Accéder au contenu principal

Analyses

Le tourisme du bien-être : des touristes en quête de nouvelles expériences

De plus en plus de voyageurs souhaitent faire rimer découverte et bien-être lors de leurs séjours touristiques. Une quête du bien-être qui passe par le choix de la destination mais aussi de l’hébergement, les acteurs de l’hospitality ayant bien compris que ce marché était en pleine croissance développent de plus en plus d’offres en adéquation avec les attentes et besoins de ces touristes. Thermes, spa, retraite de méditation, stage de yoga sont tout autant de prestations proposées aux touristes désirant se ressourcer pleinement au cours d’un voyage. Quel avenir pour le tourisme de bien-être ? Quels offres et services à développer pour répondre aux mieux aux besoins de cette clientèle ? Comment se positionner sur un marché où les acteurs sont déjà nombreux ?

Un marché en constante évolution

Le Global Wellness Institute définit le tourisme de bien-être comme « un voyage associé à la poursuite du maintien ou de l'amélioration de son bien-être personnel ». Il existe toutefois deux catégories de voyageurs de bien-être, que l’on distingue selon leurs intentions. Alors que celui dit « primaire » considère le bien-être comme la motivation principale du choix de sa destination et des activités, le voyageur « secondaire » cherche seulement à inclure quelques activités de bien-être au cours de son séjour. Cette seconde catégorie représente la majorité des voyageurs. Cette distinction est importante puisque les deux profils ont des attentes et des besoins différents.

Selon les derniers chiffres publiés par Global Wellness Institute, le marché mondial du bien-être s’élevait à 4.040 milliards d’euros en 2017, sa valeur ayant augmenté annuellement de +6,4% entre 2015 et 2017. Quant au marché du tourisme de bien-être, ce dernier s’élève à plus de 609 milliards d’euros. Toujours selon les chiffres de l’institut, le tourisme de bien-être a augmenté de 6,5% par an de 2015 à 2017, soit une croissance deux fois plus rapide que celle du tourisme dans son ensemble. Une croissance de plus de 59% est attendue par l’institut qui prévoit que le chiffre d’affaires de ce marché avoisinera les 7 milliards d’euros en 2025.

Le tourisme de bien-être compte chaque année de nouveaux adeptes désireux de prendre soin de leur corps comme de leur esprit. Une tendance qui résonne notamment avec l’évolution de la société. En effet, en vivant dans un monde toujours plus stressant et connecté avec les nouvelles technologies, le besoin de se couper de ce quotidien et de retrouver l’essentiel se fait de plus en plus ressentir. Et la crise sanitaire a notamment accentué ce besoin de reconnexion avec soi mais aussi avec l’environnement. On parle même de nos jours de « mieux-être », une tendance que l’on peut voir comme l’évolution du bien-être.

Selon une étude publiée cette année par Booking, le voyage santé-bien-être est une grande tendance de l’année 2022. Ainsi, 79% des Français interroges pour l'étude affirment que voyager contribue à leur santé mentale et émotionnelle plus que d’autres formes de repos et de détente. 76 % estiment que leur santé émotionnelle s’améliore lorsqu’ils savent qu’ils vont partir en vacances et 25% veulent quitter leur zone de confort pour remettre les compteurs à zéro.

En décembre 2019, Accor publiait un livre blanc sur ses stratégies 2020, dans lequel le "wellness", ou business du bien-être, figurait dans les priorités. Le groupe estimait que le budget des clients disposés à s’offrir des séjours wellness devait jouir d’une hausse de 178% par rapport à l’année qui s’achevait.

Une analyse du comportement des voyageurs européens, réalisée à l’aide de l’outil Travellyze d’ITG Group, dévoile que la santé et le bien-être sont d’une grande importance lors du choix d’une destination de voyage pour les Européens. En effet sur les 23 000 voyageurs prenant part à cette enquête, près de trois touristes sur dix souhaitent vivre des expériences liées aux domaines de la santé et du bien-être lorsqu’ils voyagent. En termes de marchés de référence, ce sont les Espagnols, les Italiens et les Allemands qui sont en tête. En outre, le bien-être n’est plus réservé aux personnes issues de classes aisées, 28 % des voyageurs européens qui souhaitent ce service lors de leurs voyages gagnent entre 18 000 € et 36 000 € par an et investissent moins de 3 000 € dans leurs voyages.

