Accéder au contenu principal

Analyses

L’hôtellerie milanaise, bien nourrie par l'Exposition Universelle 2015

A un jour de la clôture de l’Exposition Universelle de Milan, l’heure est déjà au bilan. Alors que la fréquentation de l’évènement est allée au-delà des objectifs fixés en amont, les hôteliers de la ville ont vu s'accélérer la croissance de leurs performances depuis son ouverture en mai dernier.

Placée sous le thème de "nourrir la planète", l'Expo Milano, qui s'est déroulée du 1er mai au 31 octobre 2015, a bien attiré les foules dans la capitale lombarde. Les autorités de la ville ont d'ores et déjà annoncé avoir dépassé leur objectif en termes de fréquentation, établi à l'origine à 20 millions de visiteurs, dont 6 à 8 millions de touristes internationaux. Près de 21 millions de personnes auraient ainsi fait le déplacement pour découvrir les 58 pavillons de la manifestation, dont 25% en provenance de l'étranger. Les retombées économiques ont été estimées à près de 10 milliards d'euros, dont un peu plus de la moitié en recettes touristiques, soit un gain de 0,1% de PIB pour le pays en 2015.L'impact de l'Exposition Universelle sur l'activité hôtelière de Milan a donc été très significatif. La progression de la fréquentation des établissements tout au long de l'événement a permis des croissances notables du Revenu par chambre disponible (RevPAR), au vu des données mensuelles publiées par MKG Hospitality. Le taux d'occupation des hôtels a en effet maintenu un rythme de croissance soutenu en dépit de la forte augmentation de l'offre hôtelière sur le marché, avec des ouvertures notables telles celles du Mandarin Oriental Milan, du ME by Melia, la réouverture de l'Excelsior Gallia sous enseigne Luxury Collection, ou plus loin, à l'aéroport de Malpensa, du premier Moxy Hotel de Marriott. Performances mensuelles des hôtels milanais depuis le début de l'année 2015

Dès le mois de mai, qui correspond au lancement de l'Expo Milano, le Revenu par chambre (RevPAR) de la ville a fait un bond de près de 25% par rapport à 2014. Son évolution s'est ensuite accélérée avec l'arrivée de la saison estivale, pour atteindre les 54,5% au mois d'août. Quelque peu ralentie avec la fin de l'été, la progression du RevPAR s'est néanmoins maintenue aux niveaux remarquables de 41% en septembre et 38% en octobre, selon les premières estimations. Forts de ces progressions mensuelles, l'hôtellerie milanaise est en passe d'enregistrer une année record en termes de performances. Entre les mois de janvier et septembre, le RevPAR de la ville a déjà enregistré une croissance de 23,4%, en raison de la progression de 4,6 points du taux d'occupation et de 15,6% du prix moyen. Le gain de notoriété engendré par l'organisation de l'évènement d'envergure internationale présage également de belles années pour l'activité touristique et hôtelière de la ville.

Vous aimerez aussi :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?