Accéder au contenu principal

Analyses

Nice : la ville a le sourire pour le carnaval

Après une année 2014 plutôt morose pour l’hôtellerie niçoise, la tendance semble s’inverser sur les premiers mois de 2015. La ville méditerranéenne a en effet enregistré une croissance à deux chiffres de son Revenu par chambre disponible, notamment grâce à l’afflux de visiteurs venus assister aux défilés du carnaval en février.

Alors que les organisateurs avaient exprimé leur inquiétude par rapport à la médiatisation sur les risques potentiels et les dispositifs de sécurité, le bilan de l'édition 2015 du Carnaval de Nice se révèle plutôt satisfaisant. Les conditions climatiques défavorables n'ont apparemment pas dissuadé les visiteurs d'aller assister aux festivités qui se sont étendues sur la période du 15 février au 1er mars. Malgré l'annulation de plusieurs animations clés, comme la cérémonie d'ouverture, les traditionnelles batailles de fleurs et le corso illuminé, l'évènement a maintenu de bons niveaux de fréquentation avec quelque 120 000 billets émis. Les organisateurs font état d'une progression de 7,8% des réservations sur internet et d'une augmentation de la part des réservations individuelles. Les clientèles étrangères ont également répondues présentes au rendez-vous, représentant 27% du total des réservations avec une hausse de 4% de la fréquentation britannique, allemande et autrichienne. Sur l'ensemble, de nouvelles nationalités ont fait le déplacement, notamment des clients en provenance du Vietnam, des Iles Fidji, du Paraguay, de Macao, du Chili et de l'Egypte. En termes de retombées économiques, les recettes directes et indirectes des festivités dans la ville (restauration, hébergement, transport, shopping et autres loisirs) sont estimées proches des 30 millions d'euros. L'hôtellerie niçoise a eu sa part du gâteau, notamment en raison de la bonne présence des clientèles étrangères tout au long de l'évènement. Au cours du mois de février, les hôteliers ont en effet été en mesure d'améliorer leur fréquentation de 5,5 points par rapport à 2014, avec un taux d'occupation au-delà des 47%. Cette progression a permis de compenser la faiblesse du prix moyen sur la période, inférieur de 1,8% à celui enregistré l'an dernier, mais néanmoins proche des 80 euros. Fort de la hausse de fréquentation, le Revenu par chambre disponible (RevPAR) a ainsi enregistré une croissance de 11,2%, pour se rapprocher des 38 euros. Il est important de noter qu'en 2015, le Carnaval de Nice s'est légèrement moins étendu sur le mois de mars, ayant été clôturé le 1er du mois et non le 4 comme ce fût le cas en 2014. Les bonnes performances du mois de février permettent notamment aux hôtelier niçois d'appréhendez 2015 avec optimisme. Sur les deux premiers mois de l'année, la progression de 5,4 points du taux d'occupation compense la baisse de 1,3% du prix moyen, pour un rebond de 13,2% du Revenu par chambre disponible par rapport à la même période l'an dernier. Ces résultats contrastent avec le recul de 3,1% du RevPAR enregistré sur l'ensemble d l'année 2014, en raison de la baisse de 1 point du taux d'occupation et de 1,6% du prix moyen.

Vous aimerez aussi :

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?