Accéder au contenu principal

Tendances

Littoral Turc, trois villes phares du tourisme

Avec 97% de son territoire en Asie Mineure et 3% en Europe, la Turquie est située au carrefour entre l’Orient et l’Occident et propose un patrimoine culturel et naturel riche et diversifié qui s’imprègne des différentes civilisations qui l’ont traversées. Antalya, Izmir et Bodrum constituent trois villes phares du tourisme qui bordent son littoral méditerranéen et égéen, également connu sous le nom de Côte Turquoise. Les autorités turques ont défini un plan de développement touristique ambitieux à l’horizon 2023 ayant notamment pour but de développer un tourisme alternatif et de renforcer la coopération entre les secteurs publics et privés. En parallèle, le pays traverse une période marquée par des conflits internes et externes qui ne sont pas sans conséquence sur son économie et notamment son secteur touristique.

En 2015, la Turquie était la sixième destination touristique mondiale, avec 41,6 millions d’arrivées internationales - dont 85% de citoyens étrangers et 15% de citoyens turcs vivant à l’étranger. Sa clientèle internationale était alors principalement composée de trois marchés : l’Allemagne en tête avec 5,2 millions de touristes dans le pays. La clientèle russe occupait la seconde place avec 4,4 millions de touristes, mais depuis le début de l’année 2016, la Géorgie constitue son second marché ; qui représente 10% de sa clientèle (entre les mois de janvier et mai 2016 par rapport à la même période l’année précédente). La clientèle britannique (2,6 millions de touristes) occupe quant à elle la troisième place du podium. Les touristes étrangers dépensent en moyenne 715 euros par personne, selon les données de l’Institut de statistiques turc.Sur les cinq premiers mois de l’année 2016, la Turquie a toutefois enregistré une baisse de près de 22% par rapport à l’année dernière, selon les données du ministère de la Culture et du Tourisme Turc. Cela s’explique par le contexte d’insécurité que traverse le pays, la vague d’attentats et notamment celui du 12 janvier dernier dans un des quartiers touristiques d’Istanbul. Par ailleurs, la destruction d’un avion russe par deux chasseurs turcs à la frontière Turco-Syrienne le 24 novembre 2015 a conduit à une forte dégradation des relations diplomatiques entre les deux pays. Par voie de conséquence, cet événement a mené à la chute de la fréquentation de la clientèle russe qui représentait auparavant son second marché émetteur, soit 12% de sa clientèle en 2014. Les recommandations des Etats se multiplient et proposent des mesures de précautions. La tentative de coup d’Etat qui s’est déroulée dans la nuit du 15 au 16 juillet marque encore un coup dur pour le pays. Avant même cet événement, le gouvernement turc avait annoncé en février dernier un plan national pour aider subventions destinées aux acteurs du tourisme.Le gouvernement a mis en place une stratégie de développement les opérateurs touristiques. Ce programme prévoit près de 79 millions d’euros de touristique à l’horizon 2023 faisant suite au 9ème schéma de développement touristique qui couvrait la période 2007-2013. Ce projet a notamment pour ambition de définir neuf zones thématiques dans le pays et de développer un tourisme alternatif (tourisme thermal, médical, montagne, golf, balnéaire, écotourisme) à des prix abordables. Sur la zone littorale, les autorités souhaitent répondre aux problématiques suscitées par le tourisme de masse. La diversification de son offre apparaît comme une solution afin de pouvoir étaler l’activité touristique sur toute l’année. Des investissements sont attendus, tels que la création de parcs à thème et de centres commerciaux. Une politique de promotion de certaines villes, dont Izmir et Antalya, sera définie afin de valoriser leurs richesses culturelles. Le plan inclut l’organisation de davantage d’événements et des campagnes de promotions marketing de ces territoires.Antalya, Bodrum et Izmir sont le témoignage d’une histoire ancestrale. Bordée par la mer méditerranée