Accéder au contenu principal

Enquêtes

Les hôteliers français abordent prudemment la saison estivale

Alors que la reprise des performances de l’hôtellerie française s’est installée sur les premiers mois de l’année 2015, les professionnels du secteur restent sur leurs gardes pour la saison estivale, comme le montrent les résultats d’un sondage réalisé par Hospitality ON avec Olakala.

Si la météo de ce début de saison estivale se montre plutôt encourageante pour l'industrie touristique française, les hôteliers restent prudents quant à leurs perspectives d'activité pour l'été 2015. C'est du moins ce que montrent les résultats d'un sondage réalisé par Hospitality ON, avec Olakala, auprès des professionnels français. Les hôteliers sont partagés en ce qui concerne leurs prévisions pour les mois à venir. Plus de la moitié des répondants au sondage (soit 51%) s'attendent en effet à un recul de leur activité au cours de la saison, par rapport à l'an dernier, 20% parlent même d'une forte baisse de leurs performances. 27% des personnes sondées estiment en revanche que l'été 2015 sera identique à celui de 2014, quand 22% misent sur une progression de leur activité au cours de la saison tout juste entamée. Pensez-vous que votre activité estivale sera… Cette année encore, les réservations de dernière minute pourraient inverser la tendance, selon la grande majorité des répondants. 94% d'entre eux comptent ainsi sur ce phénomène, déjà observé depuis plusieurs années, pour réussir leur saison estivale, dont plus de la moitié (57%) de manière très prononcée. Comptez-vous sur les réservations de dernière minute ? La prudence des hôteliers intervient dans un contexte de reprise de la croissance des performances hôtelières françaises, selon les donnés publiées par MKG Hospitality. Malgré des résultats en demi-teinte en mai, le secteur a vu son Revenu par chambre disponible (RevPAR) progresser de 1,1% au cours des cinq premiers mois de l'année 2015, grâce à l'amélioration de 0,4 point du taux d'occupation et de 0,5% du prix moyen. Plusieurs facteurs devraient néanmoins soutenir l'activité hôtelière estivale cette année. Le décalage calendaire du Ramadan, qui se termine plus tôt que l'an dernier au mois de juillet, devrait notamment avoir un impact favorable sur la fréquentation des clients en provenance du Moyen-Orient. Par ailleurs, Atout France anticipe une fréquentation globale du territoire satisfaisante (tous types d'hébergements confondus), au moins équivalente à celle de l'année passée, alors que la clientèle française poursuit son redressement et que le nombre de visiteurs internationaux devrait progresser.

Vous aimerez aussi :

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?