Accéder au contenu principal

Tendances

Octobre 2013 : la grisaille s’installe dans l’hôtellerie française

Après un mois de septembre en demi-teinte, les indicateurs d’activité de l’hôtellerie française ne remontent pas sur le mois d’octobre.

Les résultats mensuels se traduisent par une baisse de 4,1% de du Revenu par chambre disponible des hôteliers, en raison d'une chute de 4,4% des prix moyens non compensée par l'amélioration de 0,2 point des taux d'occupation. Si l'activité hôtelière nationale semblait résistante en début de mois, elle a par la suite souffert du décalage d'une semaine des vacances scolaires, non favorable au marché de l'hôtellerie affaires. Cette année, les vacances de la Toussaint ont en effet débuté le 19 octobre alors qu'elles avaient commencé le 27 du mois en 2012. L'ensemble des catégories hôtelières est touchée par le ralentissement des prix moyens sur la période, mais la baisse atteint son plus fort niveau dans les établissements de luxe (sauf dans les palaces) avec une chute de 6,6% du RevPAR. Seul le segment économique tire son épingle du jeu, en maintenant un niveau de Revenu par chambre disponible similaire à celui d'octobre 2012, en hausse de 0,4%. Outres les vacances scolaires de la Toussaint, l'absence de salons biennaux d'envergure internationale, comme le Mondial de l'Automobile ou encore le SIAL, n'a pas joué en la faveur des hôtels parisiens, notamment haut de gamme et luxe. Les établissements de la capitale ont accusé une baisse cumulée de 0,4 point de leurs taux d'occupation et de 7,1% de leurs prix moyens, engendrant une chute de 7,6% de leur Revenu par chambres disponible. La Province tire, quant à elle, la moyenne nationale vers le haut et a été en mesure d'améliorer son RevPAR de 2,5%, grâce à la hausse de 1,2 point des taux d'occupation et de 0,5% des prix moyens. Ses niveaux de Revenu par chambre disponible restent néanmoins bien en dessous de ceux de l'Ile-de-France. Il faut dire que les résultats de l'hôtellerie provinciale ont été impactés par une très bonne activité cannoise, dynamisée par la tenue du salon Tax Free entre le 20 et le 25 octobre.Même si l'effet calendaire défavorable en octobre devrait réciproquement soutenir le marché hôtelier en novembre, les performances sur 12 mois glissants restent moroses, le contexte économique national ne s'étant pas encore installé durablement dans une nouvelle dynamique.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?