Accéder au contenu principal

Analyses

Hong Kong, une croissance par l’offre

Globalement connue comme un centre financier, Hong Kong a réussi à maintenir de bonnes performances hôtelières malgré une baisse spectaculaire du nombre de visiteurs venus du continent. Cas paradigmatique de certains pays émergents, l'ancien dragon asiatique a fait augmenter ses revenus par la croissance de l'offre.

Avec 7,2 millions d’habitants, Hong Kong est le quatrième territoire le plus densément peuplé au monde. La ville, incontestablement l'un des principaux centres financiers de la planète, possède l'une des plus grandes concentrations de sièges sociaux de la région Asie-Pacifique. Elle accueille également le deuxième plus grand nombre de milliardaires par habitant, derrière Monaco. Le nombre total de visiteurs internationaux venus à Hong Kong en 2016 était de près de 57 millions, selon les statistiques officielles.

Les dix premiers pays d'origine de ces visiteurs, en 2016, étaient la Chine continentale, Taiwan, la Corée du Sud, les États-Unis, le Japon, Macao, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et l'Australie. Ces 10 pays représentaient 92% des arrivées totales de visiteurs.

L'offre hôtelière a augmenté au cours des dernières années, avec le développement et la construction d'hôtels plus récents et plus variés. Cela a permis des taux d'occupation élevés (87% en 2016) malgré une légère baisse en 2015. Le prix moyen (PM) pour les chambres a diminué au cours des deux dernières années et reste inférieur à celui de 2011. L'augmentation des revenus du secteur hôtelier (+ 2,4% en moyenne au cours des 5 dernières années) est donc exclusivement le résultat du développement de l'offre hôtelière.

Le RevPAR a diminué sur la période, du fait notamment de la moindre croissance relative de la demande par rapport à l'offre hôtelière. En effet, si l'offre a cru de 3,9% par an en moyenne, le nombre de chambres vendues n'a cru que de 3,4% par an en moyenne.

La moindre croissance de la demande s'explique en partie par le ralentissement important du nombre d'arrivées dans la métropole des Chinois hors Hong Kong, en baisse de 6,7% en 2016. Le nombre de visiteurs internationaux a pour sa part continué de croître rapidement, ce qui a soutenu la hausse des chambres vendues. C'est cette arrivée internationale importante, tirée par l'offre, qui a permis une hausse des revenus sur la période 2012-2016. Les prix moyens ont en revanche baissé pendant cette période de forte augmentation de l'offre (à la baisse depuis 2 ans, et par rapport à 2012).

Le futur semble prometteur pour le RevPAR, car le nombre de visiteurs continentaux et internationaux pour janvier-août 2017 continue de croître (+1,9% d'arrivées chinoises et internationales), semblant annoncer une reprise de la demande, après deux années plus difficiles. Pendant ces quelques années, l'offre aura porté à bout de bras les revenus hong-kongais. Ce cas de figure, assez rare dans les villes d'Europe et d'Amérique du Nord, est cependant relativement courant dans les marchés émergents.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?