Accéder au contenu principal

Analyses

Le Tour de France roule pour l’hôtellerie

Alors que les coureurs du Tour de France s’approchent des étapes de montagne, MKG Hospitality fait le point sur l’impact de la plus grande manifestation cycliste au monde sur l’activité hôtelière des premières villes-étapes. Le passage de la caravane et des coureurs tirent ainsi tous les indicateurs vers le haut.

Comme chaque année, le Tour de France fait le bonheur des hôteliers qui se trouvent sur le chemin des coureurs de la plus grande manifestation cycliste au monde. Là où la caravane passe, rassemblant plus de 4 500 personnes, les établissements font le plein. MKG Hospitality constate déjà les excellents résultats du secteur sur les dix premiers jours de la course. Au cours de l'édition 2013, qui a commencé en Corse le samedi 29 juillet dernier, les résultats de fréquentation des hôteliers sont plus que satisfaisants, avec des taux d'occupation qui dépassent les 90% dans la plupart des villes-étapes. L'impact du Tour de France est d'autant plus important dans les destinations où l'offre hôtelière est restreinte, comme Tours et Fougères qui voient leurs taux de fréquentation atteindre respectivement 100% le 11 juillet (soit 23,4 points de plus que le même jour l'an dernier) et 93,5% le 10 juillet (soit une hausse de 17,2 points par rapport à l'an dernier). Avec de tels niveaux de fréquentation, les hôteliers des villes concernées ont profité du passage de la caravane pour augmenter leurs prix moyens, entre 10% et 40% selon les villes-étapes. Les Revenus par chambre disponible (indicateur général qui combine les taux d'occupation et les prix moyens) suivent naturellement la même courbe de progression avec des hausses comprises entre 18% et 86% selon les capacités hôtelières des destinations. On remarque également les excellents résultats de l'agglomération de Marseille Provence, qui profite également de son statut de capitale européenne de la culture, avec des taux d'occupation à 99% et des prix moyens à plus de 100 euros sur la journée du passage du Tour. Si Nice affiche une progression remarquable de 38,1% de son Revenu par chambre disponible, il est à noter que cette hausse ne concerne pas le segment haut de gamme. Si les hôtels quatre et cinq étoiles (exclus de l'échantillon) ne sont traditionnellement pas impactés par ce type de manifestation, ils souffrent actuellement de l'absence de la clientèle moyen-orientale en raison du Ramadan. Georges Panayotis, président de MKG Group, déclare : "Le Tour de France représente une manne significative pour l'hôtellerie, notamment dans les destinations moins touristiques et principalement sur le début du mois de juillet alors que les performances hôtelières ne sont pas encore gonflées par l'apport de touristes estivaux".

Vous aimerez aussi :

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter for the application .

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?