Accéder au contenu principal

Analyses

Octobre 2013 : l’Afrique du Nord et le Moyen Orient sur une courbe croissante

De manière générale, le mois d’octobre est une bonne période pour le tourisme au Moyen-Orient et dans le nord de l’Afrique tant en ce qui concerne le secteur des loisirs que des affaires. Chaque année pour Aïd el-Adha, qui a eu lieu le 15 octobre 2013, les habitants des pays arabes profitent des vacances pour voyager.

En Afrique du Nord, les Revenus par chambre disponible ont augmenté dans la majorité des pays, notamment en Tunisie avec une progression de 17,8%. Le Maroc est également sur une courbe croissante, tirée vers le haut par l'activité de Marrakech (+19,4% de RevPAR) où les taux d'occupation et les prix moyens sont en hausse de respectivement 5,2 points et 6,4%. En revanche, le tourisme égyptien ne se remet pas de la situation sociale du pays. L'activité hôtelière est en retrait dans toutes les destinations touristiques, Le Caire et Hurghada accusent même une baisse autour de 50%. En ce qui concerne le Levant, le Liban enregistre la meilleure hausse de Revenu par chambre disponible, de 16,3%, notamment due au retour des Libanais de l'étranger pour les fêtes de l'Aïd el-Adha, mais également aux flux de Syriens qui fuient la situation de leur pays pour se refugier au Liban, dont certains dans les hôtels. Le tourisme balnéaire n'étant plus d'actualité en octobre, la Turquie se laisse entraîner par le recul de 6% de RevPAR de sa capitale, et accuse une baisse de 2,6% de Revenu par chambre disponible. Ce déclin est à mettre sur le compte de la baisse de 4,1 points des taux d'occupation alors que les prix moyens sont en hausse de 3,5% dans l'ensemble du pays. Dans les pays du Golfe, l'activité hôtelière de l'Arabie Saoudite est en baisse par rapport à la même période l'an dernier (-10,7%), notamment dans la ville de La Mecque (-22%), alors qu'au mois d'octobre a lieu le grand pèlerinage annuel Hajj. Cette année, les autorités du pays ont en effet décidé de réduire temporairement le nombre de fidèles autorisés à effectuer le pèlerinage, de 20% pour les étrangers et de 50% pour les Saoudiens, afin de réaliser des travaux d'extension de la Mosquée de la Mecque et d'être en mesure d'accueillir davantage de personnes au cours des prochaines années, soit 88 millions de personnes d'ici l'année 2020. Malgré la baisse d'activité, le RevPAR de l'Arabie Saoudite reste le plus élevé de la région, à 200 dollars. Dans le reste du Golfe, la plupart des pays enregistre de bonnes performances au cours du mois d'octobre. Les Emirats Arabes Unis profitent d'une augmentation de 11% de leur RevPAR, alimentée par une amélioration de 10% des prix moyens, et le Yémen d'une progression de près de 25% de son Revenu par chambre disponible. A l'inverse, le Qatar et le Koweit accusent une baisse de respectivement 24,2% et 8% de leur RevPAR.

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?