Accéder au contenu principal

Analyses

Un mois de juin en demi-teinte pour l’hôtellerie Moyen-Orientale

Au cours du mois de septembre 2013, certaines destinations moyen-orientales comme l’Egypte et la Tunisie sont restées sur une courbe négative, alors que d’autres ont maintenu leurs taux de croissance à des niveaux élevés, comme le montrent les données récoltées par MKG Hospitality.

En juin 2014, les résultats de l'hôtellerie marocaine ont poursuivi leur progression par rapport à l'an dernier : le taux d'occupation a grimpé de 2 points, tandis que les prix moyens ont augmenté de 2,3%. Les établissements du pays affichent ainsi une hausse de 5,8% de leur Revenu par chambre disponible (RevPAR). Si Casablanca a été en mesure d'augmenter ses prix moyens, ses taux d'occupation ont accusé une forte baisse (-4 ,4 points). Par conséquence, le RevPAR de la ville a reculé de 1,6% ce mois-ci. A l'inverse, les performances hôtelières de Marrakech ont progressé sur la période, et cela s'explique notamment par l'organisation de plusieurs évènements au mois de juin : "Le Festival des Arts Populaires" et le "Marrakech du Rire", festival d'humour (du 1er au 15 juin), permettant un bond de 4,3 points des taux d'occupation et de 3% des prix moyens, pour une hausse de 11% du Revenu par chambre disponible. Avec des taux d'occupation en baisse au mois de juin (-5,2 points) due à des prix moyens en hausse (+6,6%), les hôteliers tunisiens ont accusé une baisse de leur Revenu par chambre disponible de 2,5%. L'organisation du "Tunis Forum" et du Festival de Musique "We Are Tunisia" n'a pas permis de faire progresser les performances du secteur par rapport à l'an dernier. A l'image de la Tunisie, l'Algérie est sur une courbe négative avec une baisse de ses performances hôtelières sur le mois de juin. Contrairement au mois précédent, son RevPAR a chuté de 3,9% par rapport à l'an dernier, en raison d'une baisse des taux d'occupation (-1,7 points) et des prix moyens (-1,3%). Toujours dans une situation délicate, l'Egypte affiche des variations négatives de RevPAR dans toutes ses villes. Les indicateurs hôteliers sont ainsi en retrait au Caire et à Hurghada (de respectivement -5,4% et -3,7% de RevPAR), et les zones touristiques du Sinaï, comme Sharm el Sheikh, restent sur une tendance très négative en raison de l'absence des touristes internationaux. L'activité hôtelière d'Alexandrie s'est néanmoins stabilisée ce moi-ci (-0,1% de RevPAR). Elle a en effet été la seule ville, avec Hurghada, à baisser ses prix. Plusieurs touristes ont choisi de séjourner au Liban et en Jordanie en cette période de l'année. Les taux d'occupation des hôtels jordaniens ont en effet progressé de près de 2 points, permettant aux hôteliers d'augmenter leurs prix moyens de 3,8%. La capitale Amman a également enregistré de bons chiffres, avec une hausse de près de 3% de son RevPAR. Au Liban, les taux d'occupation ont fait un bond de 13,2 points et les prix moyens ont augmenté de 2,8%. Il est important de noter que les restrictions de l'Arabie Saoudite interdisant le tourisme au Liban ont été retirées le 15 mai dernier. De plus, l'organisation de plusieurs évènements, comme le Project Lebanon (le 19e salon professionnel de la construction au Liban et dans le Moyen-Orient) du 3 au 6 juin, ont joué un rôle de moteur dans la progression des performances. Toujours dans la région, la Turquie a été en mesure de faire considérablement progresser son Revenu par chambre disponible (+24,2%) avec la tenue de la 8e Annual Wire and Cable Conference, du 9 au 11 juin, de l'IFFC Worldlab, à Istanbul du 22 au 26 juin, et de plusieurs autres évènements. Les pays de la Péninsule Arabique ont généralement enregistré une évolution positive de leurs performances au mois de juin. Au Qatar, les taux d'occupation ont grimpé de 14,5 points. Doha a notamment accueilli différents événements, comme le Meeting Annuel de l'IATA, du 1er au 3 juin, et le 38e Comité du Patrimoine Mondial de l'Unesco, du 15 au 25 juin, générant de nombreuses nuitées pour les hôteliers de la ville. A Bahreïn, et plus particulièrement dans la capitale avec le Global Symposium for Regulators 2014, les résultats sont également en hausse. Au Koweït, les performances hôtelières ont néanmoins enregistré des évolutions négatives par rapport à l'an dernier (-6,3% pour le RevPar). En Arabie Saoudite, les performances hôtelières sont stables. Ce mois-ci, Djeddah avec un bon taux d'occupation (83,5%) et une hausse des prix moyens (+9,8%), a enregistré une augmentation de 6,4% de RevPAR par rapport à l'an dernier.En revanche, les performances hôtelières sont en baisse dans les Emirat Arabes Unis. Tous les hôteliers, hormis ceux d'Abu Dhabi, ont enregistré évolutions négatives de leurs taux d'occupation. Les prix moyens relativement bas de certains émirats n'ont pas permis l'augmentation du taux d'occupation et du Revenu par chambres disponible. Ces informations sont extraites de l'étude sur les performances par marché en Afrique du Nord et au Moyen Orient réalisée par MKG Hospitality chaque mois. Pour plus d'informations, contactez MKG Hospitality (welcome@mkg-group.com - Vanguélis Panayotis).

Vous aimerez aussi :

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?