Accéder au contenu principal

Actualités

Bilan et perspective 2011 de l'activité hôtelière - France et Europe occidentale : 2010, l'année des bonnes surprises

C'est dans le cadre prestigieux des salons du Shangri-La Paris, dernier né des hôtels de luxe à Paris, que MKG Hospitality a organisé sa conférence de presse annuelle pour dresser un premier bilan de l'activité hôtelière française et européenne au cours de l'année écoulée. Devant les journalistes économiques et du secteur professionnel, Georges Panayotis, président de MKG Group, et Vanguelis Panayotis, directeur du développement, sont revenus en détail sur les bonnes surprises de 2010, marquée par une accélération du cycle hôtelier et un rétablissement étonnant, à bien des égards, des indicateurs d'activité. La France fini dans le haut du peloton européen, alors que certains de ses voisins proches ont bénéficié d'un effet mécanique de hausse du taux de TVA hôtelier, qui se retrouve dans la hausse du RevPAR exprimés en valeur TTC. Compte tenu de la dynamique engendrée et d'une année 2011 porteuse de manifestations professionnelles à haut potentiel de visiteurs, MKG Hospitality table sur une croissance encore plus forte du RevPAR sur l'année en cours, située entre 6,5% et 8,5%.

L’année 2010 est avant tout marquée par un retournement positif du cycle hôtelier dès la fin du 1er tri­mestre, tiré d'abord par une amélio­ration régulière des taux d’occupa­tion depuis la fin 2009 (+1,6 point sur 2010 pour terminer à 65,3%) et par la suite par une reprise progres­sive des prix moyens dès le début 2010 (+3,8% pour atteindre le cap des 86,5 euros). La conjonction des deux moteurs se traduit sur l’en­semble de l’année par une crois­sance de l’indicateur de référence, le RevPAR de +6,4% (soit 56,5 euros en valeur absolue). Il faut se rappeler que le RevPAR en valeur absolue était encore de 58,5 euros à fin décembre 2008. Il n’en reste donc pas moins que le niveau glo­bal d’activité reste toujours infé­rieur aux années d’avant crise, 2007 et 2008. En termes de taux d'occupation, il reste encore deux points à récupérer, mais le mouve­ment est enclenché.Outils de suivi : audelà des performances mensuelles, la Base de données de MKG.Hospitality dispose d’un programme de suivi des performances quotidiennes Hotelcompset Daily® sur les principales places européennes. Il permet de suivre en temps réel l’évolution des places et des grands pays européens. La base de données conduit des missions d’analyse concurrentielle et d’information sectorielle pour le compte des investisseurs, des institutions financières, des organismes publics, ainsi que pour les chaînes internationales.Dans ce contexte global positif, l’hôtellerie haut de gamme tire davantage la croissance, avec une plus forte poussée du taux d’occupation (+4.4 points) et du prix moyen (+3,2%), grâce notamment au retour de la clientèle Affaires internationale à fort pouvoir d’achat, stimulé par une amélioration de la parité dollar/euro qui a profité à la clientèle américaine. Le RevPAR du seg­ment 45* progresse de 10,3% sur l’ensemble de l’année. Les hôte­liers ont pu au cours de l'année faire évoluer leur mix clientèle en rédui­sant progressivement les tarifs pro­motionnels pour se rapprocher au plus près des prix Corporate et des prix affichés. Cette hausse des prix moyens, ne se traduit pas pour autant par une hausse généralisée des prix affichés, toujours soumis à la pression des négociations Corporate et Touropérateurs.Géographiquement, Paris et la Région parisienne pro­fitent de leur statut de porte d’entrée internationale majeure et de la bonne tenue des grands salons et congrès internatio­naux. Avec 3,6 points d’améliora­tion, la Capitale frôle les 80% de taux d’occupation à l’année et, avec 6.5% de hausse, frôle les 150 euros de prix moyen. Son RevPAR affiche une croissance à deux chiffres (+11,5%). Cela veut dire que la capitale a été à saturation à de nombreuses occasions et qu'elle a opéré un débordement de clien­tèle sur la Région parisienne suit d’assez près avec 9,9% de hausse, mais un taux d'occupation inférieur de 10 points. A ce stade de fréquen­tation, il y a matière à de nouvelles constructions. Le reste des régions françaises, moins soumises aux aléas de la clientèle internationale, ne progresse «que» de 2,8%, mais a également été plus stable pendant les mois noirs de la crise.Les grandes métropoles régionales affichent des variations assez contrastées en fonction de situations locales, souvent marquées par l'aspect évé­nementiel et congrès. Les perfor­mances sont très favorables à Nice (+9.9%), Montpellier (+9.6%), Bordeaux (+7,6%), trois villes qui ont profondément modifié leur urbanisme et leur stratégie. Elles sont étonnantes sur Metz (+12,2%) en raison de l’effet indéniable du Beaubourg de l’Est. La situation est plus stable pour des métropoles "coureurs de fond" comme Lille (+2,4%), Lyon (+2,2%), Toulouse (+1,6%) et Marseille (0,7%) a eu un calendrier d'événements moins favorable.La France court dans le peloton de tête des pays européensLa France se situe très favora­blement dans le contexte européen. En termes de croissance du RevPAR, la Grande Bretagne (+10,4%) fait figure de leader européen, mais une modifica­tion du taux de TVA a poussé de 2 points cette performance et relati­vise sa forte avance sur les autres pays (voir encadré). Le Benelux profite également de conditions favorables en termes d’activité Affaires et de grands congrès qui font progresser le RevPAR de quelque 9%. L’Allemagne égale­ment affiche une croissance supé­rieure à la France (+8,1%) en valeur relative, une valeur qui serait encore supérieure en prix hors taxes compte tenu d’une modification de taux de TVA intervenue en 2010, mais qui s’applique sur une base beaucoup plus faible ; les prix moyens prati­qués en Allemagne étant particuliè­rement touchés par la crise en 2009.L’Espagne (+6,6%) rattrape pro­gressivement un très fort retard dû à une sérieuse crise immobilière qui a généré une forte surcapacité dans les grandes villes du pays, le Portugal (+4,1%) est dans la même situation, et l’Italie reste à la traîne avec une visibilité moins forte en raison du caractère familial de son hôtellerie (+2,6%).Comptetenu des données observées en 2010 et du modèle économétrique validé par MKG Hospitality depuis près de 25 ans, les prévisions de croissance de RevPAR pour la France en 2011 se situent dans une fourchette de 6,5% à 8,5% et pour l’Europe occidentale dans une fourchette de 4,5 à 6,5%. Ces pré­visions se fondent notamment sur une modification plus favorable du mix clientèleEvolution de la fiscalité hôtelière en Europe1) Grande Bretagne : au 1er janvier 2010, le taux de TVA est passé de 15 à 17,5%. Le report de la TVA a été opéré sur les prix moyens qui augmentent par effet méca­nique d'environ 2 points dans leur présentation TTC. La hausse du RevPAR de 10,4% sur l’ensemble de l’année est donc à relativiser.2) Allemagne : 1er janvier 2010, le taux de TVA est passé de 19% à 7%, avec pour objectif de permettre aux hôteliers allemands de reconstituer des marges très dégra­dées par une crise persistante et des prix hôteliers parmi les plus bas d’Europe occiden­tale. Malgré cette baisse de taux, les prix moyens exprimés en TTC ont augmenté de 8%. Cela veut dire que les hôteliers n’ont pas baissé les prix pratiqués et on conservé la différence pour leur trésorerie.3) L’Espagne, le Portugal et la Grèce ont tous augmenté le taux de TVA sur l’hô­tellerie au 1er juillet 2010 pour alimenter les caisses de l’Etat. La hausse de RevPAR en Espagne et au Portugal prend en compte l’effet mécanique de ce changement de taux au milieu de l’année et serait donc encore moins forte à périmètre fiscal constant.HotelCompset® : Analyse réactive de l'activité hôtelièreen France et en EuropeEchantillon : les tendances fournies par la Base de données de MKG.Hospitality sont fondées sur le traitement mensuel et quotidiens des indicateurs de performance de 11 000 hôtels, récoltés hôtel par hôtel, représentant 1 100 000 chambres.Outils de suivi : audelà des performances mensuelles, la Base de données de MKG.Hospitality dispose d’un programme de suivi des performances quotidiennes Hotelcompset Daily® sur les principales places européennes. Il permet de suivre en temps réel l’évolution des places et des grands pays européens. La base de données conduit des missions d’analyse concurrentielle et d’information sectorielle pour le compte des investisseurs, des institutions financières, des organismes publics, ainsi que pour les chaînes internationales.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?