Accéder au contenu principal

Tendances

À Grenoble, l'hôtellerie reste en hibernation

Le parc hôtelier grenoblois n'aura pas connu de révolution en 2015 : aucun nouvel établissement n'a ouvert ses portes l'an dernier dans la capitale du Dauphiné, la destination ayant par ailleurs enregistré des performances en forte baisse.

Au carrefour des massifs du Vercors, de Belledonne et de la Chartreuse, la capitale des Alpes est au cœur d’une aire urbaine dynamique de presque 700 000 habitants. Après le déclin de ses industries dans l’après-guerre, l’économie grenobloise a su rebondir efficacement dans le secteur des services pour devenir un pôle technologique et scientifique majeur. La ville est intégrée à quatre pôles de compétitivité pionniers dans leurs domaines respectifs : Axelera (chimie), Lyonbiopôle (biotechnologie et produits médicaux), Minalogic (Micro et nanotechnologies), et Tenerrdis (énergies vertes). Grenoble accueille aujourd’hui plusieurs entreprises majeures dans le secteur des industries et technologies de pointes, notamment Hewlett-Packard, Schneider Electric, STMicroelectronics, Sun, ou les départements de recherche et développement de France Télécom. L’agglomération rhône-alpine bénéficie également de la présence de nombreuses administrations territoriales et services publics (centre hospitalier, collectivités, etc.), et a su devenir grâce à ses trois universités un pôle majeur dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Enfin, la capitale du Dauphiné demeure un hub touristique de premier plan durant la saison hivernale, la proximité des massifs environnants et sa situation sur la route des stations de l’Oisans et des Arves lui conférant un statut de véritable carrefour alpin. Dans la ville organisatrice des Jeux Olympiques d’hiver de 1968, la montagne n’est en effet jamais bien loin.Le parc hôtelier grenoblois compte aujourd’hui près de 70 hôtels, dont plus de la moitié sont affiliés à une chaîne hôtelière. En termes de capacité, les établissements de chaînes représentent par ailleurs 67,7% de l’offre, avec 2 508 chambres sur l’ensemble de l’agglomération. Ces derniers sont particulièrement présents dans les catégories les plus modestes, puisque 30,6% de la capacité du parc (767 chambres) est à mettre sur le compte des hôtels super-économiques, un pourcentage qui atteint 38,7% pour les adresses économiques (971 chambres). Le milieu de gamme est également bien représenté, avec 730 chambres pour 29,1% de la capacité hôtelière de chaînes.L’hôtellerie de la cité dauphinoise a connu peu d’évolutions au cours de l’année dernière, le marché se révélant plus calme qu’il ne l’avait été en 2014 avec l’ouverture de l’un des tout premiers Okko Hotels dans le quartier de la caserne de Bonne, ou en 2012 avec la réouverture après rénovations du Grand Hôtel, situé aux abords de la place Grenette. Seul changement notable, l’hôtel Patrick, auparavant opéré de manière indépendante, a rejoint l’enseigne Kyriad. Disposant d’une capacité de 56 chambres, l’établissement sis près du stade Lesdiguières est désormais désigné sous l’appellation Hôtel Kyriad Grenoble Centre.Ce faible dynamisme n’est guère étonnant au vu de la baisse d’activité des établissements de l’agglomération. Les hôteliers grenoblois ne devraient en effet pas conserver un grand souvenir de la saison 2015 : avec un RevPAR en baisse de 7% sur l’ensemble de l’année en comparaison de 2014, Grenoble se classe parmi les grandes villes françaises les moins dynamiques. Si la fréquentation des établissements est en forte baisse (-1,9 point de taux d’occupation de janvier à décembre), c’est la chute des prix moyens qui a particulièrement nui à l’hôtellerie grenobloise. Ces derniers ont accusé une baisse de 3,6% en 2015 par rapport à l’année précédente.

Vous aimerez aussi :

Accédez gratuitement à la suite de l'article

Créez votre compte et accédez à de nombreux contenus exclusifs

J'en profite

Déjà inscrit ?

Chargement...

Vous avez consulté 10 articles. Revenir à l'accueil ou en haut de la page.

Accéder à l'article suivant.

Inscrivez-vous pour ajouter des thèmes en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des catégories en favoris. Inscrivez-vous pour ajouter des articles en favoris. Connectez-vous gratuitement pour voter pour la candidature.

Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ? Déjà inscrit ?