et les monts de la chaîne du Taurus, Antalya apparaît aujourd’hui au centre de la Riviera turque. Son histoire remonte à près de 100 000 ans avant JC. Elle propose de nombreux sites naturels et archéologiques, notamment la grotte Karain du paléolithique ancien ainsi que des côtes qui s’étendent sur plus de 600 km et accueillent un tourisme balnéaire très populaire. La diversité de son offre touristique lui a permis d’attirer en 2015 près de 10 millions de touristes. Cette ville est aussi une destination pour la clientèle affaires grâce à sa Pyramide de verre qui peut accueillir 2 400 personnes.Nommé Halikarnassos dans les temps antiques, les premières traces de Bodrum remontent à 1000 ans avant JC. Située au sud-ouest de la Turquie, sur la côte égéenne, la péninsule de Bodrum s’étend sur 42 km et propose un riche patrimoine bâti, abritant notamment les vestiges de l’une des sept merveilles du monde (le Mausolée d’Halicarnasse). Jusqu’au XXème siècle, la ville se développe comme un petit port de pêche connu pour son commerce d’éponges. Aujourd’hui, elle attire les investisseurs internationaux et dispose d’une centaine de restaurants ainsi que d’une marina de 450 anneaux pour gros et petits bateaux. Cette situation lui vaut d’être surnommée le Saint- Tropez turc. En temps normal, Bodrum et les villages alentours regroupent près de 150 000 âmes, mais cette population décuple en été.Izmir, terre de naissance du poète Homère et du philosophe Héraclite, est quant à elle la troisième ville du pays, elle propose un tourisme thermal, balnéaire et culturel avec l’existence de nombreux sites archéologiques. En 2014, elle a attiré près de 1,3 millions de visiteurs. Ces trois villes proposent tout à la fois un tourisme culturel, thermal, religieux et d’affaires.Les sites archéologiques ou historiques du pays sont des lieux privilégiés pour accueillir de nombreux événements. Antalya organise chaque année des événements culturels tels que le Festival des Arts et de la Culture qui se tient fin mai (concerts, expositions, photographies) mais aussi le Festival du Film qui décerne depuis 1964 ses Oranges d’Or au mois d’octobre. La ville accueille enfin le Festival International d’Opéra et de Ballet d’Aspendos et même un Festival International de Sculpture sur sable organisé sur la plage de Lara, à Antalya. Par ailleurs, depuis 30 ans, Izmir organise un festival international (qui s’est tenu cette année entre le 17 mai et le 25 juin) proposant un ensemble de représentations culturelles (théâtre, opéra, ballet) d’artistes nationaux et internationaux. Enfin, à Bodrum, le Château Saint-Pierre accueille un Festival International de Ballet en août. En termes d’hébergement, le système de classification turc distingue d’une part les établissements agréés par les municipalités, correspondant à une offre indépendante non classée et de petite capacité ; et les établissements enregistrés auprès du Ministère du Tourisme. Les groupes hôteliers les plus présents dans le pays sont Wyndham Hotel Group, avec un portefeuille de 48 unités (dont trois à Antalya, trois à Izmir et un à Bodrum). De son côté, Starwood Hotels & Resorts propose 16 hôtels en Turquie (principalement sous ses enseignes Sheraton et Four Points by Sheraton) et un est en développement à Izmir- son ouverture est prévue pour mars 2017. L’opérateur dispose d’un réseau étendu dans tout le pays, et notamment sur le littoral méditerranéen. Hilton Worldwide comptait 38 hôtels en opération en 2015 et disposait alors de 32 hôtels en développement dans le pays (dont 12 sous l’enseigne Hilton Garden Inn et 9 sous la marque Hampton by Hilton). En mars dernier, l’enseigne Double Tree by Hilton avait ouvert son 10ème établissement sur le territoire turc. 23 établissements sont opérés par Carlson Rezidor, avec plus de 4 000 chambres en développement et/ou en opération. AccorHotels opère quant à lui 22 hôtels.Depuis le début de l’année 2016, par rapport à la même période l’année dernière, le revenu par chambre disponible (RevPAR) de la Turquie a chuté de près de 31%, une