Accéder au contenu principal

Analyses

Les ponts de mai : un effet mitigé sur l'activité hôtelière française

Globalement, la succession des jours fériés au cours de la semaine du 8 mai n’a pas engendré d’évolution majeure en termes de performances hôtelières, par rapport à l’an dernier. Le maintien du RevPAR des hôtels français sur la période dissimule cependant des disparités entre une hôtellerie affaires, qui a souffert de la diminution des jours travaillés, et des hôtels loisirs, qui ont pleinement profité de l’accumulation des jours fériés.

Sur la période qui s’est étendue du 3 au 12 mai, le revenu par chambre disponible (RevPAR) de l’ensemble des hôteliers français s’est maintenu. Selon les chiffres publiés par MKG Hospitality, il a enregistré une amélioration de 1,2% par rapport à la même période l’an dernier, à 58,6 euros. Cette évolution est à mettre sur le compte de la hausse de 2,7 points des taux d’occupation (à 63,3%) qui rattrape la baisse de 3,1% des prix moyens (à 92 euros), traduisant une politique tarifaire agressive des hôteliers sur la période. L’effet de l’accumulation de deux jours férié n’a ainsi pas engendré d’évolution significative des performances hôtelières dans l’Hexagone. On remarque cependant que sur les deux jours en question (le 8 et 9 mai) le secteur accuse une chute de RevPAR de respectivement 26% et 18%, qui se traduit aussi bien par une baisse des taux d’occupation que des prix moyens. L’évolution globale des performances hôtelières en France est à mettre sur le compte du fort ralentissement de l’activité affaires au cours de la semaine, tout juste rattrapé par les bonnes performances de l’hôtellerie de loisirs. L’accumulation des jours fériés a notamment porté préjudice aux hôteliers de l’Ile-de-France, dépendants de l’activité affaires de la région, qui accusent une baisse de 10,3% de leur revenu par chambre disponible. Comme à son habitude, Paris montre sa résistance et maintient son RevPAR à 148,4 euros, soit 2,3% de plus que l’an dernier. On remarque également de fortes chutes de revenu par chambre disponible dans les grandes métropoles françaises comme Bordeaux (-32,5%), Lyon (-13,4%) et Lille (-13,6%), contrairement aux grandes villes côtières comme Nice et Canne, qui prépare son festival et profite pleinement du week-end de cinq jours. Si la moindre accumulation de jours fériés est préjudiciable à l’activité de l’hôtellerie affaires, les établissements loisirs, eux, s’en réjouissent. Au cours de la semaine du 8 mai, c’est le dynamisme de leur activité qui a permis de maintenir les performances hôtelières de l’ensemble de la France. Les hôtels de bord de mer ont ainsi pleinement profité des deux jours fériés successifs, avec une évolution positive de tous leurs indicateurs. Ces derniers ont amélioré leur revenu par chambre disponible de 23,8%, à 79,6 euros, avec un pic d’activité enregistré aux cours des 7,8 et 9 mai démontrant l’effet positif du week-end de cinq jours sur leur activité en comparaison avec l’an dernier. Pour confirmer les chiffres de MKG Hospitality, Hospitality-On a interrogé directement les hôteliers français sur leur activité via l’outil Olakala. Les résultats de l’enquête démontrent clairement l’effet positif des ponts du mois de mai 2013 pour les hôtels situés en bord de mer et à la campagne, alors que les résultats des établissements citadins sont plus mitigés. La tendance est particulièrement vraie pour les établissements côtiers, 90% d’entre eux ayant déclaré que les ponts favorisaient leur activité. Les réponses révèlent également une scission entre les hôtels loisirs, qui affirment à plus de 80% avoir ressenti l’effet positif des ponts, contrairement aux hôtels affaires qui déclarent le contraire à plus de 60%. (Cliquer sur les graphiques ci-dessus et ci-dessous)

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?