échelle européenne. L’une de ces opérations rentre notamment dans le cadre du Fonds pan-européen de garantie développé par le groupe BEI grâce aux contributions de la France et d’autres états membres de l’Union Européenne. La seconde opération quant à elle, est soutenue par le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) du Plan d’Investissement pour l’Europe, autrement appelé plan Juncker.

BPI France avec le soutien de la BEI mettra également à disposition des ETI des nouveaux dispositifs d’avances de trésorerie, notamment « Avance + Préfinancement », pour permettre aux entreprises de posséder suffisamment de trésorerie pour le lancement de nouveaux marchés. Car ces organismes le savent, pour mettre en place un nouveau marché qu’il soit public ou privé, il est nécessaire d’avoir des financements à court terme suffisant afin d’approvisionner les entreprises en matières premières et équipements. Pour ce faire, l’accord prévoit une enveloppe d’un milliard d’euros de prêts compris entre 100 000 € et 50 millions d’euros, garantie à hauteur de 75% par la BEI, les ETI pourront ainsi bénéficier d’un accompagnement d’une durée maximale de 2 ans.

BEI souscrit également au Fonds France Investissement Tourisme 2 (FIT2) de BPI France à hauteur de 25% de la dotation du fonds, dédié aux investissements en fonds propres et quasi-fonds propres dans les entreprises françaises du secteur touristique. Ce Fonds, lancé l’année dernière par BPI France, est le prolongement du premier fonds de la sorte créé en 2015 qui est à présent entièrement investi. Ce nouveau fonds est doté de 190 millions d’euros et est notamment déjà souscrit par la Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts). Il a pour mission d’accompagner en fonds propres et quasi-fonds propres, près de 150 exploitants touristiques, avec des montants d’investissements compris entre 400 000 et 7 millions d’euros. Son objectif est de soutenir les PME et petites ETI touristiques fragilisées par la crise sanitaire mais aussi de rallier des co-investisseurs sur ce segment afin de créer un effet d’entrainement et de redonner confiance à l’écosystème.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?