Les destinations mettent à l'honneur le bien-être

Selon Atout France, l’Hexagone figure parmi les premières destinations du tourisme de bien-être grâce à sa tradition de soins par l’eau. En effet, les thermes, thalasso et spas sont légion dans le pays. La France se hisse ainsi à la quatrième place des destinations mondiales en termes de recettes et en cinquième place du point de vue de la fréquentation. La France bénéficie ainsi d’une image de destination bien-être attractive. 93 % des clients en ont par ailleurs une image positive. Ils apprécient le bon niveau qualitatif et la diversité de son offre, ainsi que son positionnement haut-de-gamme.

La France est la 1ère destination thalassothérapie mondiale aujourd’hui avec 56 centres répartis sur ses 3 littoraux métropolitains. Le pays comptabilise également près de 4.000 spas dont une partie est intégrée à de nombreux instituts de thalassothérapie ou de balnéothérapie en complément des soins d'eau. Mais l’Hexagone est avant tout réputé mondialement pour ses eaux thermales, avec pas moins de 89 stations et 109 établissements thermaux en activité. L’Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine et l’Auvergne-Rhône-Alpes sont les principales régions thermales.

Mais ce type de tourisme n’est pas l’apanage de la France, d’autres pays souhaitent se positionner plus fortement sur ce marché comme la Grèce. Comme l’expliquait le Ministre du tourisme grec, Vassilis Kikilias, son « objectif principal est le développement du tourisme thermal ou de bien-être, qui attirera de nouveaux visiteurs, améliorera la gestion durable des sources thermales, contribuera à la création de valeur ajoutée au PIB et à l'extraversion ». Pour ce faire, il est envisagé de créer la société « Thermal Springs of Greece SA » qui aura pour mission de concevoir et superviser le développement du tourisme du bien-être du pays tout en veillant à ce que les revenus restent sur place. Grâce au financement garanti par l'outil de redressement et de résilience de l'UE, l'entreprise pourra gérer les sources thermales du pays dans les cas où les municipalités ne le peuvent pas et distribuer les revenus aux communautés locales.

Certaines destinations développent leur image de marque autour du bien-être et se dotent d’une stratégie nationale, à l’instar de l’office du tourisme du Costa Rica qui a développé en 2018 la démarche « Wellness Pura Vida », inspirée de son fameux slogan Pura Vida. Cette démarche se fonde notamment sur les principes du tourisme responsable, puisque l’organisme souhaite faire bénéficier les communautés locales des retombées de cette stratégie. Les actions s’axent autour de la promotion de l’offre de bien-être proposée par les habitants et de celle consacrée à la gastronomie locale et autochtone.

Une grande majorité des Etats américains font également la promotion de ce tourisme sur leur site Web. A l’image de l’office de tourisme de Beverly Hills qui a lancé en 2017 une campagne estivale intitulée "City of Wellth", néologisme créé à partir des mots wellbeing (bien-être) et wealth (richesse), en mettant à profit des habitudes de santé déjà bien ancrées parmi les habitants de la ville. L’office de tourisme et les hôtels proposaient ainsi des événements, des activités et des forfaits thématiques. En outre, un jeu-questionnaire sur le site internet de la destination permettait aux internautes de connaître leur score en matière de style de vie, et se voyaient ensuite recommander des activités dispensées dans la ville pouvant le rendre plus sain.

Le bien-être des clients au cœurs des préoccupations des acteurs de l’hospitality

Selon les chiffres de l’INSEE, 6 % des hôtels 5 étoiles et 17 % des hôtels 4 étoiles possèdent un spa. Un espace de plus en plus recherché par les voyageurs afin de profiter d’une parenthèse de bien-être au cours de leurs séjours, courts comme longs. Aussi, les hôtels et les centres de villégiature axés sur le bien-être se multiplient. Et les partenariats entre les groupes hôteliers et les secteurs de la remise en forme, des spas, de la nutrition ou encore des cosmétiques sont de plus en plus courants. Il est primordial dorénavant de se distinguer de la concurrence, les établissements élaborent ainsi des environnements et des designs s’inspirant de la nature et favorisant la relaxation.

