Accéder au contenu principal

Analyses

Novembre 2013 : l’hôtellerie moyen-orientale progresse

En novembre 2013, les performances de l’hôtellerie sur les marchés d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient sont globalement sur une courbe croissante. La période est traditionnellement favorable à l’activité Mice et au tourisme d’affaires, notamment dans les pays du Golfe et avant la trêve hivernale des clientèles occidentales.

En Afrique du Nord, l'Algérie a été en mesure de tirer son épingle du jeu avec une croissance de 3,2% de RevPAR due à l'augmentation de près de 2 points des taux d'occupation. Ces résultats sont plutôt réjouissants pour les hôteliers du pays, qui avaient déjà enregistré un bon mois de novembre en 2012 avec les élections municipales et autres évènements importants dans le pays. L'évolution des performances en Tunisie est également dans le vert, mais cela reste encore principalement dû à la hausse des prix moyens de la capitale. A l'inverse, les résultats de l'hôtellerie marocaine sont en net retrait sur la période, avec une baisse de plus de 13% de Revenu par chambre disponible en raison d'une chute importante des prix moyens, de l'ordre de 14,4%. La tendance est davantage marquée sur les deux principaux marchés du pays, à savoir Marrakech et Casablanca. Marrakech affiche ainsi la plus forte baisse de RevPAR (-16,3%) en raison de l'absence cette année d'évènements moteurs pour l'activité, comme le Salon du Tourisme de Luxe et l'International Exhibition of Optics qui avaient eu lieu l'an dernier. En Egypte, comme au cours des mois précédents, les performances hôtelières sont en forte baisse. La chute combinée des taux d'occupation (-23 points) et des prix moyens (-13,8%) a entraîné une contraction de plus de 44% du Revenu par chambre disponible. Dans les pays du Levant, la tendance est à la hausse sur l'ensemble des marchés. Le Liban a ainsi enregistré une progression de 21,4% du RevPAR de ses hôtels, résultant de la forte croissance des taux d'occupation qui correspond à l'arrivée de clients syriens au pouvoir d'achat élevé qui ont fui leur pays. La baisse de fréquentation de l'hôtellerie turque (-1 point) a été compensée par la hausse des prix moyens (+5,8%), permettant une croissance de 4% du Revenu par chambre disponible (en monnaie locale). En Jordanie, les performances hôtelières sont également en amélioration, notamment dans la ville d'Aqaba, au bord de la Mer Rouge, qui a profité d'une activité touristique plus dense que celle de la même période l'an dernier. Dans la péninsule arabique, outre l'Arabie Saoudite et le Qatar, tous les marchés sont sur une courbe croissante. Les meilleures hausses en termes de fréquentation des hôtels ont été enregistrées à Oman et au Koweït, dépassant les 6 points de progression par rapport à novembre 2012. Les résultats de l'hôtellerie saoudienne ont naturellement été fortement influencés par ceux de La Mecque, qui a vu son RevPAR chuter de 37,6% en raison de la baisse de plus de 40% des prix moyens ; cette évolution étant liée à la limitation du nombre de visas accordés aux fidèles en 2013 du fait des travaux en cours au sein de la Grande Mosquée. En revanche les villes comme Riyad ou Djeddah ont été en mesure de maintenir voire d'augmenter leurs performances. Ces informations sont extraites du rapport complet des performances par marché en Afrique du Nord et au Moyen-Orient édité par MKG Hospitality tous les mois. Pour plus d'informations contacter MKG Hospitality (welcome@mkg-group.com -Vanguélis Panayotis).

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?