Accéder au contenu principal

Actualités

Alain Ducasse et Stéphane Courbit choisis pour opérer le futur hôtel de luxe du Château de Versailles

Les autorités du Château viennent d'annoncer le nom des vainqueurs de l'appel d'offre lancé en août 2015: grands connaisseurs de l'hôtellerie de luxe française, ces deux personnalités ne devraient pas être trop dépaysées par l'opulence des appartements versaillais.

Associés à travers l'enseigne Lov Hotel Collection, le chef monégasque et l'ancien producteur de télévision ont désormais pour mission de transformer l'hôtel particulier du Grand Contrôle, qui fit office de ministère des finances sous Louis XV, en établissement haut de gamme. Pour le monde de l'hôtellerie, le nom d'Alain Ducasse est notamment lié aux restaurants du Plaza Athénée (3 étoiles au guide Michelin), du Meurice (2 étoiles) et bientôt du Café ORE dans le pavillon Dufour du Château de Versailles. L'homme d'affaires Stéphane Courbit connaît bien lui aussi le secteur du luxe, puisqu'il est lui-même propriétaire des hôtels Les Airelles et le Mélézin de Courchevel (destination qui fait l'objet de notre zoom du mois), ou encore de la Bastide de Gordes dans le Lubéron. A noter qu'il a racheté en 2015 les 20% du capital de la holding Lov Hotel Group qui étaient auparavant la propriété de Liliane Bettencourt.D'après l'annonce de l'Etablissement Public du Château de Versailles, Lov Hotel Collection bénéficie d'une autorisation d'occupation temporaire des lieux, garantissant au groupement  leur exploitation pour une durée de 60 ans en échange d'une redevance annuelle. Hébergé dans un ensemble de bâtiments surplombant la célèbre Orangerie du château et classés Monument historique (Grand Contrôle, Petit Contrôle et Pavillon des Premières Cent Marches), le futur hôtel comprendra notamment une vingtaine de chambres, ainsi qu'un restaurant gastronomique dont la gestion sera confiée au chef étoilé. L'ouverture est officiellement prévue en 2018, une date à prendre avec des pincettes compte tenu du profil du projet (bâtiment classé pour lequel tous les travaux nécessitent l'aval des ABF, toiture à refaire, positionnement de l'établissement impliquant des FF&E ultra-haut de gamme...). Le budget de rénovation s'élève à 14 millions d'euros, soit plus de 600 000 euros investis par chambre en seuls travaux (sans la propriété des murs) : de quoi donner au futur hôtel un lustre digne des têtes couronnées d'aujourd'hui.

Vous aimerez aussi :

  • Bientôt un hôtel dans le Château de Versailles ?
  • Le Trianon Palace de Versailles racheté par des français
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?