Accéder au contenu principal

Tendances

Mars 2016 : l’hôtellerie bourgeonne en province quand Paris reste sous les giboulées

Mars avait déjà été un bon mois pour l’hôtellerie française en 2015, fort d’un calendrier évènementiel favorable à l’activité en Ile-de-France et de la Marée du Siècle sur le littoral atlantique. Le secteur est reparti de plus belle en 2016 avec une nouvelle progression de ses performances, essentiellement due aux bons résultats de l’hôtellerie en province.

Loading...

Loading...

A l'échelle nationale, l'hôtellerie française a été en mesure d'améliorer sa fréquentation au mois de mars 2016. Le taux d'occupation du secteur est ainsi en hausse de 1,8 point, à 62,6%. Cette progression a permis de compenser le retrait de 1% du prix moyen, à 86,6 euros, pour une croissance de 2,1% du Revenu par chambre disponible (RevPAR). Ce dernier s'est ainsi élevé à 54,3 euros. Toutes les catégories hôtelières ont pris part à cette tendance à la hausse de manière équilibrée. La plus forte progression a été enregistrée dans l'économique (+3,4% de RevPAR), alors que la plus faible croissance revient au haut de gamme (+1,9% de RevPAR). L'hôtellerie à Paris et en Ile-de-France n'a pas participé à cette reprise générale, pâtissant encore des conséquences des attentats du mois de novembre sur l'activité touristique et la venue des clientèles étrangères dans la capitale. Les hôtels parisiens (intra-muros) ont ainsi accusé une nouvelle baisse de 6,1% de leur RevPAR, du fait d'un recul de 2 points de leurs taux d'occupation et de 3,5% de leur prix moyen, quand le RevPAR francilien (hors Paris) a baissé de 1,7%, du fait d'un recul d'1,3 point de la fréquentation tandis que le prix s'est stabilisé (+0,3%). Après un début d'année très difficile pour Paris (-12,5% en janvier, -14,2% en février), le recul de mars (-6,2%) marque tout de même un ralentissement de l'impact post-attentats.La croissance positive de l'hôtellerie française en mars est ainsi essentiellement à mettre sur le compte des très bons résultats enregistrés en province. Une performance d'autant plus remarquable qu'elle se compare à un mois de mars 2015 qui avait déjà été bon : les hôtels de la côte atlantique avaient alors bénéficié de la Marée du Siècle, quand l'activité dans plusieurs villes avait été encouragée par l'organisation d'évènements biennaux. Malgré cette base de comparaison élevée, l'hôtellerie de province a enregistré une nouvelle progression de pas moins de 8,6% de son RevPAR en mars 2016, tirée par l'amélioration de 3,6 points du taux d'occupation et de 2% du prix moyen. Il faut dire que le décalage d'une semaine des vacances scolaires sur le mois a certainement été bénéfique à l'hôtellerie de montagne, comme le weekend de Pâques, le 28 mars, l'a été à l'hôtellerie de loisirs en général. A cela s'est ajoutée l'organisation de plusieurs évènements biennaux, comme Nord Bat à Lille et le Salon de l'Industrie et de la Sous-traitance Grand Ouest à Lyon. L'éclaircie du mois de mars n'a cependant pas encore permis d'inverser la tendance baissière observée depuis le début de l'année dans les résultats de l'hôtellerie française, bien qu'elle l'ait atténuée. Au premier trimestre 2016, le RevPAR national est en retrait de 0,9% en raison de la baisse de 0,5 point du taux d'occupation et de 0,1% du prix moyen. Mais quand Paris recule de 10,1% et l'Ile-de-France hors Paris de 4,3%, les autres régions dans leur ensemble progressent de 3,6% sur l'ensemble du trimestre.

Lire aussi :

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?