Chez AccorHotels, le bien-être se décline en cinq dimensions : 

  • La nutrition 
  • L’environnement de la chambre 
  • Le mouvement (exercice physique)
  • Les spas
  • La pleine conscience (programmes et lieux réservés à la méditation)

Au début de l’année 2022, le plus grand spa intramuros de France a ouvert ses portes après plus de 14 mois de travaux. Le groupe hôtelier lyonnais et indépendant Arteloge a investi 7 millions d’euros à l’agrandissement du Spa Lyon Plage attenant à l’Hôtel Lyon Métropole. Cette extension est synonyme de montée en gamme et de nouvelles prestations offrant une expérience exclusive à ses clients. 600 m² sont désormais dédiés au bien-être avec notamment 3 hammams, 3 saunas, 3 sanariums, des bains de pieds, une fontaine à glace Stalagmit ou encore 6 fauteuils à dossiers infrarouges. L’espace aquatique est complété par Le Grotto, un bassin minéral 200 m² équipé de cascades, de jets hydromassants et de lits à bulles. L’offre est complétée par une nouvelle salle de coaching collectif et diverses espaces dédiés aux activités sportives ainsi qu’un nouvel espace de 450 m² dédié aux soins bien-être et beauté avec 8 cabines. Les clients peuvent notamment bénéficier de soins signatures de l’établissement.

Dans le pays de la Dolce Vita, les hôtels Rocco Forte accueille les spas Irene Forte depuis 1er avril 2022, dans quatre établissements : la Villa Igiea, l'hôtel Rocco Forte de Palerme, le Verdura Resort en Sicile, la Masseria Torre Maizza dans les Pouilles et l'Hôtel de la Ville à Rome. Chaque spa travaille avec la Sustainable Spa Association et s'est associé à des fournisseurs de changements positifs tels que First Mile pour recycler tous les produits, et WAMI, certifié B-Corp, pour l'approvisionnement en eau. Parmi les autres initiatives durables, citons le partenariat avec des artisans locaux, l'éradication du plastique à usage unique et la volonté de minimiser l'empreinte carbone du spa. Les spas proposent de nombreux soins et traitements, dont des thérapies destinées aux personnes atteintes d'un cancer ou en convalescence proposées en partenariat avec The Amethyst Trust. L'annonce d'Irene Forte Spas fait suite au lancement d'Irene Forte Skincare il y a deux ans. Les ingrédients de base sont récoltés dans la ferme biologique de Verdura en Sicile, et la gamme comprend désormais 26 produits.

Outre-Manche, l’hôtel Berkeley de Londres s'est associé à MOSS of the ISLES pour une collaboration de trois mois en matière de bien-être. Depuis le 1er mars 2022, la marque de soins de la peau MOSS of the ISLES propose une gamme exclusive de soins du corps au Bamford Wellness Spa de l'établissement. Les produits de MOSS of the ISLES sont végétaliens, sans produits chimiques et non testés sur les animaux, et comprennent majoritairement des ingrédients d’origine naturelle.

L'hôtel parisien Chouchou s'allie avec Holissence pour offrir une expérience holistique aquatique à ses hôtes. Les trois bains privatifs de l'établissement se transforment ainsi en "cocons de détente grâce à l'expert bien-être Holissence qui a créé spécialement pour Chouchou deux évasions sensorielles : le Sound Healing et la Sophrologie Aquatique. La première expérience allie massages corporels et bains sonores tandis que la seconde est une méthode de relaxation dynamique alliée aux bienfaits de l'eau sur le corps et l'esprit. 

L’enseigne Mama Shelter a quant à elle décidé de lancer sa propre gamme de soins biologiques pour la peau baptisée « Mama Skin ». Développée en collaboration avec la marque française Absolution, les produits Mama Skin seront disponibles dans toutes les propriétés de la marque dans le monde. La gamme comprend d’ores et déjà un pain solide pour divers usages, un savon solide pour les mains et une crème pour le corps. Les produits seront disponibles en chambre et en vente dans tous les Mama Shops sur place ainsi que sur l'e-shop. 

Nous sommes une marque avant-gardiste, déterminée à repousser les limites de l'hospitalité. Avec cette nouvelle gamme de produits cosmétiques, nous avons voulu amplifier nos engagements environnementaux déjà pris au sein de Mama. Le solide est plus qu'une tendance, c'est une réponse concrète aux défis environnementaux de demain. 

Cédric Gobilliard, Directeur général de Mama Shelter

La marque Maria Galland Paris, déjà présente dans de nombreux spas à l’international, souhaite désormais séduire les hôteliers français. Certains acteurs de l’hospitality travaillent d’ores et déjà avec la marque comme les chaines Relais et Châteaux, Relais du Silence ou encore The Leading Hotels mais aussi Swissôtels. Marie Galland a notamment créé une nouvelle carte de soins spécifiques pour les spas ainsi qu’une toute nouvelle ligne corps « Source d’Énergie », lancée début janvier 2022.

Des expériences et retraites dédiées au bien-être

En 2017, Hyatt faisait l’acquisition de Miraval Resorts & Resorts, une des marques leader sur le secteur des centres de bien-être et des spas. Et cette année, Miraval dévoile le programme « Destinations Bien-être » développé en partenariat avec la marque automobile de luxe Lexus. Ce nouveau programme propose des forfaits de bien-être personnalisées dans les centres de villégiature et les spas Miraval, associés à un transport gratuit pour chaque invité. Cette expérience d'une journée est disponible dans les trois centres de villégiature Miraval, situés en Arizona, à Austin et dans les Berkshires, et comprend un véhicule Lexus à utiliser tout au long de l'expérience.

Nous sommes ravis de faire équipe avec Lexus pour offrir à nos invités des expériences de conduite exclusives dans chacun de nos centres de villégiature et de nos spas. Ces offres nouvelles et uniques nous permettent d'immerger nos invités dans des cadres naturels et pittoresques hors de la propriété qui encouragent l'exploration extérieure et l'espace de réflexion intérieure. Nous sommes impatients de poursuivre notre mission consistant à offrir des expériences authentiques axées sur le bien-être physique, spirituel et mental de nos hôtes. 

Susan Santiago, Responsable des opérations Miraval chez Hyatt

Le groupe Minor Hotels propose quant à lui un voyage vers la pleine conscience avec des praticiens du bien-être holistique dans les hôtels Anantara à Phuket. Connue pour ses côtes bordées de palmiers et ses eaux turquoise, Phuket, en Thaïlande, est en train de s'imposer comme la destination de choix pour les voyageurs adeptes du tourisme du bien-être. Conçus pour compléter le réseau de Masters of Wellness et de thérapeutes internes d'Anantara, les nouveaux programmes de résidence de cinq semaines exploitent les compétences uniques de trois praticiens invités. Le yogi Dheeraj Patwal qui a une expérience de la guérison, de la respiration et des traditions spirituelles. Paramjot Singh Khalsa et Evelyn Wörz offriront un coaching de style de vie et des thérapies de guérison énergétique et sonore. Les clients peuvent choisir des thérapies individuelles, telles que « Touch of Soul » et « Office Syndrome », dans les menus à la carte ou opter pour un forfait de trois à sept jours intitulé "Mindfulness Journey", qui combine une sélection de services de bien-être et de soins au spa.

Terres de Yogascope, créé par Léa Coutaye, propose des week-ends de coliving pour mixer développement personnel et professionnel. Le programme en quasi-libre-service alterne des cours quotidiens de yoga et de méditation, des discussions avec des « Intervenants inspirants », le tout en pension complète végétarienne dans un environnement disposant de tous les équipements pour permettre le télétravail. Une offre correspondant à l’essor des digital nomades mais aussi à la normalisation du télétravail. Son concept novateur permet ainsi d’allier horaires de travail et retraite de yoga ou/et méditation. Le but de Léa Coutaye est de « créer des voyages pour le corps et l’esprit dans des cadres sublimes, où respire la joie de vivre ».

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?