baisse provoquée par un recul du taux d’occupation de 12,5 points et un prix moyen en baisse de près de 15%, selon les données de l’Observatoire MKG Consulting/OlaKala_Destinations. Le RevPAR des destinations du littoral est en baisse de 19,7% par rapport à la même période l’année dernière.De nombreux groupes hôteliers sont tout de même attirés par les perspectives à moyen terme de cette destination. Parmi les opérations qui se sont effectuées ces dernières années, à souligner le rachat opéré le 1er avril dernier par le groupe hôtelier allemand, Maritim Hotelgesellschaft, qui a repris un établissement 4 étoiles (381 chambres) situé à Antalya. Il sera opéré sous la marque Maritim : le Maritim Hotel Saray Regency. Carlson Rezidor tend également à renforcer son offre dans le pays par le biais de sa marque milieu de gamme Park Inn ; il compte deux adresses en Turquie. Cette année, le groupe a ouvert une unité à Ankara (114 clés) qui vient compléter celle d’Istanbul : Istanbul Ataturk Airport (144 chambres). De son côté, l’opérateur Choice Hotels avait annoncé en 2014 vouloir développer 60 à 80 unités sur le territoire dans les prochaines années. Cette annonce avait été marquée par l’ouverture du Clarion Sisli (135 chambres). Cette année, le groupe a ajouté trois unités à son portefeuille turc. En 2013 Marriott International avait ouvert à Izmir son Hôtel Renaissance Izmir Hotel (110 chambres).Des projets ont récemment été développés sur le littoral. A Belek, dans la province d’Antalya le parc à thèmes considéré comme le plus important du pays “ The Land of Legends ” a ouvert en juillet 2016. Ce projet a été développé par Rixos Hotels en partenariat avec Emaar Properties DJSC et Dragone Productions. Son coût est estimé à 1 milliard de dollars. A Bodrum l’hôtel haut de gamme Caresse, a Luxury Collection Resort & Spa, opéré par Starwood Hotels (67 chambres, 9 suites et une villa) a ouvert en juillet 2015. Par ailleurs, le Canyon Ranch Wellness Resort à Kaplankaya (141 chambres), à proximité de Bodrum est en phase de pré-ouverture. En ce qui concerne la ville d’Izmir, c’est en 2015 que le Hilton Garden Inn Izmir Bayrakli (197 chambres) a ouvert ses portes. Parmi les projets en développement, un hôtel 5 étoiles (288 chambres) de la chaîne hôtelière Rixos, situé à Phaselis, à proximité de la ville d’Antalya se heurte à des contraintes environnementales, liées à la protection du littoral. A Bodrum le groupe mauricien Lux développe un hôtel haut de gamme Lux Resort & Hotel (60 chambres) qui doit ouvrir en mai 2017. Cette opération fait suite à la signature d’un contrat de gestion entre Lux Hotels & Resorts et MYC Partners pour le développement d’un projet immobilier mixte qui comprendra également 75 résidences haut de gamme dont 25 exploitées par Lux. Le parc hôtelier des trois villes phares du tourisme turc propose une offre diversifiée. Bodrum compte 112 hôtels, 14 boutique-hôtels, 14 appart-hôtels indépendants, et 15 villages de vacances. La province d’Antalya compte quant à elle 603 hôtels, 39 appart-hôtels indépendants, 7 établissements avec un golf et 48 villages-vacances. Enfin, la province d’Izmir propose 111 hôtels, 13 boutique-hôtels, 7 stations thermales et 5 villages-vacances. Mais aujourd’hui, avec les difficultés que rencontrent le pays, près de 1 300 établissements seraient actuellement en vente en Turquie, dont 400 dans la seule région d’Antalya.Dans son plan de développement touristique, la Turquie souhaitait accueillir 50 millions de touristes d’ici 2023. Reste à savoir si les incidents que le pays a connu ces derniers mois ont réellement mis un coup de frein durable au dynamisme touristique que connaissait le pays ou si les aménités de son littoral pèseront plus lourd dans la balance.

Cette archive de plus d'un mois est réservée aux abonnés Premium et Club

Accédez à l'ensemble des contenus et profitez des avantages abonnés

J'en profite

Déjà inscrit ?

Un article

Achetez l'article

Un pack de 10 articles

Achetez le pack